fbpx

Le dernier mot : La générosité n’appauvrit personne

Autosphere » Mécanique » Le dernier mot : La générosité n’appauvrit personne

Le partage n’est pas nécessairement une question de sacrifice. 

Malgré tous les efforts de nos paliers de gouvernement, il semble impossible d’enrayer la pauvreté dans nos sociétés. Chacun d’entre nous est témoin d’innombrables campagnes de financement mises sur pied afin d’aider les plus démunis. En tant que citoyens corporatifs, nous avons un devoir de partage envers ceux qui ont moins reçu de la vie.

Philanthropie sociale
Comme entreprise établie, vous êtes sûrement sollicités à participer à des évènements sociaux tels que tournois de golf, soirées-bénéfices et autres. Cet engagement dans votre communauté est utile et nécessaire. En investissant dans ces évènements, vous encouragez les bénévoles à poursuivre leurs efforts de soutien dans des causes comme la lutte à l’itinérance, l’aide aux personnes handicapées ou des fondations pour des oeuvres caritatives.

Cette philanthropie est la plus répandue et elle a l’avantage de vous permettre de réaliser deux objectifs. D’abord, de soutenir des causes qui vous tiennent à coeur, et en même temps, de vous permettre de vous impliquer socialement dans votre communauté en contribuant ainsi à améliorer votre réseautage dans le milieu des affaires de votre ville ou de votre région.

La notoriété
En bâtissant votre commerce, vous avez acquis la confiance de vos clients, de vos employés et de vos fournisseurs. Avec les années, vous avez également acquis une notoriété dans votre ville et votre région. Le dictionnaire décrit la notoriété comme suit : « État de ce qui est connu de façon avantageuse. »

Voilà la raison pour laquelle la très grande majorité des entreprises se fait un devoir de s’engager pour une cause, d’aider des fondations et de collaborer avec divers organismes communautaires. Votre compagnie est un véhicule de philanthropie et vous en êtes le porte-parole.

L’action locale
J’aime citer l’exemple de deux grossistes de Sainte-Agathe et Saint-Sauveur qui ont pris l’initiative de faire une cueillette de boîtes de céréales pendant la période des fêtes. Cette démarche, qui avait débuté modestement avec l’aide du Club Richelieu local, a mis à profit les installations physiques et le personnel des magasins, et l’engagement des fournisseurs et des clients. Le tout a permis d’amasser 2500 boîtes de céréales. Cette nourriture, d’une valeur de plus de 10 000 $, sera distribuée, avec l’aide d’un groupe communautaire local, dans toutes les familles démunies de la région, et ce, tout au long de l’année.

Cette approche demande une plus grande coordination des ressources que de participer à des évènements sociaux. L’objectif étant plus ciblé vers la famille, les enfants et les moins nantis, la notion de partage est mieux ressentie par un employé ou un donateur.

La transmission des valeurs
Ce n’est qu’un exemple de ce qui peut s’accomplir dans notre industrie. Certains vont encourager leurs équipes de hockey locales par le financement d’équipement, des commandites ou une participation active comme bénévole. Le partage n’est pas nécessairement une question de sacrifice.

La philanthropie n’appauvrit personne. Le temps consacré aux plus démunis est du temps consacré à notre amélioration personnelle, et le partage est une tâche des plus gratifiantes.

Catégories : Mécanique

ARTICLES POPULAIRES

AAPEX 2021 Button FR

SEMA360 Button FR

Calendrier

novembre, 2021

Nos partenaires

Menu
X