fbpx

Des incitatifs pour l’achat de VÉ au fédéral

Autosphere » Parc » Des incitatifs pour l’achat de VÉ au fédéral

Le gouvernement de Justin Trudeau promet le versement d’incitatifs financiers pouvant aller jusqu’à 5000 $ à l’achat d’un véhicule électrique, dans son budget déposé cette semaine.

L’Association des véhicules électriques du Québec (AVÉQ) accueille positivement la nouvelle mesure, mais émet quelques réserves puisque l’admissibilité à la subvention sera limitée pour les véhicules dont le prix de détail suggéré par le fabricant (PDSF) est de moins de 45 000 $.

« Cette limite est trop restrictive puisqu’elle élimine environ deux tiers de l’offre actuelle des modèles rechargeables », estime l’AVEQ qui indique vouloir travailler de concert avec Mobilité électrique Canada et Transports Canada (responsable du programme) afin de s’assurer que le programme réponde correctement aux besoins des Québécois.

De son côté, l’Institut de recherche et d’informations socio-économiques (IRIS) craint que cette initiative encourage l’achat de voitures au détriment du développement du transport en commun : « les mesures de soutien pour l’achat de véhicules zéro émission vont participer à la croissance du parc automobile et contribuer à l’étalement urbain, qui n’a cessé de croître au pays depuis 10 ans. Cette approche sape les efforts mis par les municipalités dans le développement du transport en commun », plaide Julia Posca, chercheure à l’IRIS.

Rappelons que pour les conducteurs du Québec, ces nouveaux rabais annoncés par le ministre des Finances à Ottawa, Bill Morneau, s’ajoutent au programme incitatif provincial actuellement en vigueur qui atteint 8000 $. Mis ensemble, les deux paliers gouvernementaux peuvent donc verser jusqu’à 13 000 $ aux consommateurs qui souhaitent se procurer un VÉ. Ainsi, le coût d’un véhicule électrique admissible, après les rabais incitatifs, sera désormais comparable au coût d’un véhicule équivalent à essence.

Catégories : Parc

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

Menu
X