fbpx

Sophie Senneville, Auto-jobs.ca : le succès passe par l’innovation

Autosphere » Pneus » Sophie Senneville, Auto-jobs.ca : le succès passe par l’innovation

Les ateliers de pneus aux prises avec une pénurie de main-d’oeuvre n’ont plus le choix : ils doivent innover pour se démarquer.

Sophie Senneville observe l’industrie automobile depuis 18 ans, soit 12 ans en tant que présidente et cofondatrice du site d’emploi Auto-jobs.ca et 6 ans à la direction du recrutement pour la Corporation des concessionnaires automobiles de Montréal. Elle connaît bien la situation de l’emploi dans les ateliers et ses nombreux défis.
Plus ça change, moins c’est pareil

Pour la plupart des emplois de l’industrie de l’automobile qui sont affichés sur Auto-jobs.ca, les candidats ne manquent pas. Les employeurs reçoivent souvent de 25 à 30 CV. Mais pour les secteurs en pénurie, comme dans le secteur pneumatique, il devient de plus en plus difficile de trouver des travailleurs qualifiés.
« Il faut que les entreprises apprennent qu’en pénurie de main-d’oeuvre, on doit se rendre intéressant », dit-elle. Elle constate pourtant que beaucoup d’entreprises n’ont pas pleinement pris conscience de cette nouvelle réalité. « Quand il n’y a pas de pénurie, on peut se permettre le luxe d’être ordinaire, mais ce temps-là est révolu ! »
Se distinguer de la concurrence
Des solutions existent pour attirer et retenir des employés compétents. Par exemple, en offrant un environnement accueillant, propre, respectueux, des avantages sociaux, une rémunération à la carte, des activités sociales… Toutefois, pour mettre en oeuvre ces solutions, les gestionnaires doivent accepter de sortir de leur zone de confort. Faire preuve d’audace, ça peut être payant.
Sophie Senneville l’a bien compris, elle qui a démarré son entreprise avec un collègue il y 12 ans, sans aucune garantie de réussite. « On est partis de zéro. On s’est dit : si ça marche, tant mieux, sinon on garde nos emplois et on verra comment ça ira quelques années plus tard. Finalement, après seulement trois mois, on travaillait à temps plein dans l’entreprise. » Elle a vu passer une occasion qu’elle a immédiatement saisie. Qui plus est, elle avait vu juste car il y a d’énormes besoins en ressources humaines dans l’industrie.
Amener de l’eau au moulin
Sophie et son équipe recommandent aux ateliers de se concentrer sur les initiatives novatrices qui contribuent à contrer la pénurie de main-d’oeuvre. Par exemple, son entreprise développe des services de formation d’appoint pour les chercheurs d’emploi.

Avec les périodes de changement de pneus très intenses pour les ateliers, les employeurs doivent souvent recourir à des travailleurs saisonniers. Plutôt que de mettre à pied ces employés qui ont été formés et qui sont compétents, certaines entreprises auraient intérêt à trouver des solutions innovantes pour les conserver.
« Il existe des programmes du gouvernement qui offrent des subventions et de l’aide pour les emplois saisonniers. Les employeurs peuvent aussi essayer d’occuper les techniciens à autre chose en dehors des périodes de pointe. Il faut savoir faire preuve de créativité », conclut Mme Senneville.

Catégories : Pneus

ARTICLES POPULAIRES

AAPEX 2021 Button FR

SEMA360 Button FR

Calendrier

janvier, 2022

Nos partenaires

Menu
X