fbpx

Laplante Groupe Auto : s’entourer des meilleurs

Autosphere » Concessionnaires » Laplante Groupe Auto : s’entourer des meilleurs
Laplante Groupe Auto : s’entourer des meilleurs

Propriétaire de huit entreprises du domaine du véhicule, Mathieu Laplante, s’il a travaillé fort de son côté, a aussi su s’entourer de collaborateurs compétents. Il invoque donc ses employés aussitôt qu’il parle de réussite. Voici quelques étapes de la course à l’entrepreneuriat à laquelle il participe plus que jamais en compagnie de sa précieuse équipe.

Né à Causapscal au coeur d’une famille dont le père et le grand-père étaient plus intéressés par le sciage du bois que par les voitures, Mathieu Laplante a néanmoins développé une fascination pour l’automobile. « J’étais passionné par les autos quand j’étais jeune, j’adorais ça ! À huit ans, je pouvais nommer toutes les marques et les modèles de voitures en les croisant sur la route », se souvient-il. L’adolescence ayant sonné, cet engouement spontané ne déclina pas, mais se fit plus silencieux. M. Laplante décida plutôt d’apprendre l’électrodynamique, discipline de laquelle il a cependant dû se retirer en raison de graves maux de dos.

Il a ensuite étudié en vente et marketing, techniques qu’il a su rapidement exploiter en tant que vendeur stagiaire chez Beaupré Capitale Chrysler. Bientôt meilleur vendeur de véhicules neufs de la concession, il fut promu au poste de directeur des ventes peu de temps après. L’exploit du jeune homme ne laissa pas ses patrons indifférents, les frères Jean-Pierre et André Voyer, qui lui proposèrent de prendre les rênes de l’entreprise graduellement.

Le besoin de relève était imminent, et Mathieu Laplante représentait parfaitement cette relève. C’est dès lors que le jeune associé, en achetant 25 % des parts du commerce, intégrait le monde de l’entrepreneuriat et accueillait les responsabilités qui en découlaient.

Des employés compétents et responsables

Parmi les devoirs qu’il dû comprendre et assumer, la gestion des ressources humaines figurait en haut de liste. « Un bon entrepreneur, c’est quelqu’un qui sait choisir ses employés. Quand tu démarres ta première entreprise, tu veux être le one man show, mais tu te rends bien vite compte que tu as besoin des autres pour évoluer et que tu n’es vraiment pas le meilleur dans tous les aspects. Moi, je ne peux pas m’improviser comptable, directeur de service ou homme de cour, alors je veux être entouré de gens compétents à tous les postes. »

C’est par conséquent ce qu’il a fait. Il a sélectionné ses employés pour leurs compétences, mais aussi pour leur motivation et leur vision d’avenir qui correspondait à la sienne. Cette base, déjà bien solide, lui a permis d’élaborer un modèle entrepreneurial efficace où chacun, à la barre de son département, met ses forces à profit et embauche ses propres collaborateurs. Chaque département fonctionne ainsi comme une micro-entreprise où les directeurs exercent leur leadership, prennent eux-mêmes les décisions et sont responsables de la performance de leur équipe. Leurs idées sont les bienvenues, leurs connaissances s’ajoutent à celles de l’ensemble et leur unicité vaut son pesant d’or. Le président leur témoigne sa confiance entière en même temps qu’il se rend disponible pour les épauler. Cela profite à la cohésion des équipes et favorise une ambiance de travail saine et agréable.

Laplante Groupe Auto : s’entourer des meilleurs
Mathieu Laplante, président, Laplante Groupe Auto (Photo : Stéphane de la Ronde)

Une approche humaine avant tout

Cette confiance se manifeste au quotidien et entraîne le respect et le souci que tous soient heureux au travail. Suivant cette approche humaine, M. Laplante a invité Justin Charland, directeur général de Mont-Joli Chrysler, à prendre part à l’actionnariat. Ce dernier, âgé de seulement 26 ans, se trouve donc associé à 25 % d’une concession qui a pignon sur rue dans la région où Mathieu a vu le jour. Cette confiance mutuelle a, en somme, permis de garder ouvert un commerce que l’ancien propriétaire quittait pour prendre sa retraite. C’est également grâce à cette orientation axée sur les gens que l’homme d’affaires est aujourd’hui propriétaire et copropriétaire de huit entreprises qui emploient plus de 300 personnes, soit Capitale Chrysler, anciennement Beaupré Capitale Chrysler, Sainte-Foy Chrysler, Mont-Joli Chrysler, Méga centre de liquidation de Mont-Joli, Méga centre d’occasion de Shannon, Groupe Aktion Performance, GR Suspension et, depuis janvier 2018, Méga centre Lanaudière.

En effet, selon le président, rien ne remplacera la relation humaine. « Bien sûr, le commerce en ligne prend de plus en plus de place. Chez nous, il représente environ 30 % des ventes. Nous avons instauré des méthodes d’attraction numériques il y a déjà six ans. Nous avons été, pour ainsi dire, à l’avant-garde dans notre secteur d’activité, mais rien n’équivaut à la création d’un lien sincère entre l’acheteur et le vendeur ni d’aucun autre lien entre les gens », affirme-t-il. Au sein des différentes équipes, l’importance d’entretenir des rapports harmonieux est entre autres soulignée par la tenue d’activités sociales. Chez Capitale Chrysler, un fumoir a été installé parce que le directeur des ventes est un bon cuisinier et qu’il aime concocter des repas pour ses collègues. Chez Mont-Joli Chrysler, les jeudis pizzas sont désormais à l’honneur au grand plaisir de tous.

C’est donc dire que M. Laplante priorise le capital humain dans la progression de ses entreprises, auxquelles s’en grefferont peut-être d’autres un jour. « Je suis toujours en mode acquisition, mais je ne joue pas au Monopoly. Je réfléchis en profondeur et je prends ensuite des décisions », explique-t-il. Sa capacité d’analyse et son raisonnement conjugués à ses qualités d’ouverture, de compréhension et de confiance aux autres ont, jusqu’à ce jour, constitué une des clés déterminantes de son succès.

Catégories : Concessionnaires

ARTICLES POPULAIRES

AAPEX 2021 Button FR

SEMA360 Button FR

Calendrier

novembre, 2021

Nos partenaires

Menu
X