fbpx

Surveillance de la conduite : Meilleures données = sécurité accrue

Autosphere » Parc » Surveillance de la conduite : Meilleures données = sécurité accrue

Il peut s’avérer difficile de gérer la mauvaise conduite si vous ne pouvez pas évaluer l’ampleur du problème.

Le vieil adage selon lequel on ne peut gérer ce que l’on ne peut mesurer s’applique très certainement à la sécurité routière. Voilà l’argument invoqué par Chris L’Ecluse, l’un des conférenciers invités cette année à l’I&E de Tampa.

Chris L’Ecluse travaille actuellement pour une entreprise de télématique, mais a déjà fait carrière comme policier en Australie. « J’ai passé de nombreuses années à patrouiller et à enquêter sur des accidents de la route. Il est devenu évident pour moi que le carnage routier ne peut plus continuer. »

Éducation et formation

Stimulé par un désir de réduire le nombre de décès sur les routes, il croit que les gestionnaires de parcs automobiles doivent surveiller leurs chauffeurs afin d’identifier les comportements à risque avant qu’une catastrophe ne survienne.

« L’éducation et la formation sont très importantes. En effet, elles permettent de réduire notre exposition au risque. C’est ici que la télématique prend tout son sens, car elle permet d’évaluer la performance de vos chauffeurs. »

Selon le spécialiste, tout le monde se croit un bon chauffeur. Personne n’admettra avoir une mauvaise conduite, surtout si son emploi en dépend.

« Parfois, les chauffeurs ignorent qu’ils sont dangereux. Un dispositif de télématique vous donnera les données nécessaires pour analyser le comportement réel du chauffeur. »

Les gestionnaires peuvent ainsi s’assurer que leurs chauffeurs ont les aptitudes requises pour bien effectuer leur travail. La détention d’un permis de conduire prouve que certains tests ont été réussis et que la personne est apte à prendre le volant. « Ce que nous souhaitons mesurer et changer, c’est le comportement sur la route. Si nous ne pouvons pas le mesurer, comment pourrons- nous le changer ? »

Espionner les chauffeurs ?

L’expert admet que du point de vue du chauffeur, la télématique peut sembler intrusive. « Les chauffeurs croient que vous avez une série d’écrans et du personnel dédié à scruter leur moindre mouvement. Aimeriez-vous que votre superviseur regarde par-dessus votre épaule à toute heure du jour ou de la nuit ? Bien sûr que non. C’est pourtant ce que les chauffeurs croient, et nous devons changer cette mentalité en les aidant à comprendre que les dispositifs mis en place visent à accroître leur sécurité. »

Si le scénario d’espionnage est une problématique au sein de votre organisation, il suggère de donner l’exemple.

« Certaines entreprises implantent des dispositifs de télématique dans certains véhicules, mais pas dans ceux de la direction. Le message envoyé est alors : “Je peux voir ce que vous faites, mais vous ne pouvez pas voir ce que je fais.” La seule façon d’éviter ce problème est de surveiller les habitudes de conduite de tout le monde. »

Fatigue au volant

Lorsqu’il est question de surveiller le comportement routier, nous pensons surtout à la vitesse, aux freinages brusques et aux virages serrés. Mais M. L’Ecluse affirme que la télématique peut fournir des renseignements sur d’autres enjeux reliés à la sécurité, tels que la fatigue au volant.

Une personne éveillée depuis plus de 20 heures a un niveau de vigilance similaire à celui d’une personne sont le taux d’alcoolémie est de 0,05.

« Lorsque nous sommes fatigués, nous allons nous arrêter prendre un café, monter le volume de la radio ou bien ouvrir une fenêtre. Mais toutes ces actions sont des signes précurseurs de la fatigue. La télématique peut aider à traiter ce problème en calculant les heures de conduite du chauffeur. Nous suggérons des pauses toutes les deux heures afin de se dégourdir les jambes. »

À l’échelle mondiale, 1,25 million de personnes meurent chaque année à la suite de traumatismes routiers, alors que 50 millions d’accidentés subissent des blessures non mortelles. Il ne fait donc aucun doute que la surveillance des comportements routiers au sein des organisations, afin de réduire le nombre de décès et de blessures, est une cause dans laquelle il vaut la peine d’investir.

Catégories : Parc

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

X