fbpx

Formation : Atelier sur l’industrie canadienne des parcs

Autosphere » Parc » Formation : Atelier sur l’industrie canadienne des parcs

L’expo NAFA 2017 a donné lieu à des discussions sur des sujets aussi variés que l’utilisation des pneus d’hiver et la légalisation de la marijuana.

Les gestionnaires de parcs qui ont participé à l’atelier sur le secteur canadien des parcs lors de l’évènement NAFA Institute and Expo à Tampa, en Floride, en sont ressortis avec une meilleure compréhension de deux sujets bien différents.

L’atelier a débuté par une présentation de Vip Kaushal, directeur des comptes d’entreprise chez Kal Tire. M. Kaushal a parlé des pneus d’hiver et de la sécurité des pneus en insistant sur une nouvelle catégorie, celle des pneus toutes-saisons.

Il a expliqué que les accidents dus aux conditions climatiques coûtent environ 1,1 G$ par année aux Canadiens, un montant qui pourrait diminuer si tous les véhicules étaient chaussés des pneus adéquats.

Bien que l’hiver soit chose acquise chez nous, M. Kaushal affirme que 30 % des conducteurs canadiens ne possèdent pas encore de pneus d’hiver. La plupart pensent que les pneus toutes-saisons donnent un rendement suffisant. « Ils ont tort », a tranché Vip Kaushal.

« Les gens se pensent en sécurité parce qu’ils ont le contrôle de la traction et la transmission intégrale, a-t-il expliqué. Or, puisque les pneus sont le seul point de contact avec la route, s’ils ne sont pas assez bons, aucune technologie ne fera le travail à leur place. »

Pneus d’hiver et M+S

Les avantages des pneus d’hiver sont clairs. « Ils sont faits d’une gomme beaucoup plus tendre que les pneus toutes-saisons. La gomme des pneus toutes-saisons durcit autour de 7 oC, alors que celle d’un pneu d’hiver reste souple et procure de l’adhérence jusqu’à – 40 oC. Pensez-y quand vous entendrez quelqu’un dire que ses pneus toutes-saisons lui procurent le même degré de sécurité toute l’année. En fait, leur semelle devient dure comme de la roche quand le mercure chute sous les – 20 oC », a poursuivi M. Kaushal.

Il conseille aux gestionnaires de parcs de ne pas se laisser duper par l’inscription M+S (Mud + Snow) qui apparaît sur le flanc d’un pneu. « Elle a été adoptée dans les années 1950. Les gens pensent qu’ils peuvent rouler dans toutes les conditions, mais le symbole décrit simplement le type de sculpture de la semelle. Aucun test n’est réalisé pour l’adhérence en virage ou au freinage. Pratiquement tous les pneus correspondent aux normes d’un M+S, et on peut l’accoler à n’importe quel pneu de n’importe quelle marque sans aucunement les mettre à l’épreuve. La mention M+S désigne simplement les pneus toutes-saisons. »

Pneus toutes-saisons

Selon Vip Kaushal, ceux qui recherchent un vrai pneu toutes-saisons devraient s’intéresser à une catégorie de pneus classés, justement, dans la famille des toutes-saisons. « Ils vous donneront une bonne adhérence en hiver et ils peuvent rouler l’été sans s’user outre mesure. Leur gomme est conçue pour supporter les grandes chaleurs », a-t-il dit.

Les pneus toutes-saisons vous permettent d’économiser sur les frais de changement de pneus et d’entreposage. Vous vous épargnez aussi le risque de perte et de dommages, de même que le temps passé à l’atelier deux fois l’an. Ils ont cependant leurs limites. « Leur gomme reste souple sous les 7 oC, poursuit M. Kaushal, mais ils perdent leur efficacité autour de – 25 à – 30 oC, alors que les pneus d’hiver restent adhérents jusqu’à – 40 oC. »

Les pneus toutes-saisons sont dotés d’une semelle agressive et de lamelles très efficaces. On y voit le logo de la montagne et du flocon, comme sur les pneus d’hiver.

Loi sur la marijuana

Après les pneus, Peter Nogalo, directeur du marketing chez ARI, est venu discourir sur la nouvelle loi canadienne sur l’usage de la marijuana et ce qu’elle implique pour les gestionnaires de parcs.

« À ce jour, la marijuana a été légalisée dans 26 juridictions ou États américains ainsi qu’au Canada, où elle est utilisée à des fins médicales, a expliqué M. Nogalo. Son usage à des fins récréatives est légal dans huit États et le sera bientôt dans tout le Canada. Nous devons prendre des mesures pour nous y préparer. »

Catégories : Parc

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

X