fbpx

Continental étudie une nouvelle matière première 

Autosphere » Pneus » Continental étudie une nouvelle matière première 

Continental débutait ce mois-ci la construction d’un laboratoire de recherche et d’expérimentation sur la culture et le traitement du pissenlit. La compagnie prévoit utiliser la plante comme produit de remplacement aux matières premières actuellement employées dans la fabrication des pneus.

Baptisé « Taraxagum Lab Anklam », ce centre situé en Russie devrait débuter ses activités à l’automne 2018. Avec un investissement de 35 millions, auquel s’ajoutent divers financements provenant notamment du gouvernement russe, Continental prévoit utiliser cette nouvelle matière première – la Taraxagum – dans ses opérations futures.

« Nous espérons qu’à travers l’amélioration de la culture et du traitement du pissenlit, nous serons en mesure de répondre à une partie de nos besoins en caoutchouc, de façon plus écologique », affirme Dr Boris Mergell, qui dirige les recherches et développements pour voitures de passagers chez Continental.

« Les plantes dont nous avons besoin pour le Taraxagum, comme nous appelons notre caoutchouc de pissenlits, peuvent pousser en régions tempérées, ce qui nous aiderait à éviter la monoculture et la déforestation dans les tropiques, tout en réduisant substantiellement la distance de transport de la matière première vers nos sites de production », ajoute-t-il.

Continental a débuté ses efforts de recherche pour remplacer les caoutchoucs de plantes des tropiques par des matériaux issus de plantes cultivées en milieux tempérés en 2011, en collaboration avec divers partenaires, à travers plusieurs projets de recherche subventionnée entre autres par le gouvernement allemand.

Catégories : Pneus

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

X