fbpx

Préparer le marché secondaire aux véhicules électriques

Autosphere » Mécanique » Préparer le marché secondaire aux véhicules électriques
André Gamelin, propriétaire de magasins Pièces d’auto Super. Photo André Gamelin

L’électrification des transports privés n’est plus une notion abstraite, mais bien une réalité que notre industrie doit se préparer à embrasser.

Nous étions, comme bien des représentants du marché secondaire automobile, au Salon du véhicule électrique de Montréal en avril dernier. Cette solide présence de nos entreprises qui fournissent traditionnellement des services et des pièces pour l’entretien pour les véhicules à moteur à combustion indique leur volonté de prendre ce virage déterminant.

Les grands réseaux d’ateliers de mécanique ont aussi présenté au grand public leurs divers programmes de formation qui vont garantir que ces entreprises seront en mesure de répondre à cette nouvelle réalité.

Une nouvelle génération

À discuter avec les visiteurs du Salon, je réalise qu’il s’agit d’une toute nouvelle génération de consommateurs. Ils sont très bien informés des particularités des voitures électriques qu’ils conduisent ou convoitent. Il faudra une mise à jour solide des connaissances de tous les intervenants qui répondront à cette nouvelle clientèle : des magasins de pièces en allant aux conseillers au comptoir dans les ateliers en passant par les techniciens, évidemment.

L’autre facteur est lié à la passion. C’est vraiment rafraîchissant de parler avec des consommateurs qui s’emballent pour l’automobile. Je ne dirais pas que c’est comme à l’époque des Muscle Cars américains, mais comprenez-moi bien, les gens qui pensent électrique le font avec une profonde émotion, surtout s’il s’agit de leur première expérience.

Finalement, et cela nous interpelle directement, ces consommateurs veulent se faire rassurer sur les capacités des ateliers indépendants à leur offrir une alternative à l’entretien de leur véhicule chez le concessionnaire. C’est tout en notre honneur. La relation de confiance bâtie avec vos clients au fil des années se traduit par leur volonté de considérer sérieusement vous confier sous peu l’entretien de leur VÉ.

Cette relation de confiance repose en grande partie sur votre expertise. Il est grand temps de vous mettre à la page et d’être en mesure de diagnostiquer, d’entretenir et de réparer ces véhicules de nouvelle technologie.

Montrez votre expertise 

Et quand vous êtes à niveau, affichez-vous. Faites-vous connaître comme des spécialistes en VÉ. Cela va attirer une nouvelle clientèle, certes, mais cette visibilité indiquera à la génération montante de techniciens que comme eux, vous vous passionnez pour les nouvelles technologies. 

Et ceux qui pensent que rien ne presse font erreur. Il faut du temps pour mettre vos équipes à niveau et pas uniquement vos techniciens, tous les membres de votre entreprise. Le moment est venu aussi de vous assurer que vos fournisseurs sont aussi à la page et peuvent fournir les pièces et matériaux nécessaires à ces véhicules qui, contrairement au mythe répandu, ont bel et bien besoin d’entretien.

On compte en ce moment une cinquantaine de modèles de véhicules électriques et hybrides offerts sur notre marché. Et si les livraisons traînent présentement, il ne fait aucun doute que l’automne pourrait voir se multiplier les débarquements de véhicules électriques construits sur notre continent et outremer.

À vous de vous y préparer et de trouver, avec cette nouvelle clientèle, une nouvelle passion pour votre secteur.

 

EMPLOIS

 
St-Jérôme auto dépôt
Esthétique
 
  SAINT-JÉRÔME
  Temporaire
 
 
Confidentiel
Commis aux pièces / conseiller.ère technique
 
  LANAUDIÈRE
  Temps plein
 
 
Confidentiel
Conseiller.ère technique sénior.e
 
  LANAUDIÈRE
  Temps plein
 
 
Olivier Hyundai St-Basile
Commis comptable
 
  ST-BASILE-LE-GRAND
  Temps plein
 
 
Terrebonne Mitsubishi
Directeur.rice adjoint.e aux ventes - véhicules d'occasion
 
  TERREBONNE
  Permanent
 

ARTICLES POPULAIRES