fbpx

Haute technologie : Passons au palier supérieur

Autosphere » Mécanique » Haute technologie : Passons au palier supérieur

Je suis toujours étonné de constater la place grandissante qu’occupe l’électronique dans les véhicules.

La capacité, la vitesse, la fiabilité des réseaux de communication du plus simple des véhicules sont tout simplement hallucinantes : dignes des meilleurs films de science-fiction.

Lors d’un récent voyage à Toronto, j’ai cassé la croûte avec un collègue instructeur, maintenant dans le secteur agricole. Tout un choc culturel, là aussi. C’est à couper le souffle !

À la vitesse à laquelle se font les changements et l’addition d’applications, je n’ose même plus parler d’options, des techniciens sont à bout de souffle, et des garagistes, à bout de moyens.

Le SYNC et plus

On s’entend à dire que l’évolution est bénéfique et devrait nous faciliter la vie, mais connaissez-vous plusieurs propriétaires de Ford qui manipulent les fonctionnalités SYNC avec brio ?

Est-ce que le conducteur d’un véhicule, à l’exemple des pilotes de chasse, n’est pas sursaturé d’information et de systèmes qui le mettent à la merci de la technologie ?

L’automobiliste n’a qu’une voiture à maîtriser, alors qu’à l’accueil, en raison de la multitude de problèmes qu’on nous présente, on doit avoir en tête une vision panoramique de ce qui peut être en cause.

À chacun son métier

Outre vous-même, connaissez-vous plusieurs garagistes qui manipulent ces applications avec brio, alors qu’aucune n’est du niveau du multiplexage.

Il va de soi qu’aussi renversant que soit le raffinement des systèmes d’infodivertissement à balayage et à pincement, ils nous laissent professionnellement froids.

On doit par contre les voir comme le reflet de la multiplicité des systèmes de contrôle informatisés, dont ceux fort majeurs de prévention des collisions et de conduite quasi autonome.

Des heures de plaisir

Doit-on craindre que toute cette quincaillerie ait un effet de tsunami sur notre industrie de l’entretien ? Je ne le crois pas. Je pense même qu’elle transformera nettement notre quotidien.

Que les bidules soient ou non complexes ne change rien au fait que nombreux sont ceux qui doivent être remplacés en raison de bris ou remis simplement en fonction.

D’ailleurs, comme ils ne fonctionnent pas avec l’air du temps, ils sont forcément reliés à une source d’électricité par des fils déconnectés ou érodés qui promettent des heures de plaisir !

Plus ils seront nombreux, plus il y a de chances que notre achalandage se maintienne ou, selon la loi du nombre et des probabilités, il s’accentue.

Des enjeux électrisants

Il ne faut pas tomber dans le panneau de l’illusion en pensant que si l’environnement technologique n’est plus le même nous sommes voués à la disparition.

Je crois, au contraire, qu’en demeurant à niveau, en nous dotant de nouvelles compétences et en rassurant notre clientèle sur nos capacités à la servir, le succès sera encore rendez-vous.

Une chose est certaine. Après plus de 45 ans de métier, je trouve qu’il comporte des enjeux toujours aussi électrisants, et nous réserve encore de beaux défis. Passons au niveau supérieur.

Catégories : Mécanique

ARTICLES POPULAIRES

AAPEX 2021 Button FR

SEMA360 Button FR

Calendrier

janvier, 2022

Nos partenaires

Menu
X