fbpx

Prix Vincentric 2023 : La meilleure valeur, bien plus qu’un prix

Autosphere » Concessionnaires » Prix Vincentric 2023 : La meilleure valeur, bien plus qu’un prix
David Wurster, président de Vincentric. Photo Vincentric

Le coût du carburant, le financement, l’assurance et l’entretien sont autant de facteurs clés.

Plus tôt en juin, Vincentric a annoncé les lauréats de ses prix 2023 Best Value in Canada pour les fabricants d’équipement d’origine (FEO) automobiles.

Après dépouillement des résultats, Toyota et Tesla sont les deux marques les mieux notées. Le premier a remporté six prix de modèle et deux prix de marque en 2023 (et est un candidat de premier plan depuis de nombreuses années). Tesla a terminé deuxième avec quatre prix de modèle et deux prix de marque, illustrant l’importance croissante des véhicules électrifiés dans chaque catégorie, tandis que la marque Ram de Stellantis a complété les trois premiers prix de marque.

Pour mieux comprendre les prix de cette année et les tendances qui se dessinent dans l’espace automobile en ce qui concerne le meilleur rapport qualité-prix au Canada pour les véhicules de tourisme, Autosphere a interviewé David Wurster, président de Vincentric. Voici ce qu’il avait à dire :

Autosphere : Pour commencer, pouvez-vous nous dire comment Vincentric est en mesure de déterminer le meilleur rapport qualité-prix dans chaque catégorie et ce qui entre en ligne de compte ?

David Wurster : De nombreux éléments indiquent que les véhicules qui coûtent plus cher au départ finissent par coûter moins cher à leur propriétaire au fil du temps, en raison d’une série de facteurs. Il s’agit notamment de la dépréciation, du carburant, du financement, de l’assurance, de l’entretien et des réparations, autant d’aspects que nous étudions. L’importance de ces prix est de mettre en évidence les véhicules qui se distinguent dans chacune de ces catégories. L’objectif est de fournir aux consommateurs un véhicule cible qu’ils souhaitent acheter ou de voir les tendances qui leur permettent de commencer à chercher un véhicule qui répond à leurs besoins. Par conséquent, l’objectif est d’expérimenter la valeur réelle par rapport aux remises de prix initiales sur les véhicules.

AS : Dans ce genre de situation, la dépréciation est souvent considérée comme un facteur, n’est-ce pas ?

DW : Traditionnellement, l’accent est mis sur la dépréciation lorsque les organisations mènent ce type d’enquêtes et, bien qu’elle soit importante, elle ne représente qu’environ 30 à 40 % du coût total de possession (TCO). Par conséquent, si vous vous concentrez uniquement sur la dépréciation et le prix d’achat, vous passez à côté d’une partie importante de l’équation.

AS : Parlez-nous de certains des scénarios que vous avez élaborés pour aider à déterminer la meilleure valeur globale.

DW : Notre analyse porte sur une série de scénarios différents, y compris la distance parcourue, les coûts d’assurance, etc. et nous en tirons la moyenne. Du point de vue du consommateur, il est important de comprendre l’impact de ces coûts en fonction de ses propres habitudes de conduite – par exemple, quel serait le coût global pour une conduite de 50 000 km par an ? Par ailleurs, si le véhicule doit passer la majeure partie de son temps en stationnement, ils doivent également comprendre l’impact des coûts fixes, tels que la dépréciation. Avec ces prix, l’objectif est de donner aux consommateurs la possibilité de voir les véhicules gagnants dans chaque catégorie, d’entrer leurs propres données en ligne et d’aider à déterminer le meilleur véhicule pour leurs propres besoins.

AS : En ce qui concerne les gagnants de 2023, Toyota s’est une fois de plus imposé. Quelle est, selon vous, la clé de leur succès continu au cours des 12 dernières années ?

DW : Toyota a travaillé très dur pour créer une marque qui jouit d’une réputation méritée pour la production de véhicules de qualité. Si l’on regarde les chiffres de Toyota, ses véhicules sont ceux qui tendent à bénéficier d’une faible dépréciation parce qu’ils sont perçus comme offrant une qualité, une fiabilité et une efficacité énergétique supérieures, grâce à l’expérience de Toyota en matière de moteurs à combustion interne et de technologie hybride essence/électricité.

AS : Une tendance qui se dégage du palmarès de cette année est l’augmentation du nombre de candidats à l’achat de VÉ, à l’image de Tesla. Pouvez-vous nous en dire un peu plus à ce sujet ?

DW : Une chose avec les fabricants de VÉ comme Tesla, c’est qu’actuellement, ils bénéficient de faibles coûts d’exploitation – carburant et entretien – ce qui est leur point fort. Tesla est une marque unique, à la fois polarisante et très réussie. Actuellement, Tesla est perçue comme faisant beaucoup de bonnes choses et je pense que ses victoires dans la catégorie des modèles en témoignent.

AS : Comment voyez-vous l’évolution du marché des VÉ, sur la base des tendances issues des études de Vincentric ?

DW : Je pense qu’il s’agit vraiment d’attendre et de voir. Personne ne peut prédire l’avenir, mais si l’on observe les tendances actuelles, on constate qu’un grand nombre de nouveaux véhicules électriques arrivent sur le marché, en grande partie grâce à la percée de Tesla au cours de la dernière décennie.

AS : Des consommateurs aux concessionnaires, quels sont, selon vous, les avantages de programmes tels que les Best Value Awards ?

DW : Au niveau des concessionnaires, il existe une tendance (et souvent une pression) à baisser les prix pour retirer des véhicules du lot. Pourtant, il existe une réelle opportunité pour les concessionnaires d’examiner le coût total de possession des véhicules qu’ils vendent et de maintenir des prix de détail plus élevés pour ces véhicules, en particulier s’ils offrent systématiquement une meilleure valeur globale que leurs concurrents. Pour que cela fonctionne efficacement, les consommateurs doivent également comprendre qu’en dépensant un peu plus au départ, ils économisent à plus long terme. Un véhicule de qualité est plus efficace et plus fiable, ce qui se reflète dans les prix Vincentric du meilleur rapport qualité-prix au Canada, année après année.

 

Catégories : Concessionnaires, Éditorial
Étiquettes : Distinction, prix, Vincentric

EMPLOIS

 
St-Jérôme Chevrolet
Représentant.e aux ventes
 
  SAINT-JÉRÔME
  Temps plein
 
 
Prestige Ford
Contrôleur.se Comptable
 
  VALLEYFIELD
  Temps plein
 
 
Honda de Boucherville
Commis comptable
 
  BOUCHERVILLE
  Temps plein
 
 
Grenier Automobile
Aviseur.se technique
 
  TERREBONNE
  Temps plein
 
 
Terrebonne Mitsubishi
Préposé.e à la livraison de véhicules
 
  TERREBONNE
  Permanent
 

ARTICLES POPULAIRES