fbpx

Michelin propose le X-Ice Snow pour les véhicules électriques

Autosphere » Pneus » Michelin propose le X-Ice Snow pour les véhicules électriques
Le pneu d’hiver X-Ice Snow comporte plusieurs éléments qui en font un bon choix pour les véhicules électriques. Photo Michelin

Le virage électrique chez Michelin se produit de façon toute naturelle puisque la vaste majorité de ses pneus convient autant aux voitures dites conventionnelles qu’aux véhicules électriques.

Russell Shepherd connaît bien l’évolution des produits Michelin et son engagement à offrir des pneus durables et adaptés à nos conditions. Photo Michelin

C’est lors d’une discussion avec Russell Shepherd, directeur des communications techniques pour Michelin Amérique du Nord et étroitement associé au développement de pneus avec ce fabricant depuis 20 ans, que cette transition est présentée comme un cheminement naturel.

« Depuis des décennies, Michelin développe et introduit des pneus qui marient durabilité et tenue de route, explique l’expert. Qui plus est, nous suivons aussi la tendance qui pousse vers des véhicules à carburant de plus en plus lourds. Tous ces facteurs se retrouvent aussi dans les spécifications des pneus destinés aux véhicules électriques. Bref, la plupart des pneus du catalogue Michelin sont EV Ready. »

Cela signifie une construction plus robuste afin de supporter le poids supplémentaire des batteries et une gomme plus résistante, puisque les véhicules électriques, avec ce poids combiné à un couple plus élevé tend à user les pneus jusqu’à 15 % plus rapidement. Avec les avancées des formulations visant à répondre à la mission de Michelin d’introduire des pneus de plus en plus durables, ce phénomène tend à s’estomper. Selon le fabricant, le pneu X-Ice Snow dure jusqu’à un hiver de plus que la moyenne de ses principaux concurrents. Tout étant évidemment relatif aux habitudes de conduite des automobilistes.

Le X-Ice Snow à l’essai

Le pneu X-Ice Snow de Michelin a fait ses preuves au cours des dernières années et a été adopté par plusieurs électromobilistes. Photo Michelin

Dans le cadre de ce reportage, l’auteur de ces lignes a eu l’occasion de mettre à l’essai un pneu conçu pour nos conditions hivernales, le X-Ice Snow, sur son propre véhicule électrique.

On peut d’entrée de jeu indiquer que 90 % de ces pneus destinés au marché nord-américain sont fabriqués au Canada, à l’usine de Michelin en Nouvelle-Écosse.

Le X-Ice Snow est sur le marché depuis quelques années et ses caractéristiques en font un produit populaire auprès des électromobilistes.

La première qualité remarquée est son grand silence au roulement, surtout pour un pneu conçu spécifiquement pour nos conditions hivernales. « Nous avons travaillé sur l’ajustement des blocs de la semelle du pneu, explique M. Shepherd. En variant leur position, nous arrivons à établir une harmonie qui atténue le bruit. » Cette solution, le Piano Acoustic Tuning, est efficace et beaucoup moins dispendieuse que l’ajout d’une mousse acoustique par exemple.

Dès les premières neiges, nos hivers se déclinent avec des phénomènes météorologiques parfois surprenants. Neige, pluie, verglas, mercure qui dépasse le point de congélation avant de chuter dans des froids polaires la nuit suivante, font que le pneu, seul contact du véhicule avec la route, a une mission complexe à accomplir.

« Nous devons toujours garder un œil sur les changements climatiques, reprend le directeur des communications techniques. Il n’est pas exclu d’introduire un jour dans notre catalogue un pneu conçu spécifiquement pour la glace par exemple. »

Le pneu X-Ice Snow de Michelin est conçu pour nos hivers et répond aux exigences des véhicules électriques. Photo Michelin

Traction et contrôle

Chose certaine, le X-Ice Snow a démontré ses capacités de traction lors des chutes de neige plus importantes. Sur chaussée glacée, surtout dans les intersections, la capacité de freinage efficace et de reprise rapide a donné au conducteur un sentiment de contrôle apprécié.

« Une bonne traction est essentielle dans ces conditions, reprend M. Shepherd. On peut même voir un impact positif sur l’autonomie des VÉ lorsque les roues ne patinent pas inutilement alors que le pneu cherche son adhérence. Les blocs de ce pneu d’hiver sont très profonds, ce qui assure la même qualité de traction durant toute la vie du pneu. »

Évidemment, les conducteurs de véhicules électriques savent très bien que l’autonomie de leur véhicule sera nettement réduite l’hiver. Le chauffage et le dégivrage viennent gruger les kilomètres tout comme, dans une proportion moindre, l’utilisation de pneus d’hiver. On voit que Michelin porte une attention particulière à cet aspect, développant pour toute sa clientèle des pneus plus durables et offrant moins de résistance au roulement.

Mais Russel Shepherd conclut qu’une large part de l’amélioration de l’autonomie des véhicules électriques durant l’hiver se trouve derrière le volant. Éviter de faire patiner les pneus en démarrant plus doucement ou encore, de s’assurer d’une pression adéquate des pneus peuvent faire une bonne différence.

Michelin offre d’ailleurs certains conseils, par l’entremise de Carl Nadeau, au sujet de la conduite hivernale à bord d’un VÉ.

 

Catégories : Éditorial, Pneus, Pneus d’hiver
Étiquettes : EV, Michelin

EMPLOIS

 
Underkar
Commis aux pièces
 
  MONTREAL
  Temps plein
 
 
Confidentiel
Directeur.trice de la carrosserie
 
  GRAND-MONTRÉAL
  Temps plein
 
 
Montréal Mitsubishi
Préposé - relance et prise de r.-v.
 
  LASALLE
  Temps plein
 
 
Montréal Mitsubishi
Coach de l'équipe de vente (« DESK »)
 
  LASALLE
  Temps plein
 
 
OSTIGUY FORD
Commis aux pièces
 
  RICHELIEU
  Temps plein
 

ARTICLES POPULAIRES