fbpx

ZF Aftermarket veut aider les ateliers du marché secondaire

Autosphere » Mécanique » ZF Aftermarket veut aider les ateliers du marché secondaire
Philippe Colpron, directeur mondial pour le marché secondaire chez ZF Aftermarket, voit d’un bon œil l’avenir du secteur. Photo Michel Beaunoyer

Au kiosque de ZF Aftermarket à AAPEX, le fournisseur de pièces de remplacement proposait plusieurs nouveautés, mais aussi une vision englobante de l’avenir du marché secondaire automobile.

La compagnie ZF Aftermarket profitait de sa présence au salon AAPEX pour présenter plusieurs familles de produits nouvellement ajoutées à son catalogue. Mécanismes de vitre de portières, amortisseurs de hayons ou encore une gamme de lubrifiants pour véhicules électriques faisaient partie des produits maintenant accessibles aux ateliers du marché secondaire automobile.

Toutefois, Autosphere.ca, lors de son passage au kiosque du manufacturier, a eu l’occasion de discuter avec Philippe Colpron, responsable mondial du marché secondaire pour ZF Aftermarket. Basé en Europe, M. Colpron a expliqué comment son entreprise capte les grandes tendances du secteur automobile et se positionne afin de s’assurer que les ateliers du marché secondaire seront en mesure de les embrasser. « Nous comprenons qu’il y a en ce moment une crainte pour les ateliers indépendants face au virage technologie négocié par les constructeurs automobiles, explique M. Colpron. La connectivité, le véhicule autonome et partagé tout comme le véhicule électrique et la vision d’une mobilité durable représentent des défis pour ce secteur. Ce que nous souhaitons comme entreprise, c’est de contribuer à nous assurer de notre capacité à offrir le service sur les véhicules sur la route comme en développement. »

Pièces et formation

Comme l’explique le spécialiste du marché secondaire, l’avenir des ateliers du marché secondaire repose sur l’accessibilité aux pièces de remplacement pour les véhicules de nouvelle génération, mais aussi sur la formation de pointe qui leur permettra d’offrir les services d’entretien et de réparation. « Sachez que ce n’est pas parce qu’une voiture est 100 % électrique qu’elle ne demandera pas d’entretien, tranche-t-il. Les techniciens en mécanique automobile connaissent les suspensions, systèmes de direction ou de freinage similaires à ce qu’ils ont toujours entretenu. Le défi est de passer à la vitesse supérieure en assimilant maintenant toutes les composantes électroniques plus intelligentes. Puisque nous travaillons avec les constructeurs automobiles, nous sommes bien positionnés pour accompagner les ateliers indépendants dans cette transition. »

ZF Aftermarket offre déjà un accompagnement technique en ligne pour ses produits et veut continuer à favoriser le partage des données numériques des véhicules, notamment pour le diagnostic à distance et l’entretien préventif avec les ateliers indépendants.

Chelsea Spieser présente une partie des nouvelles pièces développées par ZF Aftermarket. Photo Michel Beaunoyer

 

Catégories : Mécanique, Publicitaire
Étiquettes : AAPEX 2022, ZF Aftermarket

EMPLOIS

 
Mazda Gabriel St-Laurent
Réceptionniste
 
  MONT-ROYAL
  Temps plein
 
 
Mazda Gabriel St-Laurent
Représentant.e aux ventes de véhicules neufs
 
  MONT-ROYAL
  Permanent
 
 
Hyundai Casavant
Préposé.e à la livraison de véhicules
 
  SAINT-HYACINTHE
  Temps plein
 
 
Confidentiel
Commis aux pièces
 
  RIVE-SUD DE MONTRÉAL
  Temps plein
 
 
LOMBARDI HONDA
Mécaniciens.nes généralistes
 
  SAINT-LÉONARD
  Temps plein
 

ARTICLES POPULAIRES