fbpx

Choisir le bon pneu agricole : le temps des récoltes

Autosphere » Pneus » Choisir le bon pneu agricole : le temps des récoltes

L’automne est à nos portes et les agriculteurs commencent déjà à récolter le fruit de leur dur labeur dans les champs.

Avec les variations de température que nous avons connues récemment, il est nécessaire d’augmenter la fréquence des vérifications de la pression d’air afin de contrer les écarts de température. À l’automne, il est courant d’avoir un temps frais le matin se réchauffant rapidement l’après-midi, pour ensuite retomber subitement vers la fin de la journée. Ces variations de température peuvent atteindre 15 degrés celcius, parfois plus si l’automne est chaud, comme l’an dernier par exemple.

Pour chaque tranche de cinq degrés celcius, la pression d’air peut varier de deux livres dans les pneus. Il faut l’ajuster en conséquence si l’on veut obtenir un rendement maximal, tant du point de vue de la durabilité que de l’efficacité du pneu.

La pression d’air : oui, mais…

Comme plus de 95 % de la charge est portée par l’air dans les pneus, il est fondamental de bien gérer la pression. Cependant, une fois dans les champs, un autre élément menace les pneus : le chaume. Cette partie de la tige des céréales qui reste en terre après le passage de la moissonneuse peut sérieusement endommager le pneu.

Surtout le chaume du maïs et du soya. Ces variétés de plantes ont maintenant des tiges qui résistent mieux aux insectes, à la moisissure et aux vents forts. Ces propriétés améliorent grandement le rendement des fermes en réduisant les pertes, mais elles donnent en contrepartie plus de maux de tête aux opérateurs de machinerie, car les tiges sont plus susceptibles d’endommager les pneus.

De plus, certains équipements agricoles coupent aujourd’hui les tiges à seulement quelques centimètres du sol. Lorsqu’elles étaient coupées plus longues, les tiges étaient couchées au sol par les pneus. Désormais plus courtes, elles peuvent les perforer, voire les endommager au point où il devient nécessaire de les remplacer.

Tous les équipements roulant dans le champ peuvent être touchés, mais plus particulièrement les équipements ayant des pneus de 710, 800 ou 900 mm de largeur qui circulent dans des rangs d’environ 75 centimètres. Ces machines n’auront d’autres choix que de rouler sur les tiges, puisqu’elles sont plus larges que les rangs.

Les manufacturiers tentent constamment de mettre au point un caoutchouc résistant mieux à ce type d’objet tranchant. Toutefois, la tâche est difficile puisque les ingénieurs doivent trouver un compromis entre la résistance, la flexibilité et le confort du pneu.

Utiliser des pneus performants

Dans ces circonstances, le pneu radial est roi. Plus souple, il est plus à même d’absorber la pression des résidus. Il se déforme aussi plus facilement et épouse mieux la forme du sol.

Moins de pression

Si la dimension des pneus de l’équipement de récolte le permet, il est aussi recommandé de choisir des pneus intégrant la technologie IF ou VF. Un pneu ayant l’appellation IF (Improved Flexion) indique qu’il peut porter la même charge qu’un pneu radial standard, mais avec 20 % de pression d’air en moins. Quant aux pneus de type VF (Very Improved Flexion), ils utilisent la plus récente technologie : ils peuvent porter la même charge, mais avec 40 % moins de pression.

Ayant une plus grande capacité de se déformer, ces pneus sont encore plus efficaces pour épouser la forme du sol et prévenir les bris causés par le chaume. Certains agriculteurs bricoleurs vont même jusqu’à se confectionner des « spatules » qui, une fois fixées à l’équipement, couchent les tiges au sol avant que les pneus roulent dessus.

Connaître tous les paramètres d’utilisation de l’équipement est donc primordial si l’on veut choisir le bon pneu. Bien informés, les agriculteurs pourront en tirer un maximum de rendement et d’efficacité.

Catégories : Pneus

ARTICLES POPULAIRES

AAPEX 2021 Button FR

SEMA360 Button FR

Calendrier

Nos partenaires

Menu
X