fbpx

COVID-19 : Mise à jour à propos des véhicules d’occasion

Statut des ventes des concessionnaires de véhicules d'occasion. CRÉDIT DesRosiers Automotive Consultants & UCDA.

DesRosiers Automotive Consultants a travaillé continuellement ces derniers mois pour suivre l’impact de la pandémie actuelle dans tous les secteurs du marché automobile au Canada.

En étroite collaboration avec la Used Car Dealers Association (UCDA), DesRosiers Automotive Consultants a contacté plusieurs concessionnaires de véhicules d’occasion pour suivre la progression de leur activité et la reprise après l’effondrement du marché au printemps. L’enquête la plus récente a été menée du 4 au 11 août et a reçu des réponses de près de 600 concessionnaires de voitures d’occasion.

Avec le relâchement des restrictions de confinement à travers le pays, les concessionnaires de voitures d’occasion ont procédé à l’ouverture de leurs portes. Alors que seulement 13,9 % étaient ouverts pendant leurs heures habituelles en avril, en juillet, 48,3 % étaient ouverts pendant leurs heures habituelles.

Évolution du volume des ventes d’occasion. CRÉDIT DesRosiers Automotive Consultants.

Bien que ces statistiques démontrent que plus de la moitié des magasins sont encore en dehors des heures habituelles, il s’agit d’un grand pas en avant par rapport au printemps dernier. Les fermetures complètes de magasins de voitures d’occasion sont passées de 42,1 % en avril à seulement 5,0 % en juillet.

Les concessionnaires ont connu une amélioration constante de la situation des ventes au cours des derniers mois. En juillet, la demande des consommateurs a augmenté. Près de 40% des concessionnaires interrogés ont indiqué que le volume des ventes avait augmenté par rapport à l’année précédente.

Toutefois, 21,1 % ont indiqué une baisse des ventes de 1 à 25 %, 23,4 % une baisse de 26 à 50 % et 15,9 % une baisse de 51 à 100 %. En comparaison avec le mois d’avril, les concessionnaires de voitures d’occasion ont indiqué que leur volume de ventes avait diminué, la majorité (54,8 %) indiquant une baisse de 76 à 100 %.

Pour l’ensemble de l’année, près de 80 % des concessionnaires s’attendent à ce que le marché soit en baisse comparativement à 2019, le plus grand segment de concessionnaires (32,4 %) s’attendant à ce que les ventes totales diminuent de 1 à 25 % en 2020.

Perspectives d’évolution des ventes d’occasion. CRÉDIT DesRosiers Automotive Consultants & UCDA.

En ce qui concerne le prix des véhicules d’occasion, la majorité des concessionnaires (68,6 %) ont vu les prix augmenter à des degrés divers en juillet. Une pénurie dans l’approvisionnement des véhicules au cours des mois de printemps a entraîné une inadéquation entre l’offre et la demande sur le marché, poussant les prix à la hausse.

Cela se reflète également dans les schémas d’approvisionnement en véhicules des concessionnaires en juillet, la grande majorité des concessionnaires indiquant des difficultés à se procurer une partie ou la totalité des véhicules. En effet, seuls 9,5 % des personnes interrogées n’ont signalé aucune difficulté dans l’approvisionnement en véhicules.

Calendrier

Nos partenaires

Menu
X