fbpx

Véhicules électriques : Comment attirer la clientèle

Autosphere » Mécanique » Véhicules électriques : Comment attirer la clientèle
Diane Freeman est présidente de l'Automotive Aftermarket Retailers of Ontario (AARO). Vous pouvez la joindre à [email protected]. Photo Diane Freeman

Les VÉ devenant de plus en plus courants, les fournisseurs de services peuvent prendre des mesures pour s’assurer qu’ils s’adaptent facilement et efficacement aux automobilistes qui conduisent ces véhicules.

Posséder une entreprise d’entretien et de réparation de véhicules est aujourd’hui très différent de ce qu’il était il y a quelques années.

La technologie évolue plus vite que jamais, et nous le constatons tous les jours, dans les journaux, lors de séminaires et d’événements professionnels et, bien sûr, dans notre propre secteur.

Je parle des véhicules électriques (VÉ). Des milliards de dollars sont investis dans la technologie et la production de véhicules à émissions zéro (ZEV), ici même au Canada.

C’est une réalité : notre industrie a vu de nombreux documents de recherche et de développement sur la façon dont cela affectera l’environnement et nous aidera à atteindre l’objectif de zéro émission. Les gouvernements, les fabricants, les fournisseurs, les réparateurs, les recycleurs et les assureurs se concentrent désormais sur ce qu’ils doivent faire pour préparer l’avenir.

Considérations en matière de recyclage

Les VÉ soulèvent toutefois de nombreuses questions, notamment en ce qui concerne les infrastructures et, bien sûr, ce qui se passe lorsqu’ils arrivent en fin de vie. Actuellement, on discute beaucoup de la question des véhicules électriques en fin de vie au Canada et de la façon dont ils peuvent être éliminés de manière appropriée et sûre.

Pour y parvenir, l’Automotive Recyclers of Canada (ARC) a élaboré une feuille de route et un plan de mise en œuvre pour la gestion des véhicules électriques en fin de vie (EOL) dans ce pays. L’ARC communique maintenant avec d’autres influenceurs du secteur de l’automobile et l’Automotive Aftermarket Retailers of Ontario (AARO) participe à ces conclusions et, en fonction des résultats, détermine les prochaines étapes.

Sur le marché secondaire de l’automobile, nous jouons tous un rôle important en nous assurant que nous disposons du matériel et de la formation nécessaires pour assurer le démantèlement et l’utilisation des pièces de tous les VÉ en fin de vie au Canada, de manière sûre et écologique.

L’AARO dispense une formation sur les VÉ en personne avec différentes marques et modèles que les techniciens peuvent voir et sur lesquels ils peuvent travailler en toute sécurité. Pour en savoir plus sur cette formation VÉ, veuillez contacter Patty Kettles à [email protected].

Mettez en valeur vos efforts

Il est important de faire savoir à vos clients que vos techniciens sont hautement qualifiés pour travailler sur ces véhicules électriques. Vous voulez montrer que vous avez investi dans la formation de vos techniciens et que les certificats d’achèvement de ces cours sont visibles dans la salle d’attente, afin que vos clients puissent les voir.

Annoncez que vous êtes spécialisé dans les VÉ et que votre équipement et votre personnel sont formés pour diagnostiquer, réparer et entretenir leurs véhicules selon les normes du fabricant de l’équipement d’origine (OEM). L’année dernière, j’ai vu de plus en plus d’ateliers utiliser des VÉ comme véhicules de navette avec une publicité indiquant que l’entreprise s’occupe de véhicules électriques.

En plus de veiller à ce que vos techniciens soient correctement formés, vous devez vous assurer que le personnel de votre comptoir est également formé. Ils doivent être en mesure de demander au client s’il a des questions sur son véhicule ou s’il est prêt à en acheter un plus récent. Vous devez également vous assurer que votre personnel est là pour répondre à toutes les questions qu’ils peuvent se poser avant d’acheter. Après tout, vous connaissez bien les habitudes de conduite de vos clients puisque vous entretenez leurs véhicules depuis des années.

Pour les clients VÉ, vous devez également vous assurer que vous investissez dans une infrastructure de recharge et que vous disposez d’un parking réservé à ces VÉ. Vous devez également vous assurer que votre salle d’attente est propre et confortable – après tout, voudriez-vous vous asseoir là pendant que votre propre véhicule est en train d’être révisé ?

Il en va de même pour vos toilettes, vous devez vous assurer qu’elles sont régulièrement nettoyées et approvisionnées. En fin de compte, l’objectif est de faire en sorte qu’il soit facile, pratique et transparent pour vos clients de faire affaire avec vous, qu’ils conduisent un VÉ ou un véhicule conventionnel.

 

Catégories : Actualités mécaniques, Mécanique
Étiquettes : Gestion,

EMPLOIS

 
Complexe Volkswagen 440
Administrateur.rice de garantie
 
  LAVAL
  Temps plein
 
 
BMW Montréal Centre
Spécialiste des services financiers (directeur.rice commercial.e) BMW/MINI
 
  MONTREAL
  Permanent
 
 
Mazda des Sources
Aviseur.e interne
 
  DORVAL
  Temps plein
 
 
ST-JEROME CHRYSLER JEEP DODGE FIAT INC
Spécialiste en redressement de crédit
 
  MIRABEL
  Temporaire
 
 
Attaches et Remorques Labelle
Mécanicien.ne de remorques (avec connaissances de base en soudure)
 
  BLAINVILLE
  Temps plein
 

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

Aucun évènement