fbpx

2018, année plus calme ?

Autosphere » Concessionnaires » 2018, année plus calme ?

Le temps est venu de dresser le bilan de l’année qui s’achève…

Il y a quelques semaines, j’ai eu le plaisir de prendre la parole lors de la 6e conférence annuelle TalkAUTO Canada, qui s’est tenue à Toronto. Durant ma présentation, j’ai offert un survol des principales actualités du marché automobile canadien en 2017, alors que cette année record tire à sa fin.

D’un point de vue économique général, il y a beaucoup de bonnes nouvelles. Toutefois, nous semblons être au sommet du cycle économique, et des périodes de récession pourraient se profiler à l’horizon pour contrebalancer toutes ces nouvelles positives. Il y a lieu de s’inquiéter, surtout si l’on considère l’augmentation de la dette à la consommation au Canada et le prix excessif de l’immobilier dans certaines villes.

Dans la présente chronique, j’aimerais partager quelques faits saillants de ma présentation. Voici les principaux sujets d’intérêt ayant marqué le paysage automobile canadien.

Ventes de voitures d’occasion

Selon les données de Statistique Canada, les ventes de voitures d’occasion ont augmenté de 9,5 % depuis le début de l’année. En pourcentage, les vendeurs de voitures d’occasion ont de meilleurs résultats que les vendeurs de véhicules neufs. Bien joué !

Ventes de voitures neuves

Il s’agit d’une année record, et pour la première fois, nous sommes presque assurés de vendre deux millions d’unités. En octobre, les ventes avaient augmenté de 5,6 %. Si la performance de l’industrie n’est que très moyenne pour le reste de l’année, il nous manquera à peine 300 voitures pour atteindre ce chiffre magique. Cependant, je ne crois pas que le rythme des ventes ralentira à ce point ; je vais donc me risquer à prédire l’atteinte de cet objectif de deux millions, sans problème. Un autre bon coup !

Marché mixte

Le mois dernier, j’ai écrit que le segment des voitures est en train de mourir, et ce, assez rapidement. Le marché canadien compte maintenant plus de 66 % de VUS et de camions, soit une baisse de plus de 5 % au cours des deux dernières années seulement. À ce rythme, nous pourrions voir un ratio de près de 80 % de VUS et de camions pour moins de 20 % de voitures en un rien de temps ! Si vous possédez une berline ou un coupé, il pourrait s’agir d’un article de collection, car les constructeurs seront de moins en moins enclins à remplacer ces modèles en fin de vie.

Valeurs des voitures d’occasion

Les prix des voitures d’occasion sont assez critiques. De plus, ils influencent grandement la valeur résiduelle des voitures neuves à louer. Rappelons qu’en général, lorsque le prix des voitures d’occasion baisse, celui des locations de voitures neuves augmente. C’est pourquoi la valeur des produits de gros est si importante dans la prévision de la valeur résiduelle.

Cela dit, au Canada, les prix des véhicules d’occasion sont à un tournant. Nous avons connu une hausse constante des valeurs depuis presque sept ans. En 2017, nous avons vu les valeurs se stabiliser et même commencer à diminuer. Elles ont diminué davantage du côté des camions (environ 2 %) que du côté des voitures, mais nous croyons être à un moment décisif en ce qui concerne toutes les valeurs à l’échelle nationale.

C’est une victoire pour l’acheteur de voitures d’occasion et pour le concessionnaire voulant s’en procurer. Mais il s’agit d’une perte pour le consommateur souhaitant louer une voiture, car les locations deviendront plus chères. Les prix aux États-Unis sont déjà à la baisse.

Boom de la location

La location connaît une croissance soutenue au Canada depuis la fin de la crise économique de 2008. Ce type de transaction a doublé, passant d’environ 13 % à la fin de 2010 à 26 % aujourd’hui, selon les données de J. D. Power’s Power Information Network.

Cette croissance se traduit par l’apparition d’un plus grand nombre de voitures d’occasion, sous forme de retours de location. De 2013 à aujourd’hui, environ 200 000 voitures par année entraient dans le marché des véhicules d’occasion à la suite d’une location. Mais de 2019 à 2021, entre la croissance globale des ventes et la croissance des locations, nous retrouverons environ 400 000 véhicules par an.

Cela exercera une forte pression à la baisse sur les prix, surtout si une marque donnée ne gère pas ses programmes de remarketing de très près. En même temps, le marché américain connaît un problème similaire (bien que 10 fois plus important !) avec deux millions de véhicules de plus en retour de location au cours de la même période. Cela fera baisser les prix des deux côtés de la frontière et réduira l’intérêt des Américains à importer des véhicules d’occasion du Canada.

Volatilité du dollar et expédition de véhicules vers le sud

Notre dollar s’est comporté de façon intéressante ces derniers temps. Il a notamment atteint son plus haut sommet en deux ans en septembre de cette année, soit une différence de 0,14 $ en 20 mois ! Le raffermissement du dollar canadien rend les véhicules d’occasion canadiens moins attrayants pour les acheteurs américains, ce qui exerce une pression à la baisse sur les prix au pays. Le dollar s’est affaibli depuis septembre mais demeure l’une des variables critiques de notre marché des véhicules d’occasion.

Un boom préoccupant

Le boom actuel et futur de l’offre de voitures d’occasion est très préoccupant. Il y a beaucoup de produits disponibles des deux côtés de la frontière, et d’autres sont à venir. Cela se traduira par une baisse des prix. Les valeurs des produits de gros commencent à montrer des signes de faiblesse, alors que les ventes de camions et de VUS commencent à s’affaiblir. Les États-Unis sont en avance sur le Canada dans cette tendance. Le marché canadien des véhicules d’occasion est demeuré stable grâce aux exportations, qui sont liées aux caprices du taux de change.

Puisque 2017 a été une grande année jusqu’à présent, profitez de ce temps de réjouissance pour célébrer vos succès. Nous prévoyons un refroidissement des valeurs en 2018 ; plus que jamais, le remarketing des retours de location jouera un rôle crucial !

Catégories : Concessionnaires

ARTICLES POPULAIRES

AAPEX 2021 Button FR

SEMA360 Button FR

Calendrier

décembre, 2021

Nos partenaires

Menu
X