fbpx

Stratégie de transport 2030 : Ottawa maintient le cap sur l’énergie verte

Autosphere » Parc » Stratégie de transport 2030 : Ottawa maintient le cap sur l’énergie verte

Avec Transport 2030, Ottawa compte agir sur cinq axes qui favoriseront la croissance économique et la création d’emplois, et qui répondront aux besoins de la classe moyenne.

Cette stratégie est une réponse au rapport d’examen de la Loi sur les transports au Canada déposé en février. Celui-ci visait à déterminer de quelle façon notre système de transport pouvait continuer à appuyer la compétitivité, le commerce et la prospérité du Canada à l’échelle internationale.
Pour élaborer ce rapport et sa stratégie de transport, le gouvernement fédéral a mené une vaste consultation durant laquelle M. Garneau a parcouru plus de 18 000 kilomètres d’un bout à l’autre du pays. Au total, 340 séances de consultation ont été tenues et plus de 200 mémoires ont été déposés.
Réduction des émissions
« Le secteur des transports représente près du quart de l’ensemble des émissions de gaz à effet de serre au Canada, a rappelé M. Garneau, et 80 % de ces émissions proviennent des voitures et des camions. Pour atteindre nos cibles, nous devons prendre des mesures importantes sur le plan des transports. »
Il a souligné que l’avenir de ce secteur appartiendra aux voitures électriques et aux véhicules utilisant des carburants à zéro émission comme l’hydrogène. D’ici 2030, Ottawa souhaite réduire la pollution causée par le carbone de 30 % sous les niveaux de 2005.
Dans son énoncé économique de l’automne, Ottawa avait fourni des détails sur ses investissements en infrastructures. « Dans le cadre de ce plan, notre gouvernement lancera le Défi des villes intelligentes, en vue de catalyser les investissements dans l’Internet des objets, y compris les routes intelligentes, les systèmes de gestion de la circulation et les réseaux de transport intégrés », a exposé le ministre.
Voiture autonome et innovation
La voiture autonome et le cadre réglementaire réclamé par plusieurs intervenants semblent aussi dans sa mire. « Nous voulons accélérer l’adoption des véhicules connectés et automatisés à émission zéro, qui contribueront à réduire la pollution causée par la congestion routière, a-t-il ajouté. Nous allons aussi investir dans des projets qui diminueront les gaz à effet de serre en utilisant le Fonds pour l’infrastructure verte. »
Au cours de la prochaine année, M. Garneau veut collaborer avec les provinces et les territoires pour accélérer la transition vers un réseau de transport à plus faible teneur en carbone. « Nous établirons des normes plus sévères sur les émissions de gaz d’échappement et sur les pneus, en collaboration avec nos partenaires nordaméricains. » En ce domaine, le Canada ne souhaite rien de moins que de se positionner comme un chef de file qui aidera d’autres pays à atteindre leurs objectifs.

 

Catégories : Parc

ARTICLES POPULAIRES

AAPEX 2021 Button FR

SEMA360 Button FR

Calendrier

janvier, 2022

Nos partenaires

Menu
X