fbpx

Cinq techniques à respecter

Autosphere » Carrosserie » Cinq techniques à respecter

Les constructeurs exigent tantôt le soudage MIG, GAM ou par points de résistance, tantôt le collage et le rivetage : des indications impossibles à ignorer.

Le soudage à l’acétylène était autrefois la solution magique dans tous les cas. Aujourd’hui, il a sa place, sans plus. Pour être à la page, il faut maîtriser les autres techniques. Les nombreuses sessions I-CAR que j’ai tenues ces dernières années en ce qui a trait aux techniques de soudure m’amènent à rappeler ce qui les distingue fondamentalement et exige de les respecter.

Brasage MIG
De plus en plus courant en raison de son faible effet thermique sur les aciers à ultra haute résistance, le soudage MIG par brasure est une technique d’adhésion largement répandue. Honda et General Motors le recommandent généralement pour souder des pièces structurelles dont les orifices sont simples ou doubles, en raison de leur grande surface d’adhésion. Attention : Ford limite par contre le brasage
aux pièces de garniture.

Points de résistance
Comme son effet thermique est également faible et qu’elle est plus esthétique, la soudure par points de résistance a la faveur de nombreux constructeurs. Attention : généralement, ce type de soudure ne doit pas être fait là où l’acier a déjà été comprimé et chauffé lors de l’assemblage en usine.
Lors du remplacement d’un panneau extérieur, certains constructeurs recommandent cependant de souder au même endroit le joint composé de trois couches d’acier.

Soudure en bouchon
Utilisé depuis longtemps, le soudage au GAM est toujours le favori pour l’assemblage des aciers dont la résistance à la traction est inférieure à 980 MPa. Attention : souder au GAM doit être fait avec précaution ; un temps d’arrêt est requis entre chaque fusion afin d’éviter la surchauffe des pièces structurelles.

Collage, rivetage et soudage

Pour l’assemblage de l’aluminium sur de l’acier à haute et très haute  résistance, c’est de collage et de rivetage dont il est principalement question.
Il est toutefois de bonne pratique de jumeler dans la même opération collage et soudage par points de résistance.
Toutefois, il faut prendre en compte que le soudage par points doublé de collage n’est pas recommandé par tous les constructeurs.
Note – Lors de collage, il faut enlever le zinc des pièces à assembler – puisque les adhésifs requis comprennent déjà des inhibiteurs de corrosion – ou utiliser un apprêt soudable.

Collage et rivetage seuls 
Certains constructeurs exigent que le remplacement des pièces originellement soudées par points de résistance ne soient effectué que par collage ou rivetage. Depuis ses modèles 2011, BMW a cette exigence. Selon les constructeurs, le collage et le rivetage ont un meilleur indice anticorrosion et protègent mieux les aciers sensibles à la chaleur. Attention encore : BMW exige que ne soient utilisés que les adhésifs et les
rivets portant son sceau ou affichant son autorisation.

Simon Beaumier est enseignant en carrosserie et instructeur I-CAR. [email protected].

Catégories : Carrosserie

EMPLOIS

 
Boisvert Chevrolet Buick GMC
Représentant.e des ventes – véhicules neufs
 
  BLAINVILLE
  Temps plein
 
 
Chartrand Ford (Ventes) Inc.
Mécanicien.ne automobile d'expérience - spécialité moteur à essence et diesel
 
  LAVAL
  Temps plein
 
 
Grenier Volkswagen
Préposé.e à la livraison de véhicules
 
  MASCOUCHE
  Temps plein
 
 
Hamel Chevrolet Buick GMC Ltée
Directeur.rice commercial.e (« F&I ») - 2e et 3e chance au crédit
 
  MONTRÉAL
  Permanent
 
 
TROIS DIAMANTS AUTO
Conseiller.ère du parc auto
 
  MASCOUCHE
  Temps plein
 

ARTICLES POPULAIRES