fbpx

Budds’ Group of Companies : Célébrer un demi-siècle dans le commerce automobile

Autosphere » Concessionnaires » Budds’ Group of Companies : Célébrer un demi-siècle dans le commerce automobile
Après 50 ans, Budds' Jaguar Land Rover est toujours sa marque principale. Photo Budds' Group of Companies

Deux frères développent leur entreprise depuis plus de 50 ans.

Une histoire d’amour avec les voitures britanniques a poussé les frères Chris et Darryl Budd à ouvrir Budds’ British Motors en septembre 1973.

Aujourd’hui, 50 ans plus tard, Budds’ British Motors a prospéré pour devenir le groupe Budds’, avec 13 marques, 10 magasins et environ 600 employés. Les concessions sont situées à Oakville, Hamilton et Kitchener.

Chris et Darryl possédaient tous deux des MG et souhaitaient ouvrir un magasin qui offrirait le type de service à la clientèle qu’ils attendaient. « Derrière le dos de mon père, nous sommes allés chez British Leyland et avons demandé une franchise », se souvient Chris Budd, vice-président du Budds’ Group of Companies. « Nous étions jeunes et débutants. »

Leur père, Stuart, était déjà dans le secteur automobile. « Les voitures sont dans notre sang depuis notre plus jeune âge, et notre père était enthousiaste à l’idée de posséder sa propre concession », explique Chris. Avec un budget réduit, les Budd se sont lancés et ont loué un petit local dans le centre d’Oakville. « Je ne peux pas imaginer comment mon père nous a regardés et a pensé que nous pouvions le faire, mais nous l’avons fait. Nous ne l’avons jamais déçu. »

Commencer petit, travailler fort

C’était un travail difficile, et un troisième frère, Terry, a rejoint le groupe. Chris prend soin de préciser que l’apostrophe dans « Budds’ » vient après le « s ». « Il y a plus d’un Budd », plaisante-t-il.

Chris attribue le succès de l’entreprise au fait d’avoir commencé modestement, d’avoir travaillé dur et d’avoir évité de trop s’endetter. « Personne ne nous a offert quoi que ce soit sur un plateau d’argent. » Budds’ a même réussi à se développer pendant les périodes de ralentissement, qu’il s’agisse d’une véritable récession ou d’un simple fléchissement de l’économie. Ils ont commencé à acheter des biens immobiliers afin de pouvoir construire des magasins de meilleure qualité et d’en être propriétaires.

« Nous sommes très attentifs aux marques que nous prenons », note-t-il. « Nous aimons les marques qui respectent vraiment le concessionnaire et qui essaient de faire ce qu’il faut pour le client. »

À un moment donné, Budds possédait deux magasins Saturn qui ont finalement été fermés. « Nous avons acheté le magasin GM d’Oakville parce qu’il était disponible, et c’est ainsi que nous nous sommes retrouvés avec les marques GM », explique Chris. « Nous avons surmonté cette période très difficile. »

La marque la plus ancienne est Jaguar Land Rover. Austin, MG et Triumph ont quitté le pays mais ont évolué vers Jaguar, qui a évolué vers Land Rover. « C’est avec cela que nous avons commencé et c’est toujours notre marque principale. »

Des clients fidèles

Bien que l’on ne sache pas encore à quoi ressembleront les célébrations du 50e anniversaire, une chose est sûre : il y aura des festivités pour les clients et le personnel. Certains membres du personnel travaillent chez Budds’ depuis 20 ou 30 ans. « Nous traitons les gens comme nous voulons être traités », note Chris. « Respectez-les et ils resteront. C’est la seule façon de les fidéliser. » Il ajoute que les clients sont fidèles aux personnes qui sont là depuis longtemps.

Aujourd’hui, une nouvelle génération arrive. Terry a une fille et un fils qui travaillent dans l’entreprise familiale, et Chris a une fille qui l’aide. « Ce sera certainement un défi pour les femmes de prendre le contrôle d’une industrie dominée par les hommes », explique-t-il. « Mais la situation s’améliore, les choses changent. »

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle ce secteur est une source de fascination. « J’adore ce métier, qui ne cesse d’évoluer », explique Chris. Le changement le plus important se produit déjà avec les véhicules électriques. « Nous avons toujours eu des moteurs à combustion, mais dans deux, trois ou quatre ans, il y aura peut-être 50 % d’électricité. C’est un changement énorme. »

 

Catégories : Concessionnaires, Éditorial
Étiquettes : Gestion, Management

EMPLOIS

 
Gestion Garantie FB Inc.
Préposé.e aux réclamations
 
  ST-LAZARE
  Temps plein
 
 
Volkswagen St-Hyacinthe
Directeur.rice commercial.e
 
  SAINT-HYACINTHE
  Temps plein
 
 
Rimar Volkswagen
Représentant.e en vente - véhicules d'occasion
 
  SAINT-LÉONARD
  Permanent
 
 
BMW - Mini Ste-Agathe
Conseiller.ère en vente - véhicules d'occasion
 
  STE-AGATHE-DES-MONTS
  Temps plein
 
 
HONDA DES SOURCES
Représentant.e des ventes de véhicules neufs
 
  DORVAL
  Permanent
 

ARTICLES POPULAIRES