fbpx

Vision de l’industrie : Brigitte Pesant, de Keurig à l’AIA

C’est un fait que, parfois, une personne toute désignée arrive à point nommé… à condition de le vouloir.

Quand on a devant soi une candidate qui a dans son bagage de 20 ans les noms de Kodak, Pharmaprix et Keurig, de même que celui d’une association de recycleurs automobiles, on lui ouvre grand la porte.

C’est ainsi que Brigitte Pesant, gestionnaire aguerrie originaire de Saint-Eustache et descendante du patriote Grégoire Pesant, a été dénichée par un dépisteur averti mandaté par l’AIA.

Concevoir diverses façons de promouvoir l’image et l’avancement de l’industrie en fonction des moyens du 21e siècle.

En octobre 2016, elle entrait donc en fonction dans l’équipe d’Andrew Shepherd à titre de directrice des programmes de carrosserie et de superviseure du nouveau programme d’accréditation des ateliers.

Premiers pas au FCIC
Voilà qui tombe pile au moment où l’AIA se présente sous le signe d’une modernité inspirée des technologies de télécommunication, qui fusionnent tout et tous, et des images qu’elles véhiculent.

C’est dans ce courant de fond que Brigitte s’est retrouvée tout de go aux commandes du premier rendez-vous 2017 du Forum canadien de l’industrie de la carrosserie, FCIC, tenu à Toronto fin janvier.

Du coup, son initiation au coeur du marché secondaire a eu les airs d’un immense bain d’experts, avec qui ses échanges se multiplieront de façon exponentielle au fil des mois.

Ce FCIC, qui permet de prendre le pouls de l’industrie en matière de gestion comme de technologie, l’aura bien préparée à comprendre les enjeux et le sentiment d’urgence qui les accompagnent.

Une approche holistique
Gagnante née, son cheminement parsemé de succès s’explique par son exceptionnelle capacité à élaborer et appliquer en équipe des stratégies solidement pensées.

Davantage tournée vers l’avenir que vers les bilans, Brigitte affiche volontiers ses couleurs, sûre qu’en disposant des moyens appropriés, les chances de réussite sont chaque fois excellentes.

Alerte, dynamique et toujours en mode écoute, analyse et créativité, elle a l’indispensable vision holistique nécessaire pour évoluer dans le tout-en-un d’un siècle de décloisonnement.

Sous cet aspect, elle a été agréablement surprise de constater à quel point les secteurs de l’industrie se concertent volontiers, toutes allégeances confondues, pour faire le point et chercher des solutions.

Réseaux sociaux et écoles
Sensibilisée aux défis de la carrosserie avant même son arrivée, Brigitte planche déjà pour concevoir diverses façons de promouvoir l’image et l’avancement de l’industrie en fonction des moyens du 21e siècle.

Elle compte d’ailleurs susciter la communication interactive entre tous les secteurs, en l’optimisant notamment par une utilisation appropriée et accrue des réseaux sociaux.

Parfaitement consciente de la distance toujours grandissante qui sépare les univers de la formation de base et de l’évolution technologique, elle fait de cette problématique une priorité absolue.

Comme la formation d’une relève de premier plan est en lien direct avec les exigences des certifications I-CAR, Brigitte Pesant vise à ce qu’on agisse partout en conséquence, y compris au niveau des écoles.

 

Catégories : Carrosserie

Calendrier

Nos partenaires

Menu
X