fbpx

Au Carrossier : Numéro 1 sur toute la ligne

Au Carrossier : Numéro 1 sur toute la ligne
En matière d’avant-garde, l’Abitibi est loin d’être en reste. L’histoire d’un atelier de Rouyn-Noranda en fait foi. (Photos : Au Carrossier)

En matière d’avant-garde, l’Abitibi est loin d’être en reste. L’histoire d’un atelier de Rouyn-Noranda en fait foi.

On fait une pause, on ferme les yeux et on se laisse aller à imaginer ce que serait pour soi l’atelier idéal quant à l’allure, la configuration, l’équipement, l’expertise, et la façon de le réaliser.

Peu ont eu la chance de créer une carrosserie de toutes pièces, comme ce fut le cas en 2018 pour Jean-Jacques Perrier, qui a dû faire pareil exercice 2 fois en 2 ans. Ouvert il y a 20 mois, le nouvel atelier du Groupe Dion est le troisième en 15 ans dont il a la gouverne, puisqu’il en a configuré temporairement un second en raison de l’incendie qui a détruit le premier en décembre 2016.

L’atelier idéal

Dans le secteur automobile depuis 1994, dont plusieurs années à titre de Directeur des Opérations fixes au sein du Groupe Dion, 48 heures lui avaient alors suffi pour reprendre les activités sans faire de mises à pied.

Urgence réglée, il lui a fallu ouvrir le dossier d’une reconstruction qui devait se faire en fonction des nouvelles pratiques, ainsi que des exigences des prochaines décennies. Premier réflexe : appeler le très regretté Frank Lefebvre, le PPG, dont il a été l’un des disciples, afin d’être certain que le nouvel atelier correspondrait à une gestion optimale.

Au Carrossier : Numéro 1 sur toute la ligne

Directeur général et copropriétaire de l’atelier Au Carrossier, Jean-Jacques Perrier est un maître de l’optimisation de tous les aspects de la gestion d’une carrosserie.

Un énorme défi

Bien qu’il n’ait pu le concevoir pour que le travail à la chaîne se fasse de façon horaire, à cause d’une chambre à peinture adaptée aux camions, remorques et VR, il en a fait un modèle exclusif.

Il n’avait d’autre choix que de procéder à sa manière, étant donné qu’à sa connaissance aucun atelier n’est identique et qu’il n’existe aucun plan conventionnel pour ce genre de bâtiment.

Il affirme qu’il lui a fallu un nombre incalculable d’heures pour concevoir la nouvelle construction avec l’aide d’un architecte, de l’expert en structures, du spécialiste en fondations et d’une décoratrice.

Sécurité et efficacité

Très largement inspiré de Frank, présent à l’inauguration, tout a été pensé afin d’être à portée de main et sécuritaire ; dont l’espace à respecter afin de ne pas entraver la réparation et les déplacements.

Suivant la même approche, M. Perrier a tenu à ce que la réception des pièces et du matériel se fasse par une entrée réservée à l’espace d’entreposage de 1000 pieds carrés, où tout est classé par véhicule.

Afin de dégager au maximum les lieux de travail, et de limiter les risques et le bruit, les élévateurs sont encastrés, et les conduites d’air comprimé ainsi que de ventilation sont sous le plancher.

Ce qui a constitué la ligne directrice de l’ensemble de la configuration est l’économie de temps, par la proximité de l’équipement et de l’approvisionnement.

Un lieu d’excellence

À cet environnement de premier ordre correspond également un contenu d’un aussi haut niveau, l’atelier Au Carrossier, qui a 25 ans, étant I-CAR or et déjà certifié par Chrysler, Kia et Toyota.

Le personnel y a par conséquent ce qui est requis par les constructeurs : certification platine, diplômes en carrosserie et qualifications des fournisseurs de peinture.

C’est ce qu’a précisé Jean-Jacques Perrier en ajoutant s’être ajusté à la pénurie de main-d’oeuvre en embauchant un Français par le programme canadien Jeunes Professionnels, de même que quatre finissants du CFP Val-d’Or.

Vu la rareté des diplômés qualifiés, il s’estime chanceux d’avoir embauché deux finissants en 2012 et deux autres en 2019, même si, en région minière, il offre un salaire très concurrentiel.

Au Carrossier : Numéro 1 sur toute la ligne

Au Carrossier, l’équipe d’une vingtaine d’employés répond à toutes les compétences exigées par la certification I-CAR or.

Signé à la Kaizen

Son équipe n’a rien à envier aux meilleurs professionnels de l’industrie, comme l’illustre d’ailleurs sa politique de qualité totale.

À ce sujet, il exige que chacun vérifie la qualité de ses tâches selon une fiche propre à son secteur — Carrosserie / Préparation / Peinture / Esthétique — et la signe ; de même pour l’inspection finale faite par la gérance.

La formation collégiale de Jean-Jacques Perrier en automatisation, soudure, usinage, sa maîtrise de la gestion et de la formule Toyota Kaizen, et son esprit d’analyse en font un numéro un.

Catégories : Carrosserie

Articles populaires

Bottin 2020

Bottin 2020 Button

Calendrier

Nos partenaires

Menu
X