fbpx

Diagnostic : Huile et mise à jour

Lorsqu’il est question de surconsommation d’huile, est-il nécessaire de sonder d’abord le moteur ?

On n’aurait jamais cru que l’évolution technologique nous amènerait à vérifier systématiquement le niveau d’huile, même lorsqu’une vidange est à faire.

Il est incroyable de constater que trop de véhicules pourtant récents roulent presque à sec à l’insu de leur propriétaire, bien que cet entretien ait probablement été fait de fraîche date.

Notre réaction toute naturelle est alors de vérifier s’il n’y aurait pas quelque fuite au niveau des joints ou de chercher une cause d’ordre physique qui vous échappe.

Quel réflexe avez-vous ?
Quand un problème inhabituel d’ordre mécanique surgit, y compris les surchauffes, je suis sûr que vous vérifiez sans lésiner si un code informatique y correspond. Je me demande toutefois s’il vous est arrivé d’avoir eu le réflexe de penser que la surconsommation d’huile est provoquée par une erreur de programmation, même si aucun code n’est affiché.

Si vous répondez oui, vous avez compris que les logiciels sont de plus en plus en cause et que c’est en les mettant à jour qu’on optimise les systèmes et évite à long terme de sérieux problèmes.

Aspirée par le système
Étonnant pour le non-initié, mais c’est un fait qu’une consommation hors norme d’huile à moteur, comme bien d’autres anomalies, peut se régler par une mise à jour ou une reprogrammation. La solution aux moteurs qui, depuis quelques années, bouffent de façon parfois astronomique, dont jusqu’à un litre par 500 km dans les pires cas, passe bien par l’informatique.

Raison : l’huile qui disparaît à vue d’oeil ne fuit pas par les joints. Elle est simplement aspirée par le système à cause de la programmation de son fonctionnement.

Bulletin TSB 045-08R1
Ceci explique que le problème d’extrême surconsommation, qui peut survenir de façon soudaine sur les Corolla, Matrix et Prius 2008 à 2010, peut être réglé par une reprogrammation de l’ECM.

Celle-ci remplace sa première version, puisque sa gestion du calage variable provoquait dans le carter une pression qui amenait l’huile jusqu’à la soupape de recyclage des gaz.

Pour arrêter l’hémorragie, il a donc suffi que Toyota prescrive par le bulletin TSB 045-08R1, émis en avril 2013, une mise à jour corrigeant ce calage. Honda, Subaru, GM et Dodge Outre Toyota, presque tous les constructeurs dont les cylindrées variables augmentent considérablement la consommation d’huile lors de leurs désactivations, ont dû faire de même. Morale de cette histoire : il faut se dire que sous le couvert d’autos et de camions, les véhicules sont devenus de véritables centrales informatiques qui enregistrent tout et s’autodiagnostiquent. Il est cependant consolant de savoir qu’on peut généralement corriger leurs lacunes par une mise à jour ou une reprogrammation.

Catégories : Mécanique

Calendrier

Nos partenaires

Menu
X