fbpx

Des économies significatives

Autosphere » Carrosserie » Des économies significatives
Steve Fletcher est directeur général de l'Automotive Recyclers of Canada et directeur exécutif de l'Ontario Automotive Recyclers Association. Vous pouvez le joindre à l'adresse suivante : [email protected]. Photo Steve Fletcher

Le rapport de l’OARA met en évidence les avantages économiques et environnementaux de l’utilisation de pièces recyclées par rapport aux pièces nouvellement fabriquées.

Fin 2023, l’Ontario Automotive Recyclers Association (OARA), en partenariat avec Oakdene Hollins, a publié un rapport intitulé The Environmental Benefits of Green Recycled Parts in Ontario (Les avantages environnementaux des pièces recyclées vertes en Ontario).

L’objectif était de fournir une analyse plus approfondie des avantages réels de l’utilisation de ces types de pièces automobiles, en particulier compte tenu de l’attention accrue portée aux pratiques de gouvernance environnementale et sociale (ESG) au sein de l’industrie du recyclage automobile et de l’écosystème au sens large à l’heure actuelle.

Pratiques d’assurance durables

En outre, les assureurs sont de plus en plus nombreux à s’intéresser sérieusement aux pratiques durables en matière de sinistres et de processus de réparation, ce qui a un impact sur les activités des centres de collision et sur d’autres acteurs clés opérant dans ce domaine, notamment les recycleurs automobiles.

La durabilité devient également une considération plus importante pour les consommateurs, car nous constatons qu’elle est prise en compte plus régulièrement dans leur processus de décision. Il peut s’agir non seulement de l’achat d’un bien, comme un nouveau véhicule, mais aussi d’un service, comme la réparation du véhicule à la suite d’une collision ou l’exécution de travaux mécaniques.

Toutefois, à l’heure actuelle, la plupart des recherches et des données sur le développement durable dans le domaine des transports individuels tendent à se concentrer sur la fabrication et la vente de véhicules électrifiés, et pas nécessairement sur l’important marché de l’entretien automobile qui soutient les véhicules sur la route. Ce chiffre est important car le marché canadien de l’entretien automobile après la concession est l’un des plus grands secteurs de la vente au détail du pays (il représente environ 20 milliards de dollars). Par conséquent, il est essentiel d’identifier exactement les possibilités de réduction des émissions et de décarbonisation si l’on veut avoir un impact significatif sur la durabilité globale et la réduction des émissions dans le secteur des transports.

Des piquets dans le sol

C’est pourquoi le lancement de ce rapport est important, car il permet à l’OARA et à ses membres de poser des jalons et de fournir un outil qui nous permet d’aller sur le terrain et d’engager le dialogue avec les assureurs, les réseaux de réparation de carrosserie, les ateliers individuels et même les centres d’entretien mécanique.

À partir de là, nous pouvons les aider à exploiter ce cadre environnemental, en leur donnant l’occasion non seulement de comprendre ce qui se passe, mais aussi de voir comment ils peuvent s’efforcer de réduire leur propre empreinte carbone et les avantages qui en découlent.

Avantages économiques et environnementaux

Le rapport souligne que l’utilisation de pièces vertes et recyclées présente des avantages significatifs en termes d’environnement et de coûts. D’après les données compilées dans l’étude, l’impact total des pièces recyclées vertes vendues en Ontario dans 13 catégories différentes (y compris les moteurs, les transmissions, les pare-chocs, les portes, les phares et les feux arrière, ainsi que les couvercles de coffre, les capots, les ailes et les roues) représente une réduction de 190 à 420 kilotonnes d’équivalent de dioxyde de carbone par an.

Bien que ces calculs puissent être affinés, l’impact global reste le même : le marché des pièces vertes en Ontario permet de réutiliser un nombre important de pièces, ce qui prolonge leur durée de vie et celle du véhicule qu’elles aident à réparer, tout en réduisant l’empreinte carbone de l’industrie du recyclage automobile dans la province et en créant des sources de revenus supplémentaires qui soutiennent l’emploi et l’économie circulaire.

En outre, comme davantage de pièces restent en circulation, davantage de véhicules peuvent être réparés au lieu d’être mis à la casse, ce qui permet d’économiser de l’énergie et de réduire les émissions nécessaires à leur élimination, tout en offrant aux consommateurs des solutions de transport personnel plus abordables, ce qui, en particulier dans le climat économique actuel, où beaucoup luttent contre un coût de la vie élevé, représente un avantage très important.

 

EMPLOIS

 
BMW Montréal Centre
Préposé.e de service / installateur.rice de pneus
 
  MONTREAL
  Temporaire
 
 
Rive-Sud N. de Brossard Inc.
Directeur.rice commercial.e
 
  BROSSARD
  Temps plein
 
 
Ste-Marie Chevrolet Buick GMC Corvette
Mécanicien.ne / Apprenti.e
 
  SAINT-RÉMI
  Temps plein
 
 
SPINELLI NISSAN
Commis aux pièces
 
  POINTE-CLAIRE
  Temps plein
 
 
BMW West Island
Directeur.rice adjoint.e - département du service
 
  DORVAL
  Permanent
 

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

Aucun évènement