fbpx

Élaboration d’un processus efficace de plan de réparation

L'élaboration de plans de réparation efficaces nécessite un certain nombre de considérations différentes. PHOTO Huw Evans

Plus le plan de réparation est ciblé, meilleur est le résultat.

De bons plans de réparation sont la clé de toute opération de réparation de carrosserie réussie.

La mise en place d’un processus efficace garantira le bon déroulement du reste de la réparation du véhicule.

Selon Stu Klein, formateur technique chez Fix Network, une bonne pratique pour les ateliers de carrosserie consiste à mettre en œuvre un plan de réparation infaillible dans votre atelier en définissant des lignes directrices avant le début du processus de planification, ainsi qu’en impliquant chaque membre de l’équipe dès le départ.

Sélection des catégories

Chez Simplicity Car Care, le vice-président Domenic Prochilo note que la catégorisation des plans de réparation contribue également à l’élaboration d’un processus efficace.

« Il y a un nombre considérable de réparateurs au Canada qui cherchent à créer de nouvelles sources de revenus durables », dit-il.

Pour ces ateliers, M. Prochilo recommande de sélectionner certains types de véhicules et de réparations qui « créeront une dynamique et de petites victoires régulières. »

Pour mettre en place un processus efficace de planification des réparations, le fait de se concentrer sur des réparations plus petites et plus simples au début permet à l’atelier de s’appuyer sur des bases solides.

De plus, comme l’explique M. Prochilo, il permet au personnel de voir les gains et les pertes pour chaque réparation et de bien comprendre l’impact du processus de planification des réparations sur le fonctionnement de l’atelier, tout en améliorant la communication entre tous les membres de l’équipe concernés.

Chez CARSTAR Torcam Group, le propriétaire, Sebastian Torres, affirme que dans le cas de son entreprise, l’accent mis sur la formation et la promotion au sein de l’organisation a été extrêmement positif.

« Toutes les personnes qui travaillent dans nos installations ont commencé comme réceptionniste ou dessinateur et ont gravi les échelons dans l’atelier », note M. Torres.

« Chaque employé doit comprendre toutes les facettes de son travail. De plus, le front office doit savoir ce qui se passe dans la zone de production, et vice versa. Cela permet de s’assurer que tout le monde comprend tous les aspects d’un plan de réparation. »

Le travail d’équipe compte

On ne soulignera jamais assez l’importance du travail d’équipe lors de la planification des réparations.

« Parfois, vous verrez que l’évaluateur se fie au technicien pour lui donner la liste des réparations ou l’évaluateur pense qu’il peut le faire tout seul », dit Torres.

« Il doit s’agir d’un plan coopératif, où l’évaluateur et le technicien se posent mutuellement des questions réfléchies et discutent ensemble du plan de réparation. Peu importe si vous pensez que quelque chose est endommagé ou non, vous devez vous poser des questions et en discuter – même si vous pensez que c’est tiré par les cheveux. »

Une partie intégrante de tout plan de réparation réussi consiste à documenter minutieusement chaque véhicule qui arrive.

Cela signifie qu’il faut effectuer un balayage préalable avant de commencer le plan de réparation, documenter minutieusement les dommages, suivre les procédures du fabricant d’origine et vérifier la disponibilité des pièces de rechange.

Dans le climat économique actuel, où la pénurie de pièces est un problème permanent pour de nombreux ateliers, on ne soulignera jamais assez l’importance de cet aspect, car il permet d’éviter des retards inutiles, une considération particulière lorsque, pour de nombreux ateliers, le volume des réparations est encore nettement inférieur aux niveaux pré-pandémiques.

Hautement organisé

Une fois le processus de démontage commencé, il est également impératif d’être très organisé, en veillant à ce que les pièces détachées du véhicule soient examinées, classées par catégorie et placées dans des chariots.

Stu Klein, de Fix Network, recommande également d’utiliser les chariots et les bacs à pièces de la même manière pour chaque véhicule en réparation, afin de garantir la cohérence au sein de l’atelier.

Sur le marché actuel, où la réputation de la marque est primordiale, il est également important de communiquer efficacement avec le client, car en fin de compte, c’est son véhicule et son expérience avec le centre de collision qui a un impact non seulement sur la réputation de l’atelier, mais aussi sur celle de toutes les parties prenantes impliquées dans le processus, y compris l’équipementier et l’assureur.

Domenic Prochilo suggère qu’un moyen efficace d’y parvenir est de créer un argumentaire de vente.

« Chez Simplicity Car Care, nous aimons l’approche consistant à réparer un véhicule de la même manière qu’un patient se rendrait chez un médecin ou un dentiste », explique-t-il.

En posant une série de questions de qualification une fois que le premier avis de sinistre (FNOL) a été initié, cela permet à l’atelier de mieux communiquer avec l’expert en sinistres, ainsi qu’avec le client et le personnel de l’atelier sur la manière dont le processus de réclamation va être géré.

En outre, la création d’un argumentaire de vente/processus de qualification permet également au personnel de l’atelier de programmer la réparation en fonction de la disponibilité du centre de collision, ce qui garantit que le véhicule est déposé, réparé et livré au client aussi efficacement que possible.

Tirer parti de la technologie

Aujourd’hui, les centres de réparation des collisions disposent d’une multitude d’outils qui leur permettent d’améliorer et de rendre plus efficace le processus de réparation.

En matière de documentation, les solutions numériques telles que les applications mobiles peuvent offrir des avantages très importants.

Selon Ted Wilson, directeur des solutions commerciales chez Sherwin-Williams, l’application Collision Core Quality de l’entreprise permet aux ateliers et à leur personnel de remplacer les listes de contrôle papier et les contrôles de qualité en fin de réparation par une application mobile facile à utiliser, capable de fournir un tampon et une validation en cours de processus, ce qui améliore l’efficacité et fait gagner un temps considérable.

« L’application permet également aux techniciens de s’assurer que les procédures de réparation appropriées sont suivies », explique M. Williams, » et, grâce à Collision Core Quality, l’atelier peut fournir au client un enregistrement numérique de toutes les réparations effectuées sur le véhicule.

 

 

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

Nos partenaires

Menu
X