fbpx

La durabilité environnementale dans le secteur de la carrosserie

Autosphere » Carrosserie » La durabilité environnementale dans le secteur de la carrosserie
Une approche durable pour le secteur de la carrosserie. Photo Adobe Stock

Domenic Prochilo, directeur des opérations de Simplicity Soins d’auto, de concert avec l’AIA Canada, a publié cet article de blogue sur la durabilité dans le secteur de la réparation de carrosserie.

Cet article a été publié à l’origine sur les sites Web de l’Association des industries de l’automobile du Canada et du Forum canadien de l’industrie de la collision le 16 avril 2024.


Lorsque nous mentionnons le terme « durabilité », le secteur de l’entretien et de la réparation automobile a l’habitude de maintenir ses taux de satisfaction des employés, ses résultats de défense des intérêts des clients, ses indicateurs opérationnels et ses finances.

Toutefois, avec les variations de température à l’échelle mondiale, le smog atteignant des sommets inégalés et l’augmentation de la gravité et de l’intensité des catastrophes naturelles, le sujet de la durabilité environnementale est soulevé à tous les niveaux par les gouvernements, les dirigeants d’entreprises et les communautés.

Mais en quoi les réparateurs de carrosserie peuvent-ils préserver l’environnement? S’agit-il simplement d’une question de s’abstenir de peindre les voitures?

Les réparateurs de carrosserie et le secteur de l’entretien et de la réparation automobile se doivent de jouer un rôle dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre (CO2). En utilisant différentes méthodes, leur entreprise peut avoir une incidence sur leur production de CO2, et ce, à l’échelle mondiale.

Bien que la réduction des émissions de CO2 et la durabilité environnementale ne sont pas chose facile, il y a tout de même moyen d’y parvenir si les ateliers de réparation de carrosserie se penchent sur trois domaines clés : la portée 1 représentant les émissions directes; la portée 2 représentant les émissions indirectes liées à l’électricité, et finalement la portée 3 représentant les émissions externes indirectes.

Émissions de portée 1 : que sont-elles et comment devons-nous les aborder

Selon les données recueillies auprès de Simplicity Soins d’auto, les émissions de portée 1 sont responsables de 10 % à 15 % des émissions de gaz à effet de serre produites par les réparateurs de carrosserie. Dans le monde de la réparation de carrosserie, les émissions associées à cette portée représentent le carburant consommé par une flotte de véhicules appartenant à un réparateur de carrosserie (c’est-à-dire, une voiture de courtoisie).

Dans le secteur de la réparation des carrosseries, très peu de rôles et de responsabilités peuvent être assumés dans « l’économie consistant à rester à la maison ». Il va sans dire qu’il serait injuste et déraisonnable de demander à tous les employés de s’acheter un véhicule électrique (VÉ).

Il est toutefois juste, raisonnable et faisable de faire le saut d’une flotte de véhicules ayant un moteur à combustion interne (MCI) à une flotte de véhicules électriques (VE). Passer à un VE aura un effet triple soit de réduire ainsi la durée du cycle des réparateurs de carrosserie, d’améliorer l’efficacité de l’atelier tout en réduisant le volume de CO2 produit et d’augmenter le capital de réputation auprès des clients et des partenaires en assurance. Dans l’ensemble, les retombées venant du passage aux VÉ peuvent améliorer considérablement la rentabilité d’un atelier.

Émissions de portée 2 : défis, possibilités et stratégies

Les émissions de portée 2 sont celle créées via les opérations quotidiennes d’un centre de carrosserie telle que la consommation relative à l’essence et à l’électricité ainsi qu’à la puissance utilisée pour activer les outils de réparation de carrosserie. Cela englobe entre autres le chauffage, les climatiseurs, les appareils de renouvellement d’air dans les services de préparation ou de peinture, les compresseurs d’air, les machines à souder et les ordinateurs. Dans les données recueillies par Simplicity Soins d’auto, les émissions de portée 2 sont responsables de 15 à 20 % de la production de carbone des réparateurs de carrosserie.

Certains examineront les outils et la technologie nécessaire à chaque atelier de réparation de carrosserie et tenteront de comprendre ce que les outils ont à voir avec la durabilité environnementale. Ils essayeront également de comprendre comment ils peuvent s’attendre à ce que le garage cesse l’utilisation de ces outils et de cet équipement précis.

Les réparateurs de carrosserie ne peuvent toutefois pas cesser d’utiliser ces outils. Cela dit, ils peuvent être utilisés de façon responsable, ce qui fait toute la différence. L’usage conscient et responsable de certains outils peut avoir une incidence stupéfiante sur la production de CO2 dans le secteur de la réparation de carrosserie.

Explorer les défis des émissions de portée 2 peut être fait en suivant des stratégies économiques efficaces qui, non seulement, réduiront ces émissions, mais diminueront également les coûts variables liés aux opérations de carrosserie.

L’éclairage des ateliers est la première méthode permettant la réduction des émissions de portée 2. L’éclairage inefficace entraine non seulement des coûts annuels importants pour une entreprise, mais également une consommation d’énergie inutile. En investissant dans un éclairage DEL, une entreprise peut améliorer sa qualité d’éclairage, tout en réduisant ses dépenses en électricité, diminuant ainsi l’empreinte de carbone de ses opérations quotidiennes.

De plus, bien que cela puisse sembler mineur, l’utilisation de minuteries pour l’éclairage diurne et nocturne peut avoir un impact significatif sur la réduction de la consommation d’énergie dans un atelier. L’établissement de schémas cohérents d’allumage et d’extinction des lumières dans les entreprises peut contribuer à une meilleure prévisibilité de la consommation d’énergie, des coûts associés et de la consommation mensuelle de kilowatts.

Les produits à base d’eau et les chauffages à infrarouge, en particulier dans le service de finition, sont d’autres stratégies susceptibles d’influer sur la consommation de gaz d’un réparateur de carrosserie.

Les technologies dans ces domaines ont beaucoup progressé au cours de la dernière décennie; les produits d’apprêt à base d’eau réduisent considérablement les composés organiques volatils (COV) et la nécessité d’utiliser du gaz pour générer de la chaleur au cours du processus de durcissement. Avec une formation et un perfectionnement adéquat, un technicien en finition peut appliquer efficacement un apprêt à base d’eau et utiliser un ventilateur pour accélérer le processus de déshydratation, garantissant ainsi une couverture optimale du matériau de la collision.

Chez Simplicity Soins d’auto, nous avons amélioré notre processus d’application en utilisant des rouleaux en mousse pour l’application de l’apprêt, ce qui réduit les besoins en énergie. Cependant, de nombreux centres de carrosserie utilisent du chauffage infrarouge, qui offrent un scénario gagnant-gagnant en réduisant la consommation d’énergie et en accélérant les temps de durcissement.

Explorer les émissions de portée 3

Les émissions de portée 3 représentent le point le plus important lorsqu’il est question de réduire les émissions dans les opérations d’une entreprise. Selon les données de Simplicity Soins d’auto, elles peuvent représenter 60 à 80 % de l’empreinte carbone d’un site.

Les émissions de portée 3 englobent toutes les émissions indirectes, incluant celles qui ne sont pas incluses dans la portée 2; cela explique pourquoi le nombre d’émissions de la portée 3 est beaucoup plus élevé que celui des émissions des portées 1 et 2. Globalement, les émissions de la portée 3 sont des émissions générées tout au long de la chaîne de valeur des activités de l’entreprise. Par exemple, lorsqu’un atelier de réparation de carrosseries achète une aile et la peint, il est désormais propriétaire de toutes les émissions de carbone créées pour fabriquer la peinture, les matériaux et les pièces nécessaires à la réalisation de la réparation.

Comment un réparateur de carrosserie peut-il changer cela? La réponse est simple : il faut réparer la pièce plutôt que de la remplacer. En investissant dans les outils appropriés pour effectuer davantage de réparations sur les panneaux extérieurs, il y a moins de carbone généré et émis. Chez Simplicity Soins d’auto, nous suivons de près l’impact de cette stratégie et les résultats sont impressionnants. En optimisant les possibilités de réparation par rapport au remplacement, nous réduisons la production moyenne de carbone par réparation de 44 à 66 %. Si un panneau extérieur doit être remplacé, la production de carbone de la réparation peut être réduite de 45 à 49 % en optant pour un panneau récupéré, souvent appelé « panneau plus vert ».

Aller de l’avant avec des approches plus durables

À l’échelle mondiale, la durabilité environnementale est une préoccupation croissante pour tous. La solution à ce problème ne repose plus exclusivement sur les politiques, les stratégies ou les plans d’action des gouvernements; nous avons évidemment tous une responsabilité en tant que protecteurs de la terre.

Les réparateurs de carrosserie doivent contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES). Ils peuvent y parvenir en intégrant de nouvelles stratégies et méthodes dans leurs activités quotidiennes, et ainsi influencer la production globale de GES de la chaîne d’approvisionnement mondiale.

En s’attaquant aux émissions de carbone de l’ensemble des portées, les entreprises peuvent non seulement améliorer leur efficacité opérationnelle et leurs marges, mais aussi favoriser une culture d’entreprise positive, attirer les meilleurs talents, renforcer les partenariats et améliorer leur réputation auprès des clients et au sein de leur secteur d’activité.

 

EMPLOIS

 
VOLKSWAGEN DES SOURCES
Directeur.rice commercial.e
 
  DORVAL
  Permanent
 
 
VOLKSWAGEN DES SOURCES
Conseiller.ère en vente de véhicules neufs
 
  DORVAL
  Permanent
 
 
Acura Laval
Directeur.rice du service
 
  LAVAL
  Temps plein
 
 
Hamel Honda
Directeur.trice aux renouvellements - St-Eustache
 
  SAINT-EUSTACHE
  Temps plein
 
 
Hyundai Valleyfield
Préposé.e à la livraison de véhicules - montage de dossiers / directeur.rice commercial.e en « back-up »
 
  SALABERRY-DE-VALLEYFIELD
  Temps plein
 

ARTICLES POPULAIRES