fbpx

ASE Education Foundation : Promouvoir la diversité et l’inclusion dans les écoles et les lieux de travail

Autosphere » Mécanique » ASE Education Foundation : Promouvoir la diversité et l’inclusion dans les écoles et les lieux de travail
Bogi Lateiner. Photo ASE

En tant que principale organisation travaillant à résoudre la pénurie de techniciens, l’ASE Education Foundation a engagé Bogi Lateiner, experte automobile et porte-parole de l’ASE, pour présenter son exposé intitulé Revving up the Diversity : Shaping an Inclusive Future in Auto Repair High School and College Shop Programs lors de la récente conférence des instructeurs de l’ASE Education Foundation.

Devant une salle comble, Mme Lateiner a prononcé un discours convaincant sur la manière de développer de nouvelles initiatives pour créer une culture d’inclusion dans les écoles et sur le lieu de travail.

« Nous tenons à remercier Bogi pour sa présentation intéressante et inspirante », a déclaré Mike Coley, président de la Fondation pour l’éducation de l’ASE. « Les instructeurs ont une influence incroyable sur les étudiants. Aider les instructeurs à créer un environnement inclusif pour les étudiants et les étudiantes attire plus d’étudiants et de meilleures étudiantes, ce qui se traduit par un plus grand nombre de techniciens débutants. »

La présentation de Mme Lateiner a commencé par un jeu de rôle mettant en scène deux instructeurs masculins dans le rôle d’un instructeur automobile et d’une étudiante. L’étudiante essayait de se faire admettre dans un cours d’automobile tandis que l’instructeur essayait de l’en dissuader. Bien qu’humoristique, ce jeu montre à quel point il peut être difficile pour les étudiantes d’être acceptées dans un programme d’automobile, de carrosserie ou de camion.

Parmi les points clés sur lesquels Mme Lateiner a insisté pour travailler avec des étudiants et des étudiantes, citons les suivants :

  • Traitez-les de la même manière. Avoir les mêmes attentes en ce qui concerne le travail à accomplir et les connaissances à acquérir. Ne pas « abaisser » les compétences pour les étudiantes en raison de différences perçues en termes de force ou de connaissances. Un ensemble de freins ne se préoccupe pas du sexe de celui qui les change.
  • Ne comparez pas. Ne dites pas aux étudiants que les étudiantes leur montrent la voie. Ce genre de commentaire crée une distance entre les étudiants et les étudiantes et place des attentes déraisonnables sur les étudiantes.
  • Créez un environnement accueillant pour tous. Une grande partie de la présentation de Mme Lateiner a porté sur le « club automobile ». Comme elle l’a expliqué, « nous sommes le club », puis elle a expliqué « que personne ne veut en faire partie. Il faut que cela change si nous voulons résoudre la pénurie de techniciens ».

« Souvent considérée comme sensible, la jeune génération ne l’est pas nécessairement, mais demande ce qu’elle veut et ce dont elle a besoin », a déclaré Mme Lateiner. « Dans cet environnement de recrutement, les employés ont plus de pouvoir. Demander à être traité avec respect, à être formé et à bénéficier d’un plan de carrière tout en travaillant dans un environnement collaboratif, ce n’est pas être sensible. C’est ce que tout employé devrait avoir. Le changement commence avec les instructeurs. Ils ont le pouvoir de créer et d’établir les attentes d’un bon environnement de travail que leurs étudiants peuvent ensuite appliquer sur le lieu de travail. »

 

Catégories : Communiqué de presse, Mécanique
Étiquettes : ASE, Formation, Gestion

EMPLOIS

 
Underkar
Commis aux pièces
 
  MONTREAL
  Temps plein
 
 
Confidentiel
Directeur.trice de la carrosserie
 
  GRAND-MONTRÉAL
  Temps plein
 
 
Montréal Mitsubishi
Préposé - relance et prise de r.-v.
 
  LASALLE
  Temps plein
 
 
Montréal Mitsubishi
Coach de l'équipe de vente (« DESK »)
 
  LASALLE
  Temps plein
 
 
OSTIGUY FORD
Commis aux pièces
 
  RICHELIEU
  Temps plein
 

ARTICLES POPULAIRES