fbpx

Efficaces, mais pas miraculeuses

Autosphere » Parc » Efficaces, mais pas miraculeuses

La sécurité routière fait l’objet de nombreuses campagnes de sensibilisation à la télévision, sur les médias sociaux et sur le terrain, mais le message passe-t-il vraiment ?

L’Opération Nez rouge, en collaboration avec plusieurs organisations prônant la prudence sur les routes, prévient la population des dangers reliés à l’alcool au volant depuis des années.

Un sondage SOM commandé par l’organisme en 2014 révèlerait d’ailleurs que 93 % des Québécois croient qu’Opération Nez rouge a contribué, au fil des ans, à changer les mentalités à l’égard de la conduite avec les facultés affaiblies. Mais comment être bien certain que tous ces efforts ont un réel impact sur les agissements des individus ?

Bouclez-la !

La tournée Bouclez-la !, qui a sillonné les quatre coins de la province cet été, en était à sa onzième saison en 2018. Déployée par Opération Nez rouge en partenariat avec la SAAQ, elle vise à sensibiliser les automobilistes aux dangers de la vitesse excessive au volant et à l’importance de la ceinture de sécurité, au moyen d’un simulateur de tonneaux. Les participants à l’exercice peuvent donc voir de manière concrète ce qui se produit au cours d’un accident, lorsque le conducteur ou les passagers ne sont pas attachés.

« Il est difficile de chiffrer concrètement les répercussions de nos campagnes, mais nous pouvons assurer qu’elles touchent un nombre grandissant de personnes, indique Véronique Lalande, conseillère communications et marketing pour Opération Nez rouge. Dans le cas de Bouclez-la !, nous remarquons que les simulateurs sont de plus en plus en demande auprès des autorités qui effectuent de la prévention et auprès des écoles. »

Durant la première année de la campagne, en 2008, les démonstrations avaient essentiellement eu lieu dans les établissements d’enseignement de la région de Québec. Environ 2000 élèves de 10 écoles secondaires différentes avaient pu assister à une démonstration du simulateur de tonneaux. Ce dernier avait également été présenté dans deux évènements destinés aux policiers et dans quatre évènements s’adressant à la population. À titre comparatif, 32 présentations ont été effectuées en 2018, dont 14 dans des évènements publics, partout à travers la province. Opération Nez rouge estime à 10 000 le nombre de personnes atteintes durant cette tournée, avec la collaboration de 16 corps policiers pour le transfert des équipements à travers autant de régions du Québec.

Les campagnes publicitaires

Selon la SAAQ, la sensibilisation à la sécurité routière via la publicité contribue à l’amélioration du bilan routier, mais elle a tout de même ses limites. Bien qu’il soit difficile de mesurer l’impact concret des messages, il demeure possible d’évaluer leur notoriété et de déterminer le nombre approximatif de personnes atteintes.

Par exemple, une étude SOM a été commandée par la SAAQ en 2017 afin de connaître la portée de la campagne « Magie des Fêtes ». Celle-ci invitait la population à ne pas prendre le volant après avoir consommé de l’alcool, afin de passer un beau temps des Fêtes.

L’étude révèle que 62 % des 1172 répondants ont vu le message télévisé et qu’une autre tranche de 42 % a vu les capsules vidéo sur le Web. La notoriété totale des publicités est évaluée à 59 %. Presque toutes les personnes sondées ont indiqué que les messages étaient clairs (90 %), convaincants (87 %), et qu’ils incitaient à intervenir auprès d’un proche qui souhaite conduire après avoir bu (90 %). Enfin, 65 % des personnes interrogées se sont dites concernées par le contenu des publicités.

« Les campagnes publicitaires seules ne changent pas radicalement le comportement des usagers de la route, estime Sophie Roy, relationniste auprès des médias à la SAAQ. L’amélioration du bilan routier passe à la fois par la sensibilisation sous différentes formes, la législation, le contrôle policier, l’amélioration des véhicules et celle du réseau routier. C’est la combinaison de tous ces efforts qui contribue à améliorer le bilan routier. »

Les gestionnaires de parcs, eux, auraient avantage à rappeler régulièrement les règles de sécurité aux conducteurs.

Catégories : Parc
AAPEX 2021 Button FR

SEMA 2021 Button FR

GTE 2022 Button FR

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

février

31julToute la journée06PROGRAMME DE LEADERSHIP CCAMUn programme exclusif pour les gestionnaires de concessions

01sep9:00 am30mar(mar 30)1:00 pmCSMO-Auto: ESTIMATION DE DOMMAGES AUTOMOBILES

15fev11:30 am12:00 amWEBINAIRE D'INFORMATION - COMPÉTENCES VÉ - CARROSSERIE - OUTAOUAIS

mars

02marToute la journée05Le Salon du VR : le grand retour !