fbpx

Quel avenir pour l’industrie automobile ?

Autosphere » Parc » Quel avenir pour l’industrie automobile ?

De nombreux intervenants provenant de différents pays et continents étaient rassemblés à Montréal dans le cadre de l’évènement Movin’On, organisé par Michelin du 13 au 15 juin.

Lors des conférences, ils ont été nombreux à présenter leur vision de l’avenir de l’industrie automobile. Il a bien sûr été question de véhicules électriques et autonomes, de solutions multimodales, de transport en commun, de connectivité ainsi que d’initiatives pour améliorer l’efficacité du transport et pour réduire ses impacts sur l’environnement.

Les constructeurs se réinventent

« En Europe, on estime que 50 % des clients seraient prêts à se départir de leur véhicule si l’offre de mobilité était adéquate, a mentionné Grégoire Olivier, directeur des services de mobilité du Groupe PSA (Peugot, Citroën, DS, Vauxhall et Opel), alors qu’en Amérique du Nord, la proportion se situe autour de 30 %. » Il a indiqué qu’il s’agit d’un phénomène urbain et mondial qui s’observe de Shanghai à Paris, en passant par Montréal.

Selon lui, les jeunes de 20 à 30 ans sont moins susceptibles de vouloir conduire. Il a parlé d’un « lent tsunami » qui s’apprête à submerger l’industrie. De plus en plus de constructeurs franchissent le pas de la mobilité et s’engagent dans des solutions de location à court terme, comme Rent and Smile de Citroën ou Communauto. Des solutions émergent aussi des particuliers désireux de partager leur voiture par le biais de plateformes telles que Koolicar. « D’autres comme TravelCar vont un peu plus loin et offrent le stationnement gratuit à l’aéroport lors de voyages, en échange de la location de votre voiture, qui vous sera remise lavée et accompagnée d’un montant d’argent généré par la location. »

De plus en plus de constructeurs vont se pencher sur des solutions de gestion de parcs, estime-t-il, pour offrir à leur clientèle d’améliorer leur efficacité, qu’il s’agisse de télématique ou de cartographie. Les données sont également un aspect à ne pas négliger. « PSA a été l’inventeur d’eCall, un service qui aide les automobilistes en cas d’accident et leur permet de contacter les secours, a-t-il évoqué. Cela nous a permis d’avoir le plus de véhicules connectés en circulation. » Grâce à un partenariat avec IBM, qui crypte les données pour les rendre anonymes – comme le font les banques – celles-ci sont vendues à des villes pour les aider à planifier la circulation et les infrastructures.

La voiture a encore la cote

Directeur général de GAC Motor, qui possède la marque chinoise Trumpchi, Yu Jun considère que l’avenir de l’industrie automobile est encore rempli d’incertitudes, mais que la fin de la propriété individuelle n’est pas encore à nos portes.

Si un professeur de Stanford a récemment choqué en prédisant la mort de l’industrie pétrolière d’ici 2025, M. Jun croit que l’avenir réside dans la coexistence de différentes motorisations. « Certains ont prédit que le monde entrerait bientôt dans l’ère de l’hydrogène, mais combien de véhicules à pile à combustible se sont vendus en 2017 ? », a-t-il questionné, avant de mentionner que les véhicules électriques ont une longueur d’avance, mais que sans politique de limitation des véhicules conventionnels, les consommateurs sont encore réticents à les adopter. À son avis, un marché qui survit grâce à des politiques gouvernementales obligatoires ne constitue pas une solution durable.

Toutefois, sur le million de véhicules que GAC souhaite vendre d’ici 2020, environ 20 % seront issus d’énergies alternatives. Ce n’est pas Tesla qui a dérangé l’industrie automobile, a-t-il affirmé, mais plutôt Apple et son téléphone intelligent, qui représente aujourd’hui autant de terminaux personnels de renseignements mobiles qu’il y a d’individus les possédant.

En dépit de la congestion et des restrictions d’accès adoptées par certaines villes de Chine – qui vont jusqu’à organiser des loteries pour obtenir des licences automobiles – les gens continuent de vouloir posséder une voiture « parce qu’il s’agit du seul moyen de transport offrant un niveau de liberté aussi élevé ». Pour Yu Jun, il ne fait donc aucun doute que l’automobile demeurera un joueur important dans l’univers des déplacements de personnes.

Catégories : Parc

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

octobre

31julToute la journée06PROGRAMME DE LEADERSHIP CCAMUn programme exclusif pour les gestionnaires de concessions

01sep9:00 am30mar(mar 30)1:00 pmCSMO-Auto: ESTIMATION DE DOMMAGES AUTOMOBILES

15sepToute la journée01décProgramme CCAM-NADA : CALENDRIER DES FORMATIONS

13oct5:00 pm7:00 pmInauguration officielle de son nouveau local de L’École de L’Automobile

21octToute la journée23Congrès AMVOQ 2022

28octToute la journéeLe Congrès de la CCPQ le 28 octobre à Québec

novembre

03nov12:00 pm6:00 pm43e congrès de l'APEEMQ

09nov1:30 pm2:30 pmWebinaire sur l’entreposage de batteries lithium-ionPrésenté par Propulsion Québec

16nov5:30 pm11:00 pmLa Corporation Mobilis célèbre son 100e anniversaire

X