fbpx

Webinaire : le PCAAC démystifié par Michel Bourbeau

Autosphere » Carrosserie » Webinaire : le PCAAC démystifié par Michel Bourbeau

Michel Bourbeau, président de la CCPQ, était devant les caméras d’Autosphere le 20 mars pour donner l’heure juste sur le PCAAC  (Programme Canadien d’Accréditation des Ateliers de Carrosserie).

Il s’agissait du premier d’une série de webinaires dont l’objectif est d’expliquer le fonctionnement de ce programme.

La CCPQ a été mandatée par l’AIA Canada pour propulser le programme au Québec après de ses membres, mais aussi auprès des assureurs, qui à terme pourraient y voir une garantie que l’atelier adopte les meilleures pratiques de réparation.

L’animateur Michel Beaunoyer a posé ses questions  ainsi que les questions des internautes participants à son invité, afin de démystifier cette nouvelle accréditation qu’on cherche à mettre de l’avant comme nouveau standard de qualité dans l’industrie canadienne de la carrosserie.

Un symbole reconnu

« Le PCAAC devra devenir un symbole pour les consommateurs du pays, un peu à la manière des normes ISO, bien reconnues de tous », a résumé M. Bourbeau

Un objectif ambitieux qui, à l’heure actuelle, génère son lot de questions du côté des professionnels, qui voient les exigences s’accroitre dans leurs aires d’entretiens.

« L’industrie évolue tellement rapidement que les ateliers n’ont plus le choix de s’accréditer et de se donner les outils pour suivre l’évolution du secteur automobile », a-t-il souligné. Si dans votre plan d’orientation stratégique, vous prévoyez être en affaires dans cinq ou 10 ans, le PCAAC vous permettra de travailler en amont. C’est le temps de s’y mettre, pour être prêt aux technologies qui s’imposeront au cours des prochaines années. »

Le PCAAC remplacera-t-il les certifications des constructeurs ? À cette question de l’animateur, M. Bourbeau souligne un rôle complémentaire des deux reconnaissances.  « Selon nous, le processus le plus simple et naturel, c’est le PCAAC. Nous nous engageons à faire en sorte que les acteurs et les consommateurs vous reconnaissent ».

« Pour certains ateliers qui n’ont jamais passé par un processus de certification, le tout peut paraitre imposant au premier coup d’œil, a également mentionné M. Bourbeau. Nous sommes disponibles pour les accompagner, tout comme l’AIA Canada, qui a les ressources nécessaires à Ottawa pour offrir un grand appui. »

Catégories : Carrosserie

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

septembre, 2021

Nos partenaires

Menu
X