fbpx

La passion Porsche

Autosphere » Carrosserie » La passion Porsche
La passion Porsche
Philippe Lévesque, Simon Lemieux, Georges Grisanti et son fils Shawn devant l’atelier. (Photos : Michel Beaunoyer)

Il est surprenant de découvrir à quel point de petits ateliers peuvent réaliser de grandes choses.

L’atelier GTA Auto Performance de Saint-Hubert, sur la Rive-Sud de Montréal, en est un exemple éloquent. Georges Grisanti et son équipe se spécialisent dans l’entretien, la réparation, mais aussi la modification des voitures haute de gamme Porsche, et leur réputation rayonne très largement dans ce petit monde de passionnés.

Une mécanique stimulante

Attiré par la mécanique allemande, M. Grisanti a fait ses classes chez Audi avant de migrer vers la division performance du constructeur allemand. « C’est un constructeur qui a toujours poussé la technologie, souligne-t-il. On parle ici d’une mécanique de pointe qui représente des défis constants. Chaque modèle présente ses particularités. Ici, on traite les voitures de 1964 aux éditions de l’année. Il faut se tenir à la fine pointe des connaissances pour tirer le plaisir de comprendre les problèmes. »

Le mécanicien spécialisé jouit d’une telle réputation, en partie reconnue par son accès au très sélect Club Porsche des Amériques (PCA), qu’il bénéficie des formations du constructeur, provenant directement d’Allemagne. « La voiture évolue et nous aussi nous devons évoluer », souligne-t-il, en mentionnant qu’il aime transférer ses connaissances et sa passion aux techniciens, dont son fils, qui se sont joints à son équipe.

Ce qui est particulièrement intéressant pour cette équipe de quatre mordus, c’est la grande variété des travaux qu’ils sont appelés à effectuer. On fait dans cet atelier l’entretien régulier et les réparations, mais plusieurs clients demandent aussi une amélioration des performances de leurs voitures.

La passion Porsche
Georges Grisanti, dans son atelier, présentant un moteur dont la puissance a été gonflée de 300 à 500 chevaux.

Des modifications de performance

Et à ce chapitre, il n’y a pas de limites. « Il y a les voitures de tous les jours, mais aussi des bolides qu’on veut mettre à l’épreuve en circuits fermés, explique le passionné avec une étincelle dans l’œil. Sur les modèles récents, on ne touche pas au moteur ou à certains systèmes, question de préserver la garantie d’origine. Mais on peut améliorer la tenue de route ou le freinage en remplaçant des pièces aux spécifications qui surpassent celles des pièces d’origine. Mais pour les autres, tout est possible ! » Refaire un moteur peut prendre entre 60 et 70 heures de travail.

« Ma première règle est toujours de m’assurer de la sécurité des conducteurs. On peut ajouter de la puissance, mais ce ne sera jamais au détriment du freinage, par exemple. Et les modèles plus récents vont aider les pilotes du dimanche en contrôlant certains paramètres de conduite automatiquement. Mais il n’en demeure pas moins que toutes les Porsche, même les plus récents VUS, partagent un ADN de voitures de course, comme Ferdinand Porsche le souhaitait. »

Catégories : Carrosserie

EMPLOIS

 
Montmorency Ford 1997 inc.
Conseiller.ère technique
 
  BROSSARD
  Permanent
 
 
Mercedes-Benz Laval
Préposé.e des services de pneus
 
  LAVAL
  Temporaire possibilité permanent
 
 
Midas St-Hubert
Mécanicien.ne automobile - AVEC EXPERIENCE - 25 $ DE L'HEURE ET PLUS
 
  ST-HUBERT
  Temps plein
 
 
Confidentiel
Estimateur.trice
 
  LONGUEUIL
  Temps plein
 
 
Joliette Dodge Chrysler Jeep
Commis aux pièces
 
  JOLIETTE
  Temps plein
 

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

Aucun évènement