fbpx

Une première superstation universelle à Beloeil

Autosphere » Parc » Une première superstation universelle à Beloeil

Le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Moreau, était de passage à Beloeil, le 15 décembre, afin d’inaugurer la première superstation universelle munie de bornes rapides de 50 kilowatts permettant de charger jusqu’à quatre véhicules à la fois.

Ce n’est pas un hasard si cette station – qui servira de banc d’essai – a été implantée à la sortie 112 de l’autoroute 20, puisqu’il s’agit de la plus achalandée.

« Nous sommes très fier de ce partenariat », a mentionné Jean-François Crevier, président du Groupe Crevier, en saluant le fait que le gouvernement ait choisi de s’associer à une entreprise québécoise. D’ici deux ans, son groupe, qui a été le premier de son secteur à joindre le réseau électrique, souhaite déployer des bornes rapides dans des dizaines de stations-service à travers la province. M. Crevier veut répondre aux besoins des électromobilistes qui ont délaissé l’essence, en plus de se positionner en vue de la transition énergétique.

Un laboratoire évolutif

« Cette superstation, c’est un laboratoire vivant qui pourra éventuellement fournir 100 kW et plus afin de tester les nouvelles technologies », a exposé Steve Demers, vice-président au développement des affaires d’Hydro-Québec. Même s’il ne s’agit que d’un début, il dit vouloir envoyer un message clair sur la disponibilité des bornes de recharge : « Hydro-Québec sera au rendez-vous », a-t-il assuré. D’ici 2020, la société d’État veut en avoir implantées 2500.

« En 2017, nous avons mis les choses en place et 2018 sera l’année de l’essor », a quant à lui soutenu le ministre Moreau. « Il faut poursuivre les efforts en développant davantage d’infrastructures de recharge rapide. » Le Québec va maintenir les incitatifs offerts à l’achats ou à la location des véhicules verts tant que leurs prix n’auront pas atteint la parité, par rapport à leurs semblables à essence, a-t-il indiqué.

Rappelant que la province est une des sociétés les plus en avance à l’échelle mondiale, en matière d’électromobilité, il a rappelé l’élu que c’est sur les routes du Québec que roulent la moitié des véhicules électriques vendus au pays. Revenant brièvement sur l’objectif d’atteindre le cap des 100 000 véhicules électriques et hybrides que souhaite atteindre le gouvernement d’ici 2020 – en regard de l’engagement de la Conférence de Paris – C’est un objectif ambitieux et il faudra redoubler d’effort pour l’atteindre » Actuellement, le gouvernement du Québec, qui doit montrer l’exemple, compte 541 VÉ dans son parc ; à mi-chemin vers son objectif final.

  • La recharge rapide de 400 Volts est offerte au tarif de 10 $ de l’heure, facturée à la minute.
  • Il faut compter entre 20 et 30 minutes (3,33 à 5 $) pour atteindre 80 % de la charge d’une voiture électrique.
  • Au 31 octobre, on comptait 20 686 véhicules électriques rechargeables sur les routes du Québec.
  • La superstation chargera les véhicules munis de prise CHAdeMO ou SAE Combo tandis que les modèles Tesla devront disposer d’un adaptateur.
La superstation est située au 265, chemin de l’Industrie à Beloeil et est accessible via la sortie 112 de l’autoroute 20.
Catégories : Parc

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

X