fbpx

L’AIA se penche sur la carrosserie

Autosphere » Carrosserie » L’AIA se penche sur la carrosserie
Le rapport de l’AIA Canada sur le secteur de la carrosserie y identifie de nombreux défis. PHOTO AIA Canada

L’AIA Canada vient de déposer un rapport d’étude, intitulé Le portrait du secteur de la réparation de carrosserie 2022, qui présente les principales pressions qui s’exercent sur le secteur en ce moment.

Ce rapport préparé par Clarify Group établit à 6390 le nombre d’ateliers de carrosserie au Canada, dont seulement 28,4 % sont sous bannière pour un revenu total, estimé en 2021 à 6,8 milliards de dollars. Le Québec en compte 1671. L’étude souligne que la carrosserie à l’instar de tout le secteur des services du marché secondaire automobile est confrontée à un défi technologique d’importance qui priorise les relations symbiotiques entre les ateliers, les constructeurs automobiles et leurs concessionnaires. Les liens tenant cette collaboration n’iront qu’en se resserrant prédit le rapport.

Un autre constat est que le secteur de la carrosserie dépend des relations avec les compagnies d’assurances dont dépendent une grande partie sinon la totalité des revenus des ateliers. La tendance à la baisse du nombre de collisions est compensée en partie par une hausse des coûts de réparation. La pandémie est venue brouiller les cartes et le secteur n’a pas retrouvé sa vitesse de croisière d’avant ce phénomène fortuit. Mais, selon l’AIA Canada, l’augmentation du nombre de kilomètres parcourus pourrait annoncer que le pire est derrière les entreprises du secteur.

Mises à part la Colombie-Britannique, l’Alberta et la Saskatchewan, toutes les provinces sont liées à des assureurs privés. Ce que constate ce rapport est la multitude de programmes de réparation de ces assureurs qui engendre une complexité pour les carrossiers. À ce chapitre, l’AIA prône une uniformisation des politiques et pratiques des compagnies d’assurance.

La technologie

Les cinq dernières années ont vu une accélération des technologies automobiles. En plus des nouveaux matériaux, les ateliers ont dû s’adapter à la numérisation rapide des véhicules qui leur sont confiés, notamment les systèmes avancés d’aide à la conduite. Cela explique que plusieurs ateliers vont retourner le véhicule chez le concessionnaire pour effectuer les dernières calibrations avant de le remettre au client.

Le même phénomène s’applique pour les véhicules électriques et hybrides, qui demandent une nouvelle approche pour laquelle les carrossiers n’ont pas beaucoup de temps pour s’adapter.

Devant cette progression technologique, l’AIA ne s’étonne pas que la certification des ateliers de carrosseries ne soit plus limitée qu’aux marques de luxe. La pression envers les ateliers pour aller chercher l’une ou plusieurs certifications de constructeurs afin de pouvoir réparer les véhicules ne risque pas de s’alléger. Le coût élevé des outils et de la formation nécessaires à ces certifications explique la tendance portant les carrossiers vers la spécialisation.

L’AIA Canada conclut que la consolidation des carrosseries va se poursuivre tout comme la valeur des investissements nécessaires à se garder à niveau. Les certifications des constructeurs vont aussi poursuivre leur progression. Et l’absence d’augmentation des revenus offerts par les assureurs ne répond pas aux besoins actuels des ateliers.

À la lumière de ces constats, l’AIA Canada considère que les ateliers de carrosserie qui réussiront à prospérer dans le contexte actuel seront ceux qui investiront dans la formation et l’attrait de nouvelles ressources humaines, seront en mesure de respecter les normes des constructeurs et créeront des alliances régionales avec des concessionnaires et fournisseurs de services spécialisés tout en s’engageant avec les organismes de réglementation à plus large échelle pour préparer leur avenir.

Il est possible d’accéder à ce rapport complet sur le site aiacanada.com/fr/.

 

EMPLOIS

 
Chaput Automobile
Préposé.e à l'esthétique automobile
 
  VARENNES
  Permanent
 
 
Chaput Automobile
Technicien.ne de classe 2 ou 3 - à partir de 30 $ de l'heure selon l'expérience
 
  VARENNES
  Permanent
 
 
Porsche Rive-Sud
Conseiller.ère technique interne
 
  SAINT-HUBERT
  Temps plein
 
 
Brossard chevrolet buick gmc
Conseiller.ère technique
 
  BROSSARD
  Permanent
 
 
Mazda Gabriel St-Laurent
Réceptionniste
 
  MONT-ROYAL
  Temps plein
 

ARTICLES POPULAIRES