fbpx

La bonne préparation des surfaces à peindre

Autosphere » Carrosserie » La bonne préparation des surfaces à peindre
Normand Cormier est directeur de la formation en classe pour l’Amérique du Nord et l'Amérique Latine pour les Systèmes de Revêtements Axalta [email protected]. Photo Normand Cormier

Il subsiste encore de la confusion sur quand utiliser les produits disponibles lors du nettoyage des surfaces avant les différentes opérations effectuées pendant le processus de réparation.

La loi sur la concentration en composés organiques volatils (COV) des produits de finition automobile est entrée en vigueur il y a bientôt 13 ans, pourtant, il demeure de la confusion en ce qui concerne la bonne préparation des surfaces à repeindre.

Il y a trois options pour nettoyer les surfaces : de l’eau savonneuse, les nettoyants servant à enlever les taches et préparer les surfaces avant le ponçage et les nettoyants de surface.

L’eau savonneuse

L’eau savonneuse est la première étape, peu importe les réparations à effectuer. Ceci permet d’enlever toute contamination organique que les autres produits ne pourront enlever (sève d’arbre, insectes, boue, calcium, etc.). Quiconque qui a déjà essayé d’enlever une trace de main sur une pièce qui a été manipulée sans gants sait qu’il n’y a que de l’eau savonneuse qui pourra enlever efficacement cette contamination.

Nettoyants avant le ponçage

Ces nettoyants sont composés de solvants, mais n’ont pas de limite de CV dans le règlement. On pourrait les classer comme étant des dégraisseurs. Cependant, le règlement exige qu’ils soient appliqués à l’aide d’un flacon pulvérisateur (bouteille pressurisée).

On peut les utiliser uniquement avant de débuter le ponçage de la surface, pour enlever les taches de goudron par exemple. Texte tiré du règlement : Ne sont pas visés par la réglementation les produits nettoyants en flacon pulvérisateur manuel servant préparer des surfaces avant le ponçage.

C’est ici que la confusion subsiste encore dans plusieurs ateliers. Plusieurs carrossiers croient que s’ils sont toujours en vente, on peut encore les utiliser comme lavage final avant d’appliquer la couleur par exemple. Une autre croyance est que si le nettoyant est dans un flacon pulvérisateur, alors un peut l’utiliser comme nettoyant de surface pour toutes les opérations, ce qui est faux.

 Nettoyants de surface

Le règlement définit les nettoyants de surface comme suit : Produit servant à préparer des surfaces de véhicules automobiles en vue d’éliminer les corps étrangers avant l’application d’une couche de revêtement.

Un revêtement pourrait être une sous-couche ou de la couleur. Les nettoyants de surface ont une limite de COV 50g/litre. Ce qui veut dire que pour 1 litre de produit utilisé, 50 g de solvants vont s’évaporer. Ceci explique aussi que les nettoyants de surface sont à base d’eau afin de pouvoir rencontrer la limite permise.

Exception

La seule exception au règlement est pour les produits en bombe aérosol. En effet, le Règlement ne s’applique pas aux produits de finition automobile qui sont importés, vendus ou mis en vente dans un contenant aérosol non rechargeable. Un flacon pulvérisateur est rechargeable, donc non exempté.

Conclusion

Il incombe à votre atelier de s’assurer d’être conforme au règlement. Il sera assez simple pour un inspecteur de vérifier vos achats et comparer la quantité de nettoyants aux solvants vs ceux à base d’eau. Si la majorité est pour des nettoyants aux solvants, vous pourriez avoir des ennuis…

 

EMPLOIS

 
Honda de Saint Jean
Spécialiste en financement - directeur.rice commercial.e
 
  SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU
  Permanent
 
 
Honda de Saint Jean
Mécanicien.ne
 
  SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU
  Permanent
 
 
Drummondville Volkswagen
Conseiller (ère) - neuf & occasion
 
  DRUMMONDVILLE
  Temps plein
 
 
Action Grenier Autogroupe
Conseiller.ère technique
 
  BOUCHERVILLE
  Temps plein
 
 
Mazda de Boucherville
Conseiller.ère technique
 
  BOUCHERVILLE
  Temps plein
 

ARTICLES POPULAIRES