fbpx

Maximiser les visites

Autosphere » Pneus » Maximiser les visites
Édition mars 2020 du magazine Pneumag

La réduction du nombre de visites doit être compensée par une stratégie de suivi du client.

Les automobilistes voient leurs visites au centre de pneu comme un mal nécessaire. Il y a 15 ans, l’automobiliste passait en moyenne près de quatre fois à l’atelier ou au centre de pneus. Aujourd’hui, c’est tout juste plus de deux fois par année, aux périodes saisonnières de changement de pneus.

Encore heureux qu’au Québec la loi impose ces visites car autrement, surtout avec l’espacement graduel des vidanges d’huile, on verrait le client qu’une fois l’an.

Alors il faut que ces visites comptent. En jasant avec des gestionnaires de magasins de pièces dernièrement, certains m’ont partagé que le mois de février avait été au ralenti comparativement aux autres années. Ceux qui soulignaient la situation avançaient comme explication que la bousculade provoquée par le devancement de la date de changement de pneus avait réduit sensiblement le temps consacré aux inspections. Peut-être que ce n’est pas généralisé, et je l’espère.

Planification des travaux

Un récent rapport de l’AIA Canada, concernant les habitudes des automobilistes, soulignait que plusieurs facteurs contribuaient à augmenter la confiance de ces clients envers les professionnels qui s’occupent de leur voiture. L’un des éléments était le temps consacré à leur expliquer la nature des réparations ou de l’entretien et leurs impacts sur le comportement de la voiture mais aussi sur la conservation de sa valeur.

L’autre élément qui paraissait important aux yeux de près des deux tiers des répondants était la possibilité d’être guidés dans leur planification des entretiens. Ça va beaucoup plus loin que de suivre le guide du propriétaire. C’est là où les deux visites par année peuvent apporter de l’eau au moulin pour le reste du calendrier.

Les pneus en sont à leur dernière saison ? Il faut que le client le sache et soit informé des rabais s’il s’en présente. Des travaux importants sont prévus dans six mois, que le consommateur le sache et planifie son budget. Et s’il ne planifie pas, ce qui risque d’être le cas, au moins on aura amorti le choc

Vous trouverez ici, le lien vers notre magazine numérique Pneumag de mars.

Catégories : Pneus

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

octobre, 2021

Nos partenaires

Menu
X