fbpx

Les constructeurs automobiles voient leurs ventes augmenter au premier trimestre

Autosphere » Concessionnaires » Les constructeurs automobiles voient leurs ventes augmenter au premier trimestre
Le Sportage de Kia a été l'un des grands gagnants du premier trimestre 2023. Photo Kia Motors

Néanmoins, l’incertitude et les défis économiques demeurent

À l’approche du printemps, Global Automakers of Canada (GAC) a publié les dernières données sur les ventes de véhicules neufs des équipementiers membres.

En glissement annuel, les ventes totales de véhicules ont légèrement augmenté par rapport au premier trimestre 2022, à 197 311 unités (soit une hausse de 1,1 %). Des gains plus significatifs ont été observés dans les ventes de camionnettes, qui, avec 155 726 unités, ont représenté une augmentation de 4,7 % d’une année sur l’autre, bien que, du point de vue de la production totale, ce gain ait été compensé par le déclin continu de la demande de voitures particulières – les ventes, avec 41 585 unités pour le premier trimestre, ont baissé de 10,4 % par rapport à la même période de l’année précédente.

En ce qui concerne les marques individuelles, certaines se sont nettement mieux comportées que d’autres. Du côté des produits grand public, les meilleurs résultats pour le premier trimestre ont été obtenus par Kia, qui a vu son volume augmenter de 38,1 % (grâce à la forte demande de deux véhicules de tourisme, le Carnival et l’EV6, et de deux SUV, le Sportage et le Telluride (la demande de véhicules utilitaires légers a augmenté de 66,2 % d’une année sur l’autre)). Mitsubishi a également enregistré des gains importants (11,5 %), grâce à une augmentation considérable de 304,4 % de la demande pour son Outlander PHEV.

David Adams, président de Global Automakers of Canada. Photo Jack Kazmierski

Toyota a enregistré une hausse de 5,0 % d’une année sur l’autre, avec des gains importants pour les voitures particulières grâce à la Camry et au coupé sport Supra GR, et pour les camionnettes, grâce à son RAV4 de base et à son grand SUV Sequoia. Pour la plupart des autres marques grand public, les ventes ont globalement baissé, bien que certains modèles spécialisés, tels que les coupés sportifs et les grands SUV, aient enregistré des gains importants, probablement en raison du manque de disponibilité de modèles plus traditionnellement grand public.

En ce qui concerne le haut de gamme et le luxe, les équipementiers se sont mieux comportés. Des acteurs de niche tels que Maserati ont vu leurs ventes augmenter de 89,8 % par rapport au premier trimestre 2022, grâce à la forte demande pour leurs SUV, tandis que Genesis a vu ses ventes augmenter de 52,5 %, Lexus de 42,3 % et Land Rover de 37,1 % par rapport à l’année précédente.

Lors d’un entretien avec Autosphere.ca, David Adams, président de GAC, a déclaré que si les volumes de ventes globaux continuent à augmenter au fur et à mesure que les problèmes de fabrication et de chaîne d’approvisionnement s’améliorent lentement, ils restent nettement inférieurs aux niveaux d’avant la pandémie et plusieurs facteurs pourraient entraver la demande de nouveaux véhicules à l’avenir.

« Je pense que le plus grand défi à l’heure actuelle est de savoir si nous finirons ou non par entrer en récession et quel sera l’impact de cette dernière. » M. Adams a fait remarquer que si les stocks et les livraisons se sont améliorés, le « marché des vendeurs » que nous avons connu au cours des 18 derniers mois, où les concessionnaires réalisaient des bénéfices quasi records sur les unités sur lesquelles ils pouvaient mettre la main, n’est pas appelé à se poursuivre.

La combinaison d’une inflation obstinément persistante (5,2 % en mars) et de taux d’intérêt plus élevés commence à réduire le pouvoir d’achat des consommateurs.

L’inflation se traduit également par un choc des prix pour les consommateurs – J.D. Power a indiqué que l’inflation des prix des véhicules neufs était d’environ 8 % en 2022. De plus, le marché étant désormais fortement orienté vers les camions légers et les SUV plus grands et plus chers (87 %), par rapport aux voitures particulières (13 % du marché total), le resserrement des conditions de crédit, associé à des prix plus élevés, va probablement compliquer la tâche des équipementiers et des concessionnaires pour écouler le métal, au moins pendant les 12 à 18 prochains mois.

 

EMPLOIS

 
Terrebonne Mitsubishi
Directeur.ice des services financiers automobiles
 
  TERREBONNE
  Temps plein
 
 
Honda Ste-Rose
Apprenti.e mécanicien.ne - compagnon - Laval - atelier climatisé
 
  SAINTE-ROSE
  Permanent
 
 
Carrossier Procolor St-Jérôme
Peintre
 
  SAINT-JÉRÔME
  Temps plein
 
 
Carrossier Kyoto
Contremaître d'atelier
 
  MIRABEL
  Temps plein
 
 
Chateauguay Honda Desjardins
Conseiller.ère en vente
 
  CHÂTEAUGUAY
  Temps plein
 

ARTICLES POPULAIRES