fbpx

Réseau Fix : Quand la force d’un réseau soutient la relève

Autosphere » Carrosserie » Réseau Fix : Quand la force d’un réseau soutient la relève
Simon Roy et Mathieu Deschênes encadrent André Cabana du Réseau Fix au centre de formation de Blainville. Photo Réseau Fix

À une époque où la relève est loin d’être assurée dans les ateliers de carrosserie, le témoignage de quatre jeunes représentants de la génération montante est une bouffée d’oxygène offrant autant de preuves d’une transition réussie.

Heureux les propriétaires d’ateliers de carrosserie qui ont de la relève. Ce ne sont pas tous les fils et filles de carrossiers qui aspirent à reprendre les rênes de l’entreprise familiale, même si elle est florissante et fondée depuis des décennies.

Nous avons eu l’occasion de parler avec quatre représentants de la nouvelle génération qui sont engagés dans le transfert de l’entreprise familiale ou qui l’ont déjà réalisé il y a quelques années. Ces quatre jeunes entrepreneurs, tous membres du Réseau Fix sous les couleurs de Carrossier ProColor ou de Fix Auto, ont tous un parcours unique. Toutefois, au fil de la conversation, force est de constater que leurs cheminements se croisent, qu’ils relèvent souvent les mêmes défis et célèbrent les mêmes victoires.

Une passion qui transcende les générations

Un carrossier qui a passé sa vie à construire son entreprise, qui a essuyé une succession de tempêtes et d’accalmies n’aura aucun intérêt à la vendre ou à la céder au premier venu. Cela vaut aussi pour les membres de la famille. Nos quatre intervenants témoignent qu’en effet, malgré leur passion pour le domaine et leur intention de prendre la relève, ils ont dû faire leurs preuves avant d’avoir l’oreille de leurs parents.

Les représentants de trois générations de la famille Hébert devant l’atelier. Photo Fix Auto de Valleyfield

Pour Mathieu Hébert de la carrosserie Fix Auto de Valleyfield, la transition dans l’entreprise de troisième génération s’est faite de façon naturelle. Après des études en gestion de commerces au CÉGEP, il a repris sa place dans cette entreprise aux côtés de son père Claude.

J’avais toujours travaillé dans la carrosserie dans mes temps libres et mon poste a grandi, témoigne-t-il. J’ai fait mes preuves dans l’équipe et mon père a été pour moi un véritable partenaire, il est encore un bon conseiller. J’ai graduellement pu apporter des changements dans l’entreprise. »

Keven Tremblay représente aussi la troisième génération, dans son cas, à la tête de Fix Auto Charlesbourg. « Je savais dès le primaire que c’était le métier pour moi, lance-t-il clairement. Je suis devenu actionnaire en 2014 et mon père, Mario, prendra sa retraite avant la fin de l’année et je serai propriétaire à 100 %. Comme vous voyez, la transition s’est faite en douceur sur une période de près de dix ans. Cela m’a permis de faire mon cheminement, du plancher de l’atelier vers les bureaux administratifs. »

Pour Simon Roy de Carrossier ProColor Saint-Eustache, la transition est en train de se mettre en place alors que sa soeur Annie a aussi intégré l’entreprise familiale dans le département d’estimation, tandis qu’il s’occupe davantage de la production.

Annie et Simon encadrent leur père Daniel qui leur passe le flambeau. Photo Carrossier ProColor St-Eustache

« C’est mon père Daniel qui a lancé l’entreprise il y a 30 ans. Mes parents ont travaillé d’arrache-pied pour développer cet atelier et pour moi, poursuivre cet héritage représente toute une opportunité. Nous sommes actuellement des fiduciaires de l’entreprise et mon père, un véritable mentor, nous laisse avancer en nous conseillant sur nos décisions. »

Maxime Deschênes de l’atelier ProColor de Longueuil, a aussi, à l’instar de ses confrères, goûté à la carrosserie depuis son plus jeune âge. « Je suis dans l’entreprise à plein temps depuis mes 18 ans, témoigne-t-il. Je n’étais pas certain de mes choix, mais en travaillant dans l’atelier, j’ai eu la piqûre. J’y ai touché à tout, du démontage à l’estimation, en passant par la peinture. Mon père Éric avait bien préparé le terrain et mon défi en ce moment est de faire grandir l’entreprise de l’intérieur tout en gardant un oeil ouvert sur les opportunités qui pourraient se présenter. »

Le support du réseau

Nos quatre intervenants ont définitivement une grande qualité en commun, celle d’être très réceptifs à l’aide et aux conseils de gens qui peuvent contribuer à l’avancement de leur équipe et d’eux-mêmes, comme gestionnaires. Leurs familles sont les premières ressources pour les guider et transférer les connaissances héritées par le passage des générations.

Toutefois, à ce chapitre, le soutien de l’équipe du Réseau Fix glisse naturellement au fil des conversations. La valeur de cette ressource se décline de plusieurs façons. Les quatre représentants de la relève sont très engagés dans les activités organisées par le réseau.

« Ma relation est excellente avec le Réseau Fix témoigne M. Deschênes. Quand j’ai une question, il y a toujours quelqu’un pour me répondre. Avec le temps, je vais explorer davantage toutes les ressources que ces experts peuvent m’offrir pour me faire progresser comme entrepreneur. »

Des conseils et des contacts

Faire partie du Réseau Fix offre aussi à ces jeunes l’occasion de côtoyer d’autres carrossiers et échanger avec eux des idées et des stratégies de développement. C’est le cas par exemple de Mathieu Hébert, qui souligne la belle collaboration des responsables du réseau dans la transition. « Ils ont vraiment été proches de nous. Aussi, le fait de participer aux évènements du réseau m’a permis d’échanger avec d’autres carrossiers très inspirants. »

Keven Tremblay poursuit l’évolution d’une entreprise fondée par son grand-père Marcel. Photo Fix Auto Charlesbourg

Keven Tremblay fait le même constat et ajoute que sa participation au groupe de performance et au comité régional a apporté un éclairage bénéfique à ses opérations. « On peut échanger avec d’autres ateliers, indique-t-il. Cela élimine le sentiment d’isolement. Qui plus est, cette approche nous permet de nous comparer et de voir comment on peut s’améliorer. Vous savez, dans un contexte de relève, de savoir qu’il y a un réseau pour nous appuyer est très rassurant. Je profite des services qu’il m’offre et on sent que notre succès lui tient à coeur. »

Simon Roy, aussi membre de son comité consultatif, ajoute pour sa part comprendre que le réseau vise la performance. « Notre santé, c’est leur santé, illustre-t-il. Et pour nous développer, des personnes-ressources répondent à nos questions, il n’y a pas de zones grises. »

Le constat est simple, l’ouverture d’esprit, la curiosité de ces jeunes pour les nouvelles façons de faire et leur désir de profiter de la force d’une communauté supportée par un réseau à leur écoute sont garantes du succès à venir.

Tous quatre démontre une passion pour leur industrie, et tirent une grande fierté de la capacité développée par leurs équipes de remettre à leurs clients des voitures réparées dans les règles de l’art et de façon sécuritaire.

La vision d’avenir

Évidemment, cela ne surprendra pas nos lecteurs d’entendre qu’avec la montée de cette nouvelle génération, l’entreprise familiale a bénéficié d’un regard neuf. Sans contredit, les quatre intervenants qui font leur place dans la carrosserie arrivent avec leurs idées, mais aussi avec une grande dose de respect pour ce qui a été réalisé par la génération qui les précède.

En discutant avec eux, nous réalisons qu’ils partagent des ambitions de croissance. Pour ceux ayant récemment intégré des postes de direction, s’approprier les opérations et faire grandir l’entreprise de l’intérieur en peaufinant les processus sera l’objectif des prochaines années.

Pour d’autres, l’idée d’acquérir des ateliers supplémentaires ou faire de leur carrosserie le pivot d’un centre de services d’entretien automobile complet, comprenant la mécanique et la vitre d’auto, est sérieusement considérée.

Par exemple, Simon Roy voit l’importance de contrôler les étapes de la production à l’intérieur de ses murs. Toute la mécanique liée à la réparation est faite par l’équipe de l’atelier tout comme l’alignement et les calibrations des systèmes ADAS. Même les véhicules électriques sont bienvenus à l’atelier de Saint-Eustache.

« Nous ne voulons pas dépendre de sous-traitants, explique l’entrepreneur. C’est la meilleure façon de contrôler les délais, les coûts et de la qualité des travaux. »

Mathieu Deschênes et son père Éric assurent une transition en douceur de l’entreprise. Photo ProColor Longueuil

Une transition encouragée

Pour la direction du Réseau Fix, ce transfert d’entreprises vers une nouvelle génération représente un processus qu’elle encourage et appuie. « Nous avons besoin d’eux, tranche Sylain Séguin, président du Réseau Fix Canada. Un propriétaire d’atelier qui veut passer le flambeau doit regarder avant tout dans son entourage immédiat, parmi les membres de sa famille. Nous sommes là comme réseau pour faciliter la transition, guider la nouvelle génération dans ses investissements et le déploiement de meilleures pratiques. Nous avons développé une expertise en la matière et pouvons soutenir toute la famille dans cette transition, tout en apaisant le facteur émotif. »

Ce qu’aime particulièrement M. Séguin en côtoyant les représentants de la génération montante, c’est leur optimisme face au secteur de la carrosserie et leur désir d’aller toujours plus loin.

« Nous savons que le secteur de la carrosserie n’est pas toujours facile, explique le président. Toutefois, ces jeunes voient, comme nous, tout le potentiel qu’il recèle. Ils sont aussi ouverts à voir le marché autrement, en considérant ajouter des services ou même de réaliser des acquisitions. Et nous serons à leurs côtés pour les aider à réaliser leurs ambitions. »

André Cabana, vice-président sénior du Réseau Fix Canada, entre dans les détails. « Nous sommes fiers de ces jeunes hommes et femmes qui partagent notre passion pour la carrosserie. Nous avons développé pour eux un système de coaching et mis en place des comités et des groupes de performance pour les soutenir. Puisqu’ils veulent mener avec nous leurs entreprises à un autre niveau, nous leur ouvrons aussi les portes de nos centres de formation, où leurs équipes peuvent aller chercher les connaissances dont ils ont besoin pour avancer au rythme des nouvelles technologies. Les quatre jeunes entrepreneurs qui figurent dans cet article illustrent bien ce que nous vivons partout au Canada, où une génération montante porte fièrement les couleurs du réseau et lui communique leur passion. »

M. Cabana souligne que ces jeunes entrepreneurs comprennent aussi qu’ils ne peuvent être des hommes orchestres, et savent l’importance de s’entourer de gens de talent pour leur permettre de mieux superviser l’ensemble des opérations tout en gardant un oeil sur les possibilités de développement.

Le Réseau Fix appuie cette volonté de support partout au Canada où elle a d’ailleurs implanté des centres de formation. Elle offre à tous ses franchisés l’accès non seulement aux connaissances techniques, mais à tout l’accompagnement nécessaire à la mise à niveau de leurs performances. Mathieu, Keven, Simon et Maxime, inspirés par le travail accompli par leurs parents, regardent l’avenir avec optimisme. « Le secteur s’en va dans la bonne direction, résume Keven Tremblay. Je veux aller de l’avant, possiblement gérer plusieurs ateliers un jour, et ça, je ne pourrais pas le réaliser sans faire partie d’un réseau. Nous profitons de la force du groupe, autant au chapitre de nos relations avec les assureurs que dans le développement de nos opérations. »

 

Catégories : Carrosserie, Publicitaire
Étiquettes : Gestion, Réseau Fix

EMPLOIS

 
Carrefour 40-640 Toyota
Commis comptable
 
  CHARLEMAGNE
  Permanent
 
 
Confidentiel
Directeur.rice des ventes - véhicules neufs et d'occasion
 
  MONTÉRÉGIE
  Temps plein
 
 
Groupe Excellence
Modérateur.rice / consultant.e / formateur.rice (1 poste)
 
  MONTRÉAL
  Permanent
 
 
Confidentiel
Commis aux pièces
 
  LAURENTIDES
  Temps plein
 
 
CHRISTIN CHEVROLET BUICK GMC
Aligneur.se automobile
 
  MONTRÉAL
  Temps plein
 

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

avril

22avr(avr 22)8:30 am24(avr 24)5:30 pmInstitut NAFA et Expo 2024