fbpx

Les attentes des concessionnaires de Montréal

La reprise des activités de vente chez les concessionnaires se fait dans l’enthousiasme mais sous étroite surveillance. PHOTO Shutterstock

Pouvant enfin reprendre leurs activités de vente, les concessionnaires automobiles de la grande région de Montréal s’attendent à une solide reprise des ventes.

Denis Dessureault, vice-président de la Corporation des concessionnaires d’automobiles de Montréal (CCAM), qui représente 230 marchands dans la Métropole, ne cachait pas sa satisfaction de voir les opérations reprendre chez ses membres, trois semaines après l’ouverture des concessionnaires ailleurs au Québec.

Si on inclut les couronnes nord et sud aussi touchées par le gel des activités de vente, on parle de près de 400 concessions où les activités de vente ont été paralysées.

Nous avons vécu trois longues semaines de frustration. Mais d’un autre côté, cela nous a permis de nous assurer que la reprise se ferait dans les règles de l’art en matière de respect des normes sanitaires.

— Denis Dessureault, Vice-Président, CCAM

Puisque les activités liées au service d’entretien se sont poursuivies, nos membres ont pu démontrer leur engagement à bien suivre les règles. » témoigne M. Dessureault

Le vice-président de la CCAM souligne d’ailleurs que plusieurs concessionnaires de la région de Montréal ont été contrôlés par des représentants de la CNESST pour s’assurer du respect des consignes de distanciation sociale et de protection sanitaire.

« Nos membres sont plus que prêts pour cette reprise. La formule de prise de rendez-vous et de contrôle rigoureux des visites est comprise par tous. Nous savons que tous les commerces de Montréal qui ouvrent leurs portes le 25 mai seront sous étroite surveillance et nous allons être très prudents, » reprend M. Dessureault.

Il recommande par ailleurs aux concessionnaires qui voudraient opérer selon un horaire réduit durant cette reprise l’affichent sur leur site internet et à leur porte pour éviter les frustrations.

Une bonne récupération des ventes

Selon lui, il sera difficile de récupérer toutes les ventes perdues durant le confinement. Il croit qu’au bout de la ligne, les concessionnaires de son regroupement récupéreront entre 70 et 75 % des ventes. Il ne croit pas qu’un nombre important de clients se sont déplacés pour acheter des véhicules hors de la zone confinée.

« Les gens veulent un service de proximité, résume-t-il. Pour un achat aussi important, la vaste majorité s’est montrée patiente. » En fait, il croit davantage que les ventes vont être affectées, à Montréal comme partout ailleurs au Québec, par un certain climat d’incertitude financière qui plane dans l’esprit des consommateurs.

Des acheteurs sérieux

Chose certaine, M. Dessureault prévoit que comme chez les concessionnaires des autres régions du Québec, les consommateurs qui vont prendre rendez-vous vont arriver bien informés et prêts à signer un contrat de vente.

D’autant plus que le contexte sera favorable pour les acheteurs, puisque plusieurs constructeurs offrent des promotions pour aider les concessionnaires à écouler leurs inventaires.

Mais cette reprise des activités de vente se fait dans un contexte où toute éclosion de la contagion ou non-respect des normes sanitaires peuvent annoncer un nouvel arrêt des opérations.

 

Catégories : Concessionnaires, Éditorial
Étiquettes :

Articles populaires

Autosphere Mag

AM-Banner.gif

Calendrier

septembre

31aoûToute la journée09octNAPA / XPO MontréalVirtuel

14sep(sep 14)9:00 am25(sep 25)9:00 amFormation en estimation du GAA« Estimation des dommages automobiles »

octobre

31aoûToute la journée09octNAPA / XPO MontréalVirtuel

05oct(oct 5)10:00 am07(oct 7)1:30 pmAFLA 2020 Corporate Fleet Conference

07oct(oct 7)11:00 am08(oct 8)6:00 pmExpérience virtuelle CCIF 2020

Nos partenaires

Menu
X