fbpx

Table des allocations de peinture

Luc Fillion CCPQ portrait
Luc Fillion, conseiller spécial de la CCPQ, a piloté ce dossier. PHOTO CCPQ.

La CCPQ vient de distribuer à ses membres, aux assureurs et grands réseaux de carrosserie, une mise à jour 2021 des allocations de peinture.

Sans répéter tout ce qui a été dit, raconté ou écrit à ce sujet en référence à l’annonce de l’abandon des tarifs par le GAA en 2020, un comité de travail de la CCPQ a rétrospectivement pris le relai et est depuis à pied d’œuvre.

Selon Luc Fillion, conseiller spécial à la CCPQ, le moment est opportun pour les assureurs de reconnaitre ses recommandations alors que leurs profits ont bénéficié de la pandémie, contrairement aux carrossiers.

Ainsi, pour établir le premier constat qu’elle a soumis aux assureurs en septembre dernier, la Corporation s’est préalablement appuyée sur les taux publiés par le GAA dans le cadre de son ultime mise à jour de la Table des allocations pour le matériel de peinture.

Suite à une l’étude rigoureuse et à l’analyse d’un large échantillon d’estimés, la CCPQ a procédé aux ajustements nécessaires afin que l’abolition des taux maximums ne provoque pas de changements substantiels aux montants alloués.

Tel qu’annoncé, la Corporation a comparé les projections de son enquête avec les données réelles obtenues au cours des derniers mois.

En laissant aller les logiciels d’estimation comme la CCPQ le recommande, et malgré la crainte exprimée par certains assureurs qui anticipaient que les temps prévus en peinture augmenteraient de plus de deux heures en moyenne par dossier, force est de constater que la réalité est toute autre.

Dans les faits, en comparaison avec un contexte exécuté dans les mêmes conditions que lorsque l’exercice comportait un plafond maximum, l’analyse de plus de 10 000 dossiers, à partir du logiciel d’Audatex, démontre clairement que l’augmentation n’excède pas 0.5 heure. Voir tableau ci-dessous.

Temps de peinture. PHOTO CCPQ

La Corporation, à l’instar des carrossiers qu’elle représente, considère que la standardisation d’un prix « plancher », comme cela se fait dans d’autres secteurs, basé sur le résultat de l’étude précitée, serait de nature à favoriser des retombées positives. Celles-ci serviraient les intérêts de tous les acteurs impliqués au sein du secteur de la carrosserie du Québec.

En ce sens, et par souci de donner suite aux demandes des carrossiers d’uniformiser les façons de faire dans le but, entre autres, de simplifier la gestion de leurs ateliers; Et dans l’intention d’harmoniser les relations, l’efficacité et le rendement afférents pour chacune des parties impliquées;

La CCPQ propose un ajustement selon les données qui apparaissant dans le tableau ci-dessous.

Tableau des allocations de peinture 2021. PHOTO CCPQ.

Selon les constats établis, considérant l’augmentation du temps de peinture à 0.5 heure, les estimés par dossier augmenteront approximativement de 57 $ par dossier. Notez que ce montant inclut environ 20 $ pour le matériel.

Catégories : Carrosserie, Éditorial
Étiquettes :

Calendrier

Nos partenaires

Menu
X