fbpx

Des étapes décisives vers l’électrification d’un parc

Autosphere » Parc » Des étapes décisives vers l’électrification d’un parc
Kate Vigneau, CAFM, est directrice (parc et Canada) pour Matrix Consulting Group. Elle est responsable de la division des solutions de parc de Matrix et dirige l'expansion dans tous les domaines fonctionnels liés aux activités au Canada.

Créer un plan durable et pratique pour l’adoption des VÉ.

Le domaine de la gestion de parc qui connaît aujourd’hui la croissance la plus rapide est l’électrification des parcs de véhicules pour répondre aux exigences réglementaires émergentes. La plupart des organisations disposent d’un plan d’action pour le climat avec des objectifs de réduction des gaz à effet de serre et d’autres émissions, et nombre d’entre elles considèrent l’achat de véhicules à émissions nulles (ZEV) comme la voie à suivre.

Comprendre les bases

Le chemin vers l’électrification du parc nécessite toutefois une solide compréhension et une adhésion aux principes de base de la gestion du parc. Après avoir aidé plus d’une douzaine d’organisations dans leur parcours d’électrification, j’ai identifié ces dix étapes.

  1. Inventaire du parc. Il est essentiel de disposer d’un système d’information sur la gestion du parc automobile (FMIS) robuste, capable de générer un inventaire complet du parc, y compris le numéro de l’actif, la classification du véhicule, l’emplacement, le kilométrage total, la consommation de carburant, les coûts d’exploitation et les coûts d’investissement.
  2. Adapter la taille du parc. Avant de procéder à l’électrification, il convient de procéder à un examen de l’utilisation. Utiliser les trajets quotidiens, le kilométrage, les heures d’utilisation et les besoins opérationnels pour s’assurer que les véhicules peu utilisés sont éliminés ou affectés à des pools et que tous les véhicules sont adaptés à leur usage principal.
  3. Étude de marché sur la disponibilité des VÉ. Le marché des VÉ évolue rapidement, et les professionnels des parcs doivent rester à l’affût de ce qui est disponible dans leur région, des calendriers de commande, des subventions et des infrastructures prévues afin de prendre les meilleures décisions pour leur parc.
  4. Sélectionner les candidats VÉ. L’examen de l’utilisation est un moment opportun pour identifier les besoins opérationnels qui peuvent être satisfaits par des véhicules à carburant alternatif, y compris les VÉ. Il convient de tenir compte des types d’actifs dans chaque rôle. S’il n’existe pas d’option VÉ, il peut être possible de changer le type de véhicule attribué ou la manière dont une tâche est exécutée.
  5. Plan de remplacement. Élaborer un plan qui permette de remplacer les véhicules du parc de la bonne taille, y compris les candidats électriques, au moment optimal.a Le point de remplacement optimal est le moment où le coût total de possession (TCO) de ce bien est minimisé.
  6. Plan de charge. L’introduction des VÉ est vouée à l’échec si elle n’est pas pleinement soutenue par un parc de charge qui comprend le bon niveau et le bon nombre de chargeurs au bon endroit, ainsi qu’un système de gestion de la charge qui garantit que tous les besoins du parc sont satisfaits. Ce plan doit prendre en compte la gestion de la charge et les besoins d’urgence et être coordonné avec les fournisseurs d’électricité locaux.
  7. Changements à apporter à l’atelier. Les installations d’entretien et de maintenance doivent être équipées des outils et équipements appropriés pour charger et entretenir les véhicules électriques.
  8. Formation nécessaire pour les techniciens de service. Les organisations devraient investir dans la formation des techniciens pour s’assurer que les besoins spécifiques des VÉ sont pris en compte.
  9. L’éducation de toutes les parties prenantes. Tous les utilisateurs, superviseurs et gestionnaires du parc ont un rôle à jouer dans l’exploitation et la gestion des actifs du parc. Des stratégies de gestion du changement doivent être mises en œuvre pour faire comprendre la nécessité de passer à des carburants alternatifs et leurs avantages.
  10. Mettre en œuvre le plan « parc vert ». Un plan de mise en œuvre doit prendre en compte les résultats de toutes les étapes précédentes et inclure un cadre de mesure de la performance afin d’évaluer les résultats de ces changements. Au minimum, les coûts et les réductions d’émissions devraient faire l’objet d’un suivi afin de garantir l’efficacité du plan « parc automobile vert ».

En suivant ces étapes, les gestionnaires de parc peuvent contribuer à garantir que le parc de l’organisation répond aux exigences de conformité et apporte un soutien efficace et effectif aux opérations.

 

EMPLOIS

 
Honda de Saint Jean
Spécialiste en financement - directeur.rice commercial.e
 
  SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU
  Permanent
 
 
Honda de Saint Jean
Mécanicien.ne
 
  SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU
  Permanent
 
 
Drummondville Volkswagen
Conseiller (ère) - neuf & occasion
 
  DRUMMONDVILLE
  Temps plein
 
 
Action Grenier Autogroupe
Conseiller.ère technique
 
  BOUCHERVILLE
  Temps plein
 
 
Mazda de Boucherville
Conseiller.ère technique
 
  BOUCHERVILLE
  Temps plein
 

ARTICLES POPULAIRES