fbpx

St-Hyacinthe Mitsubishi : pionnière en Amérique du Nord

Autosphere » Concessionnaires » St-Hyacinthe Mitsubishi : pionnière en Amérique du Nord

Plus d’une centaine de personnes ont bravé une météo aux allures hivernales pour assister au dévoilement de la nouvelle image de marque de Mitsubishi Motors que la concession de Saint-Hyacinthe est la toute première à arborer en Amérique du Nord.

Le concessionnaire Dominic Fortin – qui a été l’un des premiers à acquérir une bannière québécoise de la marque nippone, il y a 14 ans – a remercié son équipe et sa famille pour leur soutien pendant la réalisation des travaux qui se sont échelonnés sur 10 mois et qui ont nécessité un investissement de près de 3 M$.

Même le nouveau président de Mitsubishi Canada, Juyu Jeon, entrée en fonction au début avril, était présent pour cet évènement, offrant à AutoJournal une visite guidée des installations dont la superficie a doublé pour atteindre atteindre 1022 m2 (11 000 pi2). Il a mentionné que cette nouvelle architecture fait partie d’une stratégie mondiale qui touchera l’identité visuelle d’environ 5000 concessions à travers le monde. « Le noir de nos enseignes contraste avec le rouge du logo de la marque pour afficher une présence que nous voulons plus affirmée, a-t-il indiqué. Ces couleurs dynamiques illustrent bien la performance de nos véhicules. »

À l’extérieur, une arche diagonale de métal perforé noir masque une partie de la devanture, sans toutefois porter ombrage à la luminosité intérieure. Dès que l’on entre en concession, le plafond noir contraste avec le blanc de la céramique et des murs. Une section, dont le recouvrement du plancher est un peu plus foncé, montre au client qu’il est dans la partie dédiée aux véhicules électriques et hybrides. À ce propos, la concession, qui est l’une des meilleures vendeuses d’Outlander PHEV au pays, dispose de 10 bornes de recharge, mises à la disposition des clients et des propriétaires de véhicules branchables.

Lors de ce dévoilement, les représentants de Mitsubishi Motors ont profité de l’occasion pour remettre un chèque de 100 000 $ au Club des petits déjeuners. Parti d’une initiative de la Rive-Sud, il y a plusieurs années, cet organisme a aujourd’hui des activités dans 1700 écoles, réparties de Terre-Neuve jusqu’en Colombie-Britannique et il sert chaque jour 225 000 déjeuners à des enfants qui autrement iraient en classe le ventre vide, a rappelé son président et fondateur, Daniel Germain.

Pour un aperçu de cette soirée, voyez notre photoreportage.

 

There is no slider selected or the slider was deleted.

Catégories : Concessionnaires

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

Menu
X