fbpx

Ott Tänak domine au Rallye de Finlande

Autosphere » Pneus » Ott Tänak domine au Rallye de Finlande
La Hyundai d'Ott Tänak. Photo Pirelli

Le Rallye de Finlande, troisième et dernière manche du Championnat du Monde des Rallyes sur terre, se termine avec toutes les promesses faites à la veille de l’évènement.

Un défi jusqu’au dernier kilomètre entre le leader du classement provisoire 2022 Kalle Rovanperä (Toyota) et Ott Tänak (Hyundai), qui, en gagnant à Jyväskylä, dépasse Elfyn Evans et prend la deuxième place ; grand spectacle dans toutes les spéciales, avec des sauts allant jusqu’à 50 mètres ; polyvalence et performance des pneus tendres Pirelli Scorpion.

Le défi

Ce qui a caractérisé la course, ce sont les conditions météorologiques et routières extrêmement variables. En l’espace de trois jours, les températures sont passées de celles d’un climat presque méditerranéen, avec des maxima légèrement inférieurs à 30 degrés le vendredi, à celles pratiquement automnales, avec de fortes pluies et des minima de 13 degrés le samedi et le dimanche. Par conséquent, les surfaces des routes étaient également extrêmement variables, apparaissant tantôt sèches, tantôt mouillées et avec de grandes flaques d’eau, humides et, dans les seconds passages, souvent parsemées de pierres détachées et marquées par de profondes ornières. L’adhérence était également irrégulière, combinant le caractère traditionnellement glissant des routes finlandaises, aggravé par les fortes pluies du samedi matin, avec des conditions d’adhérence moyenne à moyenne-haute hier après-midi.

Les pneus

Si le contexte a changé souvent et rapidement, le leitmotiv de la course est resté constant avec Tänak immédiatement dans l’échappée et Rovanperä à la poursuite, d’abord également d’Esapekka Lappi (Toyota), puis de l’Estonien seul qui a géré l’avantage jusqu’à la fin sans jamais lâcher la tête. La stratégie et le choix des pneus par tous les pilotes étaient également cohérents : cinq softs dans presque toutes les sections de la course, sauf les quatre de Tänak et Thierry Neuville dans l’étape urbaine de jeudi, et les quatre softs et un hard de Rovanperä vendredi après-midi. Les vitesses moyennes et maximales étaient généralement élevées, surtout le vendredi : Tänak a gagné avec une vitesse moyenne de 125,3, tandis que la spéciale la plus rapide était la SS10 Sahloinen-Moksi 2 de 15,70 km, qui a été dominée par Lappi avec une vitesse moyenne de 132,7 km/h.

Terenzio Testoni, responsable de l’activité Rallye, a déclaré : « Dans notre philosophie de développement continu des solutions que nous proposons aux équipes, nous considérons les courses comme les tests les plus significatifs et les plus perspicaces. À la lumière de la longue série de rallyes sur terre, je peux dire que l’évolution 2022 de la KX Scorpion SA a définitivement passé le test, s’adaptant à toutes les conditions et circonstances possibles, tant au niveau de la météo que de la surface de la route. Après les asphaltes rapides de Belgique dans une quinzaine de jours, qui verront les pneus P Zero Hard et Soft, les Scorpions à gomme dure seront les protagonistes en Grèce, adaptés aux surfaces les plus usantes et avec des températures supérieures à trente degrés. »

En WRC2, le Finlandais Teemu Suninen sur une Hyundai i20 N Rally2 s’est imposé, résistant à la poursuite de son compatriote Emil Lindholm sur une Škoda Fabia Rally2.

 

Catégories : Communiqué de presse, Pneus
Étiquettes : ,

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

X