fbpx

Entretien des parcs automobiles : Calculer ses besoins

De combien de mécaniciens avez-vous vraiment besoin ?

Nombreux sont les gestionnaires de parcs automobiles qui se demandent s’ils ont suffisamment de mécaniciens. Il n’existe malheureusement pas de réponse rapide qui puisse convenir à toutes les situations, mais une méthode assez simple peut vous permettre d’estimer vos besoins. Ce calcul est basé sur la prémisse que chaque parc est différent et qu’il est nécessaire de les normaliser afin d’appliquer des repères de références. Afin d’évaluer vos besoins, vous devez disposer des renseignements suivants :

• inventaire du parc par catégorie et nombre de véhicules ;

• nombre d’heures d’entretien pour chaque catégorie de véhicule (ou faire une analyse comparative avec l’industrie) ;

• nombre d’heures productives par année et par mécanicien (ou faire une analyse comparative avec l’industrie).

Avec cette information en main, vous n’avez qu’à suivre ces cinq étapes :

1. Classifiez les véhicules et notez le nombre de catégories obtenues.

2. Comptez les heures d’entretien pour chaque catégorie de véhicules, pour une période donnée.

3. Normalisez votre parc en établissant une classification de base pour vos véhicules, puis en classant tous les véhicules semblables selon les heures d’entretien effectuées.

4. Calculez des équivalences pour vos véhicules selon le total de véhicules par catégorie et le coefficient d’entretien déterminé plus tôt.

5. Estimez vos besoins en main-d’oeuvre.

Faites le calcul

Le tableau suivant illustre la réalité d’un parc automobile composé de six classes différentes. Vous y verrez le nombre de véhicules pour chaque catégorie, ainsi que le nombre d’heures d’entretien par année.

Entretien des parcs automobiles : Calculer ses besoins

Ensuite, le coefficient d’entretien est calculé. C’est ici que vous normaliserez votre parc en calculant le nombre d’heures requises pour entretenir un seul véhicule. Selon l’exemple illustré, l’entretien d’un camion de pompier requiert sept fois plus d’efforts que l’entretien d’une berline.

La dernière colonne illustre le nombre d’unités équivalentes pour ce parc. En fin de compte, ce parc de 322 véhicules équivaut à un parc de 696 berlines.

Équivalence de véhicules

Maintenant que nous savons combien de véhicules équivalents composent notre parc, nous pouvons utiliser nos données reliées à l’entretien (ou utiliser des moyennes de l’industrie) afin de calculer notre charge de travail annuelle. La NAFA utilise une moyenne de six heures par unité d’équivalence de véhicule (UEV). Le besoin de ce parc serait donc de 4176 heures (696 X 6).

Combien faut-il de mécaniciens pour accomplir 4176 heures de travail ? Un mécanicien peut travailler 2080 heures par année, à raison de 40 heures par semaine. Bien sûr, il faut déduire toutes les heures où le mécanicien n’a pas un outil entre les mains, ce qui laisse environ 1415 heures de travail direct. Les heures requises (4176) divisées par les heures de travail par mécanicien (1415) égalent 2,95 mécaniciens.

Quelques considérations additionnelles :

• Habituellement, il est préférable de ne pas arrondir à la hausse. Il est plus efficace d’arrondir à la baisse et de sous-contracter le travail additionnel, au besoin.

• En ce qui concerne les postes de travail, la NAFA recommande 1,5 poste par mécanicien pour les véhicules légers, et 2,5 postes pour les véhicules lourds.

• Le nombre d’heures de productivité par mécanicien peut varier grandement en raison des journées de vacances et de maladie.

• Plusieurs facteurs opérationnels peuvent influencer la moyenne d’heures requises pour assurer le bon fonctionnement d’une berline, notamment l’âge du parc automobile et l’environnement opérationnel.

Cette technique fait partie des outils offerts par la NAFA dans son module sur la gestion de l’entretien. Il s’agit d’un test assez facile à faire pour tout gestionnaire, et qui vous permettra de calculer et de comparer vos besoins

Catégories : Parc

Bottin 2020

Bottin 2020 Button

Calendrier

Nos partenaires

Menu
X