fbpx

L’automatisation comme solution

La lourdeur du travail des changements de pneus peut être grandement allégée avec les machines modernes. PHOTO ShutterStock

Monter et équilibrer des roues de plus en plus lourdes demande des efforts physiques que les fournisseurs d’équipements veulent réduire pour accélérer le travail et protéger les travailleurs.

Deux fois par année, ou plus en cas de pépin ou d’usure prématurée, des millions de pneus de voitures et de camions légers doivent être changés. Pour les techniciens en centres de pneu, il s’agit d’un travail ardu et rendu encore plus intense par la pression exercée durant les périodes de pointe.

Il faut ajouter à cela le fait que les roues tendent à prendre du poids, un peu plus chaque année, et que les pneus sont souvent montés sur des jantes aussi élégantes que fragiles. « Les roues d’aujourd’hui sont de plus en plus coriaces et demandent une main-d’œuvre hautement qualifiée afin d’effectuer le travail sans endommager les jantes ou les nouveaux pneus, corrobore Ron Racine, directeur de la formation technique pour l’Amérique du Nord et latine chez l’équipementier John Bean. De plus, les techniciens font face à une pléiade de combinaisons de jantes et de pneus et doivent être capables d’accomplir la tâche du changement de pneus en toute confiance et sécurité. »

La machine à démonter les pneus Revolution est un exemple parfait d’un équipement qui combine ergonomie et efficacité. PHOTO Hunter Engineering

Des roues plus lourdes

En effet, avec les différentes familles de pneus s’ajoute la multiplication des dimensions. Et, comme le mentionne M. Racine, la tendance est aux roues plus grandes et du fait plus lourdes.

« Les fabricants d’équipements développent des machines de plus en plus spécialisées et capables d’assister les techniciens dans le démontage et le montage des pneus les plus difficiles, reprend M. Racine. Chez John Bean, les démonte-pneus professionnels sont conçus pour servir tous les types de pneus : camions, autobus, véhicules agricoles et même engins de terrassement spéciaux. »

Chez John Bean, les machines de nouvelle génération accompagnent le technicien et rendent son travail plus facile et précis. PHOTO John Bean

 

Avantageux pour tous

Ces démonte-pneus répondent aux besoins des centres spécialisés dans le service de pneus, mais aussi éventuellement à ceux des ateliers de mécanique à haut rendement.

Pour Ron Racine, les ateliers sont de plus en plus sensibles aux conditions de travail de leurs techniciens. Il donne par exemple l’élévateur de roues qui réduit l’effort et minimise les douleurs corporelles. Ou encore les machines sans levier qui réduisent les risques de blessures causées durant l’extraction du pneu.  Les bras d’assistance pneumatique aident l’utilisateur en lui procurant une assistance mécanique afin de réduire l’effort humain requis pour démonter et monter les pneus. »

De technicien à opérateur

Pour Alexandre Thivierge, directeur régional chez Hunter Engineering, l’ergonomie est le mot d’ordre aujourd’hui dans les centres de pneus. « La pandémie de COVID-19 a eu un grand impact dans les centres de pneus, constate-t-il. Les gestionnaires ont ressenti l’importance d’assurer de bonnes conditions de travail pour leurs employés. Cela va dans le sens de notre engagement à offrir des équipements ergonomiques et efficaces. »

Pour Hunter Engineering, c’est la machine qui doit faire le travail difficile. Le technicien voit son rôle changer pour devenir celui d’un opérateur.

Avec la complexification des montages de pneus et jantes, une machine automatique ou semi-automatique va non seulement simplifier le travail, mais va guider le technicien dans chacune des étapes. « L’automatisation, c’est aussi la constance dans la qualité du travail, souligne M. Thivierge. Il y a une économie à dégager en automatisant les opérations, ce qui fait gagner de précieuses minutes à chaque changement de pneu. Mais aussi, quand on peut élimer les erreurs humaines qui font des clients insatisfaits qui doivent revenir à l’atelier. »

Les équilibreurs peuvent aussi répondre à la complexité des montages d’autant que les techniciens qualifiés sont difficiles à dénicher. « Nous avons développé des interfaces afin de guider, étape par étape, les techniciens lors d’équilibrage des roues. C’est une opération très importante qui ne doit pas laisser place à l’improvisation », souligne M. Thivierge.

Ce dernier souligne qu’aujourd’hui, les représentants de la nouvelle génération de techniciens préfèrent utiliser une tablette que leurs muscles. Les fournisseurs d’équipements y sont sensibles. Les machines modernes, avec leurs écrans tactiles et leurs systèmes de levage assistés, répondent à cette nouvelle réalité.

Un investissement rentable

Rendre plus efficaces les opérations récurrentes tout en réduisant les retours justifie l’investissement dans des machines plus autonomes. Hunter Engineering a calculé qu’une machine comme le Revolution va permettre des gains de productivité de l’ordre de 15 % sur des jantes d’origine. Le gain est encore plus significatif sur des roues de marché secondaire où le temps de démontage sera réduit de près de la moitié. Chaque minute gagnée représentant en moyenne 2.5 dollars, l’amortissement de l’équipement est réalisable en peu de temps, selon le volume.

« Quand on pense au gain d’efficacité, à la réduction des blessures ou de la fatigue de nos travailleurs ou encore à la diminution du nombre de jantes abîmées il va sans dire que ces équipements sont rentables, enchaîne Mario Mercier, directeur des comptes nationaux chez Duret et Landry, distributeur des équipements CORGHI au Canada. De plus, une machine de cette génération permet d’accepter des roues que certains centres de pneus refusent à cause de leurs dimensions ou de leur valeur élevée. Ça attire ou conserve une clientèle importante. »

La machine automatique MASTER 28 A de Corghi, est la parfaite illustration de cette nouvelle génération de machine qui met la priorité sur le facteur humain. PHOTO Duret et Landry

Gérer l’espace

Mercier souligne le fait que puisque lui et les membres de l’équipe de Duret et Landry visitent un nombre élevé d’ateliers et de centres de pneus pour leur travail, ils sont en mesure de guider les gestionnaires dans leurs choix, mais aussi dans la configuration de l’espace consacré aux activités liées aux pneus.

« L’ergonomie et l’efficacité c’est aussi de tirer le maximum des espaces, constate M. Mercier. Nous jouons de plus en plus le rôle de conseillers. Nous pouvons aider les gestionnaires à choisir le bon équipement, oui, mais aussi comment le positionner dans l’ensemble des opérations pour réduire les déplacements et les efforts. »

Articles populaires

Autosphere Mag

AM-Banner.gif

Calendrier

novembre

02novToute la journée06SEMA360Virtual

02nov(nov 2)8:00 am06(nov 6)8:00 amDrivingSales Executive SummitVirtual Edition!

03novToute la journée052020 AAPEX

Nos partenaires

Menu
X