fbpx

Pneus de camion : Un marché morcelé

Autosphere » Pneus » Pneus de camion : Un marché morcelé

Il devient de plus en plus difficile de cerner le monde du pneu commercial. L’appellation désigne surtout les pneus pour camions de poids moyen et lourd.

Il fut un temps où cet univers était plutôt facile à comprendre. On retrouvait moins de marques sur le marché et la notion d’économie de carburant n’y jouait pas l’important rôle qu’elle joue aujourd’hui. Il devient de plus en plus difficile d’être un détaillant de pneus de camion.

Évolution du marché

Il existe des pneus de grand-route, des pneus de livraison locale et des pneus de travaux intenses. On sait aussi qu’il existe des pneus de direction, des pneus de traction et d’autres pour semi-remorques.

Enfin, n’oublions pas que nos lois ne permettent pas de pneus rechapés à l’avant, mais que ces pneus sont parmi les préférés pour des usages locaux aux roues arrière et aux semi-remorques… jusqu’à un certain point.

L’année dernière, il était question sur Autosphere.ca de ce fameux marché des pneus de camion. Depuis ce temps, la situation a légèrement évolué, quoiqu’elle demeure volatile. Voici pourquoi : la Chine est venue brouiller les cartes.

Niveaux de production

Dans le domaine du pneu commercial, on s’entend généralement pour dire qu’il y a trois niveaux de production de pneus de camion. Les trois géants traditionnels de l’industrie, Bridgestone, Goodyear et Michelin, font partie du premier niveau. L’année dernière, ces trois manufacturiers auraient possédé de 60 à 65 % du marché nord-américain, si l’on se fie à ce qui a été rapporté dans des publications américaines spécialisées.

Le deuxième niveau serait celui des BFGoodrich (du giron de Michelin), Continental, Dunlop (du giron de Goodyear), Firestone (du giron de Bridgestone), General (associé à Continental), Toyo, Kumho, Hankook et quelques autres. Tout récemment, le manufacturier italien Pirelli annonçait son arrivée en Amérique du Nord.

Le troisième niveau est celui des petits utilisateurs qui achèteront surtout des pneus de livraison régionale ou des pneus de chantier à meilleur prix. Il sera alors question de Cooper, d’Uniroyal (du groupe Michelin), voire du chinois Double Coin. Il s’agit de la catégorie la plus menacée des trois, au point où l’on parle de l’introduction d’un quatrième niveau.

Nouveaux arrivants

Plusieurs observateurs considèrent en effet la plupart des nouveaux arrivants chinois ou asiatiques comme faisant partie d’un quatrième niveau, en raison de la qualité de leurs pneus et parce que ces derniers sont difficilement rechapables. Toutefois, des marques comme Aeolius, Linglong, Triangle, Sailun, Westlake et autres n’en resteront pas là. Il est évident que plusieurs manufacturiers asiatiques comprendront vite comment atteindre la qualité de leurs concurrents des niveaux supérieurs.

Catégories : Pneus

EMPLOIS

 
Drummondville Volkswagen
Conseiller (ère) - neuf & occasion
 
  DRUMMONDVILLE
  Temps plein
 
 
Action Grenier Autogroupe
Conseiller.ère technique
 
  BOUCHERVILLE
  Temps plein
 
 
Mazda de Boucherville
Conseiller.ère technique
 
  BOUCHERVILLE
  Temps plein
 
 
Boucherville Mitsubishi
Conseiller.ère en vente - véhicules neufs et d'occasion
 
  BOUCHERVILLE
  Permanent
 
 
St-Jérôme auto dépôt
Esthétique
 
  SAINT-JÉRÔME
  Temporaire
 

ARTICLES POPULAIRES