fbpx

L’édition d’octobre 2023 d’Autosphere Mag est maintenant en ligne

Autosphere » Concessionnaires » L’édition d’octobre 2023 d’Autosphere Mag est maintenant en ligne
L'édition d'octobre 2023 d'Autosphere Mag est maintenant disponible en ligne !

Aucune crainte face à l’électrique

Dans quelques jours, j’aurai ma première voiture 100 % électrique. Au volant d’une voiture d’essai, j’ai réalisé à quel point l’eau avait coulé sous les ponts depuis ma première voiture, une Coccinelle 1972 d’occasion payée 200 $.

Je comprends que le facteur économique est une bonne raison d’adhérer à cette nouvelle technologie. La question environnementale compte aussi pour beaucoup. Toutefois, c’est sincèrement davantage par curiosité que je me suis tourné dans cette direction. Métier oblige, je voulais comprendre le phénomène de l’intérieur.

Avant même d’être au volant, je tire certaines observations. La première, manifestement, est que les livraisons de voitures neuves reprennent puisque l’attente annoncée à l’origine a été réduite du tiers. L’autre constat, c’est le prix offert pour ma voiture d’échange. L’offre intéressante indique que l’équilibre entre l’offre et la demande n’est pas atteint, malgré la hausse des taux d’intérêt. Ce qui m’arrive correspond parfaitement aux signaux provenant de l’industrie.

Pour compléter ce volet, je mentionne comment mon conseiller, celui qui m’a vendu une voiture il y a six ans, avait fait ses devoirs et pouvait répondre à mes nombreuses questions. L’évolution électrique demande en effet une mise à jour des connaissances à tous les niveaux. Dans un autre ordre d’idée, tout le monde parle électrique, mais il n’en demeure pas moins que les véhicules munis de moteur à combustion interne seront encore dans le paysage pour de nombreuses années.

Ça sent encore l’essence

Lors d’un dîner dans le cadre d’un des nombreux congrès de l’automne, je discutais avec un garagiste du marché secondaire qui me disait justement que derrière cet engouement électrique, qui ne représente encore qu’une fraction du marché, roulent des millions de voitures à essence qui doivent encore être réparées et entretenues. Ce savoir-faire doit évidemment être maintenu et enrichi, tout en considérant que j’aurai besoin, un jour prochain,
d’un atelier auquel confier ma voiture électrique.

L’industrie automobile n’en est pas à sa dernière évolution. Verrons-nous bientôt l’hydrogène se glisser parmi les options ? Ce dont je suis convaincu, autant par la qualité de l’accompagnement dans l’acquisition d’un nouveau véhicule électrique que par le marché secondaire automobile qui déploie des programmes de formation spécifiquement conçus pour absorber cette nouvelle technologie jusqu’à son recyclage, c’est que nos entreprises du secteur automobile savent se positionner face aux nouveaux défis. Tout ça me rassure. Il ne me reste plus qu’à vaincre mon anxiété d’autonomie.

 

Catégories : Concessionnaires, Éditorial
Étiquettes : 2023

EMPLOIS

 
Chaput Automobile
Préposé.e à l'esthétique automobile
 
  VARENNES
  Permanent
 
 
Chaput Automobile
Technicien.ne de classe 2 ou 3 - à partir de 30 $ de l'heure selon l'expérience
 
  VARENNES
  Permanent
 
 
Porsche Rive-Sud
Conseiller.ère technique interne
 
  SAINT-HUBERT
  Temps plein
 
 
Brossard chevrolet buick gmc
Conseiller.ère technique
 
  BROSSARD
  Permanent
 
 
Mazda Gabriel St-Laurent
Réceptionniste
 
  MONT-ROYAL
  Temps plein
 

ARTICLES POPULAIRES