fbpx

La réunion régionale 2023 du Réseau Fix en Ontario est un succès retentissant

Autosphere » Carrosserie » La réunion régionale 2023 du Réseau Fix en Ontario est un succès retentissant
Photos Huw Evans

L’évènement a permis d’amasser plus de 20 000 $ au profit de l’OMRM.

À la suite de son tournoi de golf régional, la veille, le Réseau Fix a tenu sa réunion régionale de l’Ontario 2023 le 14 juin, au Hilton Mississauga Meadowvale.

Une journée complète d’activités était au programme, y compris des séances d’ouverture le matin, suivies d’un déjeuner de réseautage et d’un salon professionnel, ainsi que d’ateliers sur des marques spécifiques du réseau au cours de la journée.

Amin Youssef, vice-président régional du Réseau Fix pour l’Ontario, a accueilli les participants et leur a donné un aperçu des activités de la journée ainsi qu’un aperçu de la conférence mondiale du Réseau Fix qui aura lieu à Orlando, en Floride, du 4 au 7 octobre.

Continuer à évoluer

Façonner l’avenir est un thème clé cette année, et en examinant comment le paysage automobile canadien a évolué et continue d’évoluer, Daryll O’Keefe, vice-président principal du Réseau Fix pour l’Ontario, l’Atlantique et l’Ouest du Canada, a présenté une mise à jour d’un point de vue national. Il a également souligné l’importance de la formation au sein de l’organisation. M. O’Keefe a parlé de la création des trois centres de formation du Réseau Fix à travers le pays (Milton, Ontario, Blainville, Québec, et Calgary, Alberta) et du rôle vital qu’ils jouent, non seulement pour les partenaires franchisés et le réseau, mais aussi pour l’ensemble de l’industrie. La formation et le développement au niveau régional et national sont extrêmement importants, et c’est pourquoi il est essentiel que les réseaux comme Fix travaillent avec les collèges, les établissements de formation et les fournisseurs pour assurer un avenir dynamique à l’industrie de l’entretien automobile.

Selon M. O’Keefe, notre pays se trouve dans une position unique en ce qui concerne le paysage automobile canadien. Bien qu’elle soit fortement influencée par ses voisins du sud, l’Europe, par l’intermédiaire du Royaume-Uni, est également porteuse d’une grande sensibilité, avec laquelle le Canada entretient traditionnellement des liens culturels étroits.

« Cela nous place [le Canada] dans une excellente position pour certaines choses, et crée des défis pour d’autres », a expliqué M. O’Keefe.

Il a évoqué certaines des grandes tendances qui sont apparues au cours de la dernière décennie et qui continuent d’avoir un impact. L’une d’entre elles est la consolidation. « Lorsque j’ai commencé il y a une trentaine d’années dans un atelier de peinture, il y avait 10 000 ateliers de carrosserie au Canada, contre 4838 aujourd’hui », a-t-il déclaré.

La consolidation a été motivée par un certain nombre de facteurs, dont l’un est l’arrivée à l’âge de la retraite des propriétaires d’ateliers. Pourtant, nombreux sont ceux qui, au Canada, n’ont pas de plan de succession, en particulier dans les petits marchés. Il y a aussi le problème permanent de la pénurie de techniciens et du manque de sang neuf dans l’industrie. La situation s’est particulièrement aggravée au cours des deux dernières années, car de nombreux centres de carrosserie sont aux prises avec des problèmes de capacité, c’est-à-dire qu’il y a plus de travail disponible, mais pas assez de personnes pour l’assumer.

Même dans le secteur de la réparation mécanique, de nombreux ateliers sont aux prises avec des problèmes semblables. C’est pourquoi le Réseau Fix continue de s’efforcer d’offrir des solutions à ses membres et à l’industrie, notamment en intégrant de nouveaux exploitants et en les aidant à faire croître leur entreprise à mesure que le réseau continue de prendre de l’expansion et de consolider son empreinte dans l’ensemble du Canada.

Consolidation et soutien

Sylvain Seguin, président de Réseau Fix au Canada, a ensuite pris la parole pour parler un peu plus de la consolidation qui se produit tant au Canada qu’aux États-Unis. Alors qu’ils cherchent de nouveaux emplacements à acquérir, un facteur clé pour les consolidateurs est la capacité d’avoir les personnes les meilleures et les plus qualifiées qui se joignent à leur équipe et d’avoir une approche normalisée des affaires, ce qui rend leur modèle d’affaires attrayant pour les assureurs.

M. Seguin a fait remarquer que si la pandémie de COVID-19 a perturbé de nombreux plans et pratiques d’exploitation dans l’ensemble du secteur, le modèle d’entreprise des franchises indépendantes dans le secteur de l’entretien automobile a fait et continue de faire preuve d’une grande résilience et d’un grand potentiel.

Les processus et procédures normalisés peuvent être très efficaces, en particulier dans un environnement où la capacité des ateliers est un problème. M. Seguin a souligné que le Réseau Fix continue de travailler fort pour aider ses franchisés à relever ce défi qui touche l’ensemble de l’industrie, en créant un environnement où toutes les parties prenantes jouent un rôle actif dans la poursuite des activités, qu’il s’agisse de collisions, de mécanique ou de remplacement de vitres. « Il est essentiel que nous nous alignions pour fournir une gamme complète de soutien aux clients et aux partenaires d’assurance. Je suis convaincu que notre modèle de franchise avec des entrepreneurs indépendants nous permettra d’atteindre nos objectifs », a déclaré M. Seguin.

Tendances de l’emploi

Abordant plus en profondeur le sujet du recrutement, Debbie McCarthy, vice-présidente mondiale des ressources humaines du Réseau Fix, a parlé des tendances de l’emploi au Canada et de l’impact qu’elles pourraient avoir à l’avenir sur des industries telles que le secteur de l’entretien automobile. Elle a fait remarquer que si le chômage augmente à un rythme modéré, la vague de départs à la retraite attendue au cours des prochaines années constitue une préoccupation plus importante. Cela signifie que les problèmes de capacité des ateliers seront encore plus importants, ce qui nécessitera des solutions plus innovantes pour pourvoir les postes vacants. « Nous devons vraiment comprendre ce qui est nécessaire pour attirer de nouveaux talents dans nos entreprises », a expliqué Mme McCarthy.

Certaines stratégies consistent à examiner les régions du Canada où les taux de chômage ont tendance à augmenter, ainsi qu’à tendre la main aux groupes démographiques qui ont tendance à avoir des taux de chômage plus élevés.

Mme McCarthy a fait remarquer que les statistiques montrent que, dans les années à venir, le Canada n’aura tout simplement pas assez de travailleurs locaux pour soutenir l’économie, de sorte que l’immigration sera un facteur plus important pour faire face aux pénuries de main-d’œuvre – un sujet sur lequel le Réseau Fix, à l’échelle mondiale, se concentre activement.

Holly Switzer-Pitts, d’OEConnection, a donné un aperçu du parc de véhicules et de l’impact qu’un nombre croissant de VÉ est susceptible d’avoir sur les réparations de collisions. Des procédures de réparation appropriées sont essentielles et le respect des directives des équipementiers garantira que, malgré l’investissement initial nécessaire, le résultat sera bien plus bénéfique pour tout le monde – du centre de collision au client, en passant par l’assureur et l’équipementier.

Risques et opportunités des VÉ

Toujours dans le domaine des VÉ, Martyn Johns, directeur national de NAPA AUTO PRO et des technologies émergentes, a présenté une session percutante sur certains des défis auxquels les ateliers sont confrontés lorsqu’il s’agit de réparer des VÉ. Il s’agit notamment de travailler avec leurs systèmes électriques à haute tension et de tenir compte du fait que les véhicules équipés de batteries au lithium-ion peuvent prendre feu et, le cas échéant, brûler très longtemps, causant des dommages catastrophiques, non seulement au véhicule, mais aussi à l’environnement.

C’est pourquoi il est essentiel que les centres d’entretien et les ateliers de carrosserie comprennent à quoi ils ont affaire et disposent de la formation, des outils et des procédures nécessaires pour réparer ces véhicules correctement et en toute sécurité.

De plus, avec le mandat actuel du gouvernement du Canada en matière de véhicules électriques et l’augmentation du nombre de véhicules électriques provenant de start-ups basées à l’étranger, il existe une formidable opportunité pour le marché secondaire de fournir des services d’entretien et de pièces détachées pour ces véhicules en Amérique du Nord, étant donné que les équipementiers qui les produisent n’ont ni les ressources ni l’expertise pour le faire. Et comme le Canada (du moins à l’heure actuelle) adopte les VÉ avec plus d’enthousiasme que ses voisins américains, le marché de l’après-vente a une réelle opportunité d’ouvrir la voie en fournissant un solide réseau d’entretien / réparation et d’assistance pour les VÉ.

L’un des temps forts de l’événement a été la remise des prix « Milestone » du Réseau Fix, à l’occasion de laquelle les entreprises suivantes ont été récompensées pour les services qu’elles ont rendus.

10 ans

  • Fix Auto Georgetown
  • Fix Auto Kingsville
  • Fix Auto Niagara-on-the-Lake
  • Fix Auto Ottawa Airport
  • Fix Auto Windsor East
  • Speedy Auto Service Kitchener
  • Speedy Auto Service Sarnia

15 ans

  • Speedy Auto Service Brampton North

30 ans

  • Speedy Auto Service London Northeast

40 ans

  • Speedy Auto Service Hamilton Mountain
  • Speedy Auto Service London South
  • Speedy Auto Service Toronto St.Clair

45 ans

  • Speedy Auto Service Timmins

50 ans

  • Speedy Auto Service Kingston
  • Speedy Auto Service Sudbury

55 ans

  • Speedy Auto Service Burlington
  • Speedy Auto Service Ottawa
  • Speedy Auto Service Brampton

60 ans

  • Speedy Auto Service Hamilton

Après la remise des prix, Kendra Hinds, de l’Œuvre des Manoirs Ronald McDonald, a parlé de l’objectif du Réseau Fix, qui était de recueillir 20 000 $ grâce à l’événement. Au moment où les résultats ont été comptabilisés, les contributions à l’OMRM provenant de la réunion régionale de l’Ontario et du tournoi de golf de la veille avaient atteint 20 862 $ – un résultat pour le moins impressionnant.


Contenu commandité par Réseau Fix

 

Catégories : Carrosserie, Publicitaire
Étiquettes : Évènement, Fix Network

EMPLOIS

 
Honda de Saint Jean
Spécialiste en financement - directeur.rice commercial.e
 
  SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU
  Permanent
 
 
Honda de Saint Jean
Mécanicien.ne
 
  SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU
  Permanent
 
 
Drummondville Volkswagen
Conseiller (ère) - neuf & occasion
 
  DRUMMONDVILLE
  Temps plein
 
 
Action Grenier Autogroupe
Conseiller.ère technique
 
  BOUCHERVILLE
  Temps plein
 
 
Mazda de Boucherville
Conseiller.ère technique
 
  BOUCHERVILLE
  Temps plein
 

ARTICLES POPULAIRES