fbpx

Aide aux sinistrés : Des parcs à la rescousse

Autosphere » Parc » Aide aux sinistrés : Des parcs à la rescousse

Quand le malheur frappe, les parcs automobiles peuvent jouer un rôle majeur dans les efforts d’aide aux sinistrés.

En tant qu’ancienne gestionnaire de parcs de véhicules au sein de l’armée, je connais l’importance de la gestion de ces derniers en situation de crise. Je me souviens notamment de mon expérience à la frontière du Kosovo en 1999. Seulement quelques jours après la fin de la guerre aérienne, la file de camions qui attendait pour traverser la frontière entre la Macédoine et le Kosovo afin d’approvisionner le territoire en matériel nécessaire semblait interminable.

Cela n’aurait pas pu été possible si les parcs de véhicules n’avaient pas été bien entretenus et gérés. Les récents événements survenus sur la scène internationale et nord-américaine m’ont rappelé l’importance des parcs dans des opérations de secours.

Des données de 2010 provenant des Nations Unies estimaient que plus de 100 000 véhicules étaient impliqués dans l’aide humanitaire, avec un coût annuel de fonctionnement d’un milliard de dollars américains. Ce chiffre devrait tripler d’ici 2050.

Feux de forêt et ouragans

Plus près de nous, et plus récemment, nous avons connu les feux de forêt qui ont forcé l’évacuation de Fort McMurray, en Alberta, ainsi que les ouragans Harvey et Irma, qui ont eu des conséquences dévastatrices dans le sud des États-Unis.

Si vous êtes déjà allés à Fort McMurray, vous savez qu’il n’y a qu’une seule route pour y entrer et en sortir. Fort McMurray est situé à 450 km au nord d’Edmonton et s’il est impossible de circuler vers le sud pour vous rendre à Edmonton, la seule autre option est d’aller vers le nord vers les camps pétroliers. C’est le dilemme auquel beaucoup d’habitants ont dû faire face lors de l’évacuation l’été dernier – tenter de vous déplacer vers le sud sur une autoroute devenue un stationnement, ou aller vers le nord où il y a très peu d’infrastructures. Des dizaines de milliers de personnes ont dû prendre cette décision difficile alors que toute la région était évacuée.

Travail d’équipe et leadership

Comment les parcs de véhicules ont-ils aidé? Des ressources provenant du milieu municipal, des sociétés pétrolières et du secteur privé ont toutes joué un rôle. L’équipe de transport de Fort McMurray a d’ailleurs reçu une reconnaissance sans précédent de la part de l’Association canadienne du transport urbain pour l’évacuation des résidents, la protection et l’entretien des autobus et de l’équipement, l’entreposage de denrées et de matériel, le transport des secours et des équipes d’urgence, le transport de matériel ainsi que pour le leadership et le soutien offerts au personnel et aux bénévoles.

Les parcs ont joué sensiblement le même rôle lors de récentes catastrophes dans le sud des États-Unis, et l’exemple d’une chaîne de supermarchés texans m’a vraiment impressionné. Au plus fort de la tempête, la chaîne H.E.B. a pu garder 60 magasins sur 83 ouverts à Houston. Ils y sont parvenus grâce à une préparation rigoureuse (notamment en s’assurant de disposer du bon type de véhicules et en identifiant des emplacements stratégiques pour leurs véhicules et leurs chauffeurs) et au dévouement de ses employés.

Quelques éléments-clés à retenir de H.E.B. :

– La plupart de leurs camionneurs étaient coincés à leur domicile ou avaient perdu leur maison, alors H.E.B. a donc fait venir des chauffeurs d’autres villes par avion.
– L’entreprise avait déplacé les éléments essentiels de son parc à l’extérieur de la zone sinistrée, afin que les véhicules soient prêts en cas de besoin.

– Pendant la catastrophe, les camions ont été envoyés directement aux magasins où les denrées étaient nécessaires, plutôt que de les faire transiger par des entrepôts.

Ensuite, pensons à la Floride et aux efforts de la Florida Power and Light dont nous avons beaucoup entendu parler dans les médias pendant la crise. Pour se préparer à la tempête, la FP & L a rassemblé la plus importante main-d’œuvre prétempête de son histoire, soit 17 000 personnes (ainsi que les véhicules requis pour faire le travail). Une fois de plus, la préparation était la clé.

Les témoignages des gestionnaires de parcs impliqués dans ces catastrophes naturelles viendront au fur et à mesure que la poussière retombera, mais le respect de l’industrie est dirigé vers tous les professionnels de parcs impliqués.

Catégories : Parc

ARTICLES POPULAIRES

AAPEX 2021 Button FR

SEMA360 Button FR

Calendrier

Nos partenaires

Menu
X