fbpx

Un retour graduel dans les ateliers

Autosphere » Mécanique » Un retour graduel dans les ateliers
Les ateliers de mécanique relèvent le défi (Photo : Shutterstock)

Pris de court la semaine dernière par leur ouverture un peu précipitée, les ateliers de mécanique ont pris les choses en main et démontrent leur grande adaptabilité.

La période de pointe des pneus va s’étirer encore sur quelques semaines et les consommateurs semblent se faire à l’idée, sans blâmer les ateliers qui appliquent des mesures sanitaires hors de l’ordinaire.

« Nous n’offrons pas de service de navette ou de prêt de véhicule, illustre Sébastien Fortin de Pneus et mécanique Normand, à McMasterville. Nous demandons aux clients de laisser leur voiture la veille et de déposer la clef dans une boîte prévue à cette fin. Ensuite la voiture est désinfectée, entretenue et remise selon le même protocole. Nous avons tracé des zones devant le comptoir pour établir une barrière physique. Il y a du Purel partout ! »

Fortin observe une augmentation des cas de pannes liées à des voitures, même récentes, qui n’ont pas roulé depuis plusieurs semaines. Les batteries sont à plat ou les freins figés. Il s’attend à ce que ce nombre augmente graduellement, au rythme de la réouverture des activités économiques dans sa région.

Les boîtes vocales pleines

Le garagiste de Saint- Lambert, Martin Lévesque, tire plutôt bien son épingle du jeu. Certes, son entreprise a été fermée complètement pendant quelques semaines, mais sa clientèle est de retour.

Dès l’annonce de l’ouverture du service d’entretien mécanique par le gouvernement, sa boîte vocale a été prise d’assaut. Il faut dire que le fait qu’il entrepose pour eux leurs pneus a contribué à leur fidélité. Mais M. Lévesque va plus loin.

Je n’en reviens pas à quel point nos clients sont bien informés, respectueux de nos consignes et compréhensifs.

— Martin Lévesque, Garagiste, Auto Centre Martin Lévesque

Selon lui, la qualité de la relation développée avec cette clientèle au fil des ans va faire une grande différence aux lendemains de la crise.

Il souligne que son magasin de pièces s’avère un partenaire efficace et apprécié. Il constate toutefois que l’approvisionnement en pneus est plus problématique ; une situation qu’il attribue au manque de livreurs.

Il ne fait pas de doute que les grossistes ont mis les bouchées doubles pour reprendre le service dans ces conditions exceptionnelles. C’est le cas par exemple chez Auto Parts Plus Du-So Jac-Sil à Québec, où Gaétan Dussault explique les nouvelles procédures. « Les volumes de livraisons ne sont pas revenus à un niveau normal encore, analyse-t-il en les évaluant entre 65 et 70 %. Mais nous nous assurons surtout que les 200 ateliers que nous approvisionnons reçoivent ce dont ils ont besoin. »

Pour éviter la contagion potentielle, les livreurs établissent un contact visuel avec le client et déposent sur le seuil de la porte les boîtes attendues. On évite ainsi tout contact de personne à personne.

Un effet positif

Dans une autre perspective, Roger Goudreau, sommité du domaine automobile, croit que cette crise aura un effet très positif sur le marché secondaire automobile. Selon lui, un service dont nous sommes privés durant une période de temps prend de la valeur ; ce qui est le cas avec les services d’entretien mécanique.

De plus, une tranche importante de la population a été éprouvée financièrement et devra attendre une période indéterminée avant que son budget se stabilise.

« C’est une autre bonne nouvelle pour notre secteur. Les consommateurs vont vouloir garder leurs voitures et éviter d’en acheter une neuve. Ils vont vouloir renouer avec le bonheur de ne pas avoir de dettes, » a-t-il déclaré.

Goudreau est conscient que certains ateliers ne passeront pas à travers la crise. Les autres vont aussi devoir apprendre de la crise que les emplois peu rémunérés sont à risque lors d’une crise. Et si les autres entreprises et organisations qui offrent des services essentiels, comme dans les domaines de l’alimentation et de la santé, augmentent les salaires pour les postes d’entrée, le secteur automobile devra aussi ajuster le pas.

 

Catégories : Mécanique
AAPEX 2021 Button FR

SEMA 2021 Button FR

GTE 2022 Button FR

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

novembre

31julToute la journée06PROGRAMME DE LEADERSHIP CCAMUn programme exclusif pour les gestionnaires de concessions

01sep9:00 am30mar(mar 30)1:00 pmCSMO-Auto: ESTIMATION DE DOMMAGES AUTOMOBILES

15sepToute la journée01décProgramme CCAM-NADA : CALENDRIER DES FORMATIONS

décembre

01déc11:30 am2:30 pmCCAM 2022 - Dîner de Noël des membres et partenaires

07déc5:30 pm10:00 pmLE SOUPER DE NOËL, NAFA QC

15déc12:30 pm9:00 pmGrand Forum AIA du QuébecPresented by AIA Quebec

X