fbpx

Décarbonisation : l’industrie du transport veut faire partie de l’équation

Parce que son secteur d’activité constitue un des piliers de l’économie québécoise, l’industrie du transport de marchandises veut s’impliquer pour assurer la transition énergétique vers des énergies moins polluantes. C’est ce qui ressort d’un rapport du Conseil du patronat du Québec dévoilé le 13 mars.

L’étude de 72 pages propose 25 pistes de solution pour assurer et favoriser la croissance des chaînes logistiques de transport des marchandises, tout en réduisant l’empreinte carbone.

Parmi celles-ci, on retrouve entre autres l’implantation d’un label en matière de logistique verte, le financement et l’avènement de centres de consolidation urbains dédiés au transbordement des marchandises en zones urbaines et la mise à jour des réglementations en fonction des nouvelles technologies disponibles.

En croissance :

  • Le transport des marchandises génère 40 % de toutes les émissions de GES du secteur des transports au Québec ;
  • Le transport par camion est responsable de 79 % de toutes les émissions du secteur, suivi du transport maritime (14 %), ferroviaire (6 %) et aérien (0,7 %) ;
  • Les émissions du transport des marchandises devraient dépasser celles du transport des passagers (voitures, camions légers et camionnettes) d’ici 2030.

Pour consulter le sommaire de l’étude, cliquez sur le lien suivant : Contribution du transport des marchandises à la prospérité du Québec.

Catégories : Parc

Calendrier

Nos partenaires

Menu
X