fbpx

Pneus intelligents : Bientôt dans un atelier près de chez vous !

Les modèles de pneus intelligents se multipliant, il ne faudrait pas s’étonner de les voir bientôt apparaître dans vos présentoirs.

Il y a déjà une vingtaine d’années de cela, le manufacturier américain Goodyear dévoilait à la presse spécialisée du pneu commercial une puce électronique expérimentale encastrée dans le flanc de pneus de semi-remorques. Cette puce – qui avait à l’époque des dimensions nettement plus grandes que celles d’aujourd’hui, malgré son format compact – pouvait se « lire » grâce à une baguette tenue par un technicien.

La puce donnait alors le numéro de série du pneu (pour fins d’identification antivol), le nombre de tours qu’il avait faits, son kilométrage et même la pression moyenne à laquelle il s’était tenu. Curieusement, le système ne fut jamais mis en production.

Un retour vers le futur
De nos jours, l’électronique est tellement plus avancée que ce projet pourrait bien renaître dans une enveloppe plus évoluée. Et il pourrait s’appliquer aussi aux automobiles. Du moins, c’est ce qui a été prouvé l’année dernière lorsque Goodyear a dévoilé un système semblable sous la forme d’une micropuce sans pile intégrée au pneu.

Ce système communiquerait à l’ordinateur de l’automobile des informations concernant la pression, la température locale et les caractéristiques techniques du pneu (ses dimensions et son indice de vitesse) afin que celui-ci participe à l’optimisation du freinage et du contrôle de stabilité. On comprendra alors que l’antiblocage (ABS) et le contrôle de stabilité (ESC) seraient encore plus efficaces.

Optimisation de la conduite
En 2015, au Salon de Genève, Goodyear présentait son prototype futuriste Triple Tube dont la caractéristique principale était de posséder une bande de roulement capable de s’adapter à la condition de la route et aux conditions de conduite de l’opérateur du véhicule.

De plus, les données transmises par le SSPP (Système de signalisation de pression du pneu ou TPMS en anglais) pourraient se combiner à celles du système de navigation pour optimiser le contact au sol. Mais ici, on se veut un peu plus fantaisiste.

Toujours plus loin
Si l’on retombe dans un monde plus sérieux, il faut s’arrêter à ce que la division Continental Automotive a déjà dévoilé il y a quelque temps. Il s’agit d’un système de capteurs qui devrait, selon les représentants de la compagnie, nous arriver en 2020-2025. Chez Continental, on joue la carte de l’émission d’informations – pression des pneus surtout – via le téléphone intelligent du conducteur.

D’autre part, le projet REDI-Sensor de Continental consisterait en un capteur encapsulé dans un bloc en caoutchouc collé sur la surface intérieure du pneu, une configuration que l’on a déjà vue dans d’autres projets. Semblable à un SSPP, ce capteur, qui pourrait s’adapter à presque tout type de véhicule, pourrait détecter la charge du véhicule, afficher le degré d’usure des pneus et même communiquer ce genre d’informations à des terminaux de garages ou de spécialistes du pneu auxquels l’utilisateur serait enregistré.

Catégories : Pneus

Bottin 2020

Bottin 2020 Button

Calendrier

Nos partenaires

Menu
X